Un vert démissionne en raison de propos jugés islamophobes

Ec6910537e7ea3d93a06afd424f2640b

Écologiste, mais pas islamophile





OTTAWA | Un candidat ontarien du Parti vert du Canada a démissionné dans la tourmente, jeudi, après avoir été vertement critiqué pour avoir suggéré sur les réseaux sociaux qu’il allait envoyer des morceaux de carcasse de porc à des musulmans.


Le parti d’Elizabeth May a fait savoir dans une déclaration transmise par courriel qu’il avait accepté la démission du candidat. 


L’homme en question, Erik Schomann, se présentait dans la circonscription de Simcoe North, dans la région de Toronto. 


«Le Parti vert a une politique de tolérance zéro pour le sexisme, l’islamophobie, l’antisémitisme, la misogynie, l’homophobie ou tout autre discours haineux», a indiqué Rosie Emery, attachée de presse de la chef Elizabeth May. 


La situation au cœur de cette controverse remonte à 2007. 


Dans une publication Facebook, M. Schomann a partagé une photo dans laquelle on peut le voir en compagnie d’amis autour d’une rôtissoire extérieure où une carcasse de porc cuit. «Nous allons envoyer les restants au Danemark en soutien à ceux qui contestent la caricature de Mahomet», peut-on lire. 


Rappelons qu’un caricaturiste danois a déclenché une réaction en chaîne, en 2005, en publiant des caricatures représentant le prophète musulman. Ces caricatures ont aussi été publiées par la publication française Charlie Hebdo, ensuite victime d’un attentat. 


Il est strictement interdit, dans l’islam, de dépeindre cette figure religieuse. Les musulmans pratiquants ne mangent par ailleurs pas de porc. 


Selon Global News, le Conseil national des musulmans canadiens avait appelé les verts, plus tôt jeudi, à expulser M. Schomann de son équipe.