Arrivée de Bernard Drainville au sein de la CAQ

Un pas vers la souveraineté?

1f1c61f49b85acb18c911776e2dea207

Tribune libre

 




Depuis le début du conflit entre François Legault et Justin Trudeau eu égard au rapatriement des pouvoirs en matière d’immigration, un vent de souveraineté circule dans les corridors de l’Assemblée nationale et lors des débats au Salon bleu.




Le retour en politique de l’ex-député péquiste Bernard Drainville au sein de la CAQ a converti les vents en véritable tornade médiatique. Qui aurait pu croire que le père de la désormais célèbre Charte des valeurs migrerait chez la CAQ? Quelles sont les motivations qui ont poussé Bernard Drainville à opter pour un tel choix?

Les commentaires vont bon train à ce sujet. En ce qui me concerne, je suis d’avis qu’il a choisi de «placer son siège dans le sens de l’histoire», à savoir d’opter pour un parti qui formera un deuxième gouvernement majoritaire et dans lequel il devient un candidat sérieux pour un poste de ministre. À toutes fins pratiques, un choix opportuniste qui n’a rien à voir avec ses «convictions» pour le nationalisme de la CAQ si ce n’est que pour tenter d’utiliser son influence pour faire avancer la cause de la souveraineté dans les rangs des caquistes.

D’ailleurs à cet effet, il serait sûrement intéressant de sonder les motifs qui ont guidé François Legault dans son choix d’accepter un souverainiste dur dans son parti nationaliste. A-t-il l’intention de faire la preuve qu’un souverainiste peut très bien évoluer dans un parti nationaliste ou de faire un pas vers la souveraineté?

Quoi qu’il en soit, il risque d’y avoir certaines prises de bec entre les deux politiciens sinon en public tout au moins en privé. Je vois difficilement un politicien avec un tempérament fort ne pas franchir indûment la ligne de parti, la verve reconnue de Drainville et surtout ses convictions souverainistes émergeront un jour ou l’autre dans le débat public… et c’est là que nous pourrons voir si Legault a le goût de flirter avec ses anciennes amours!


Henri Marineau, Québec


 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1784 articles

  • 1 211 369

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Pierre Marchand Répondre

    5 juin 2022

    Dans mon livre, Drainville comme Legault d'ailleurs, ne sont nullement des Souverainistes! Simples observations!  Sont-ils plutôt des Mondialistes purs et durs ? Sont-ils des individus fiables ? Des faux-culs? Des paravents! Des tape-à-l'oeil! Sont-ils plutôt attachés aux instances auto-proclamées... anti-démocratiques... mondiales... internationales... supranationales... l'ONU... l'OMS... l'OTAN... le FMI... le BRI... l'ONU... Davos... REUTERS... l'AFP... et j'en passe... ??? Tous de l'Extérieur du Québec ... Pouvons-nous ainsi parler d'ingérence dans les affaires intérieures du Québec !?!? D'infiltration !?!?


    C'est qui le Boss au Québec ?


    Est-ce la Reine Élizabeth II ?


    Sont-ils les Banquiers privés de New-York ?


    Est-ce l'OMS... l'Organisation Mondiale de la Santé ?


    Est-ce le Nouvel Ordre Mondial Satanique ? Davos et Cie ?


    À qui ces représentants devraient-ils rendre des comptes ?


    Le Québec est-ils une compagnie ? Une corporation ? Un québec inc. ?


    Est-ce que NOS REPRÉSENTANTS deviennent nos BOSS une fois élus ?


    Définissez TRAÎTRE !?!?


    Définissez GÉNOCIDE !?!?


    Définissez TRIBUNAUX MILITAIRES !?!?


    Définissez CRIMES CONTRE LE PEUPLE DU QUÉBEC !?!?


    Alors finalement, dites-moi c'est qui le Boss au Québec ?