Trois associations apportent leur appui au combat de Yves Michaud

Affaire Michaud 2000-2011


Solidarité Yves Michaud, organisme à but non lucratif ayant plus de 500 membres, annonce que trois associations réputées ont décidé de soutenir la cause de Yves Michaud contre l'Assemblée nationale.
Ces trois associations sont l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), la Ligue des droits et libertés (LDL) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).
L'UNEQ affirme que « l'examen du verbatim... révèle sans l'ombre d'un doute la non-pertinence de la motion adoptée par l'Assemblée nationale. »
La CSQ dit que « nous vivons dans un pays où les gens ont la possibilité de s'exprimer librement et il faut encourager l'exercice de ce droit fondamental. Cette liberté d'expression constitue aux yeux de la CSQ un des principaux fondements de notre démocratie. Nous demeurons vigilants et, dans ce sens, nous sommes fiers de vous soutenir dans votre démarche. »
Une pratique à l'encontre des principes de l'État de droit
La LDL considère que « l'Assemblée nationale ne doit pas agir de manière à jeter l'opprobre sur toute personne qui exerce son droit à la liberté d'expression protégé notamment par la Charte des droits et libertés du Québec. L'adoption d'une motion de blâme à l'égard d'un citoyen ou d'une citoyenne, par un organe législatif, est une pratique qui va à l'encontre des principes de l'État de droit. La ligue dénonce donc, avec bien d'autres, la façon d'agir de l'Assemblée nationale, comme étant tout à fait inacceptable.
Les députés de l'Assemblée nationale qui pensent qu'ils peuvent continuer à se taire et ne faire aucune réparation pour l'attaque ignoble contre Yves Michaud devraient penser à faire acte de justice.
Solidarité Yves Michaud annoncera bientôt de nouveaux appuis et sollicite les dons des citoyens pour couvrir les frais juridiques de cette cause tout à fait hors de l'ordinaire.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé