CHEFFERIE PQ 2020

Redevenir le parti de la nation avec un nationalisme décomplexé!

Le pour et le contre de Frédéric Bastien

78185cc294b165add940f8bf9a4147c6

Tribune libre

Je vous le dis tout de suite, je ne trouve pas beaucoup de faiblesses à Frédéric Bastien.


C'est mon candidat, c'est pour ça que je l'ai choisi!


Les pours :



  1. C'est un homme d'action. Il est partout, sur toutes les tribunes, les médias et tous les fronts à la fois à demander l'accès à l'information aux documents du rapatriement de la constitution, de la crise d'octobre etc... Il prend des procédures pour qu'une juge partiale se récuse dans le dossier de la laïcité et il gagne son point! Les exemples sont innombrables qui démontrent sa combativité et son dévouement. Il est prêt à aller à la guerre pour nous, donnez lui des munitions!

  2. Il veut que le PQ redevienne le parti de la nation. C'est en rassemblant les nationalistes de gauche, du centre et de droite que le parti va retrouver la faveur de l'électorat! Si nous choisissons cette voie, nous avons un boulevard devant nous, nous n'avons pas de concurrence, le vernis nationaliste de la CAQ craque, ils ne livrent pas la marchandise et QS a déjà amorcé son déclin inéluctable.

  3. Il est le meilleur pour confronter les fédéraux. C'est PSPP lui-même qui l'a dit en plein débat!

  4. Il incarne le renouveau. Il milite dans le parti depuis nombre d'années, Il a proposé ses idées à Lisée, il les a refusées, Lisée n'a pas voulu non plus qu'il soit candidat à la dernière élection. Malgré tout cela, il est loyal, il a été bénévole dans le comté de Lisée! Comme dirait Bernard Landry, avec Bastien c'est le parti avant l'homme. Il ne propose pas du réchauffé, mais de nouvelles idées qui n'ont pas encore été essayées pour l'accession à l'indépendance. Et quand on y pense, on se dit, mais pourquoi personne n'y a pensé, sauf lui? C'est un homme d'idées qui pense en dehors du moule du politiquement correct. Il est, grâce à lui, évident maintenant que la relance de l'indépendance passe par une négociation constitutionnelle forcée, votée par l'Assemblée nationale, après une victoire du parti. Motion qui va forcer les fédéraux à probablement dire NON au Québec, ce qui fera monter les appuis à l'indépendance, comme avec l'échec du lac Meech.

  5. Il défend la laïcité devant les tribunaux et sur le terrain politique, il est opposé à tout accommodement religieux, l'égalité de tous, hommes et femmes, peu importe la religion.

  6. Il a le programme le plus sérieux et le plus clair en immigration, pas de tataouinages, finies les études, on sait ou on s'en va et on y va : on coupe l'immigration de 50%, soit 25-30 000 personnes par an.

  7. Il veut gagner les élections dès 2022 avec une négo constitutionnelle qui est approuvée par la majorité de l'opinion publique, sondage à l'appui. Premier mandat négo, deuxième mandat référendum, concret!


Les contres :



  1. Il n'est pas le candidat le plus connu, MAIS il ne fait pas de spectacle, il n'est pas député, il n'a jamais tenté de devenir chef. Cependant il a réussi par ses actions, comme personne à faire parler de la laïcité, les chroniqueurs politiques l'ont reconnu. Une fois chef, il aura encore plus d'attention des médias et la population va apprécier ses idées car elles sont bonnes et de bon sens.

  2. Il est entêté, il a les défauts de ses qualités, il ne lâche pas le morceau avant d'avoir gagné!


 


BASTIEN mon premier choix, PSPP mon deuxième et Nantel mon troisième. Méditez et votez!


 


Pierre Boucher, texte et photo


Québec


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher30 articles

  • 12 406

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    1 octobre 2020

    De l'importance du deuxième choix


    Vigile appuie M Bastien pour les raisons que vous avez bien résumées.


    Cependant, le deuxième choix sera d'une grande importance, si on ne veut pas voir M Gaudrealt à la direction du parti.


    Dans le troisième débat, M Bastien a posé une question fondamentale à M Nantel sur l'immigation. Sa réponse fut de maintenir le niveau à celui des libéraux.


    Selon nous cette réponse, compte tenue de la gravité de cet enjeu, est une fatalité pour sa candidature.


    Vigile va faire connaitre son deuxième choix, qu'on devine, avant le vote.


    Merci pour votre commentaire.