Un candidat du PPC cesse de se présenter pour ce parti «raciste et intolérant»

A88428a39245c5f6f3ecab2c85f773a1

À force de recruter n'importe qui, on se retrouve avec n'importe quoi


WINNIPEG | Un candidat du Parti populaire du Canada (PPC) a décidé d’abandonner la course parce qu’il trouve que son parti est «raciste et intolérant»


Victor Ong, un «fils d’immigrants asiatiques» qui se présentait dans la circonscription de Winnipeg-Nord, a expliqué au Winnipeg Free Press que les positions du parti fondé par Maxime Bernier sont «un peu trop radicales et à droite pour mon niveau de confort».


M. Ong a expliqué qu’il avait choisi de se présenter pour le PPC en raison du franc-parler de son chef. «Bien que je n’étais pas toujours d’accord avec les impressions de M. Bernier, je respectais sa volonté d’aborder des problématiques impopulaires, ainsi que certaines politiques de sens commun dont tout le monde bénéficierait», a-t-il décrit dans une déclaration envoyée au quotidien manitobain.


Le candidat déplore cependant que certains militants «adeptes de théories conspirationnistes» aient été attirés par une «interprétation extrême» des politiques proposées par le PPC, par exemple pour réduire drastiquement les seuils d’immigration. «Et c’est sans parler des gens amers qui forment la base de Bernier, avec une idéologie du “les Blancs ont raison” et qui portent des casquettes “Make America Great Again”», a poursuivi l’ex-candidat.


Le PPC a rapidement remplacé son candidat après qu’il eut annoncé sa démission.








Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.