Qui est colonialiste ?

541b7fbbe762126b3d1aebae07e6bb19

Le mythe du Bon Sauvage déguisé en anticolonialisme


Vingt bandes des Premières Nations sont pour le projet de Coastal GasLink.  


Une est contre.   


Quelle bande les écolos, gauchistes et autres militants anticolonialistes ont décidé d’appuyer ?   


Celle qui est « contre ».   


Eux, ce sont de « vrais » Autochtones !   


Pas des « vendus » au capitalisme blanc impérialiste, non, monsieur !   








Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.





RESTER AUTHENTIQUE  


Imaginez ce qui arriverait si jamais les membres des Premières Nations réussissaient à s’enrichir grâce à des mégaprojets entrepris par des Blancs !   


Ils s’achèteraient des grosses maisons !   


Ils auraient des piscines hors terre !   


Ils conduiraient des gros chars !   


Ils s’abonneraient à Netflix !   


Bref, ils perdraient leur culture !   


Ils deviendraient comme nous !   


Nous, les pas bons, les bandits, les exploiteurs !   


Ça serait catastrophique !   


Non, nous, bons gauchistes, nous, membres de Québec solidaire, nous, étudiants anticolonialistes de McGill qui luttons contre le capitalisme avec nos iPhone et nos iPod, nos Autochtones, nous les aimons pauvres !   


Dépendants !   


Vivant de chasse et de pêche !   


Dormant dans des tipis !   


Sans confort !   


Comme dans le bon vieux temps !   


Avant la venue de l’homme blanc !   


VIVE LE DÉPAYSEMENT !  


Voyez-vous, nous, à gauche, nous aimons l’authenticité !   


Le vrai !   


Le naturel !   


Pas des Autochtones avec des vêtements signés et une tuque hipster, non, des Autochtones avec des plumes !   


Des vêtements traditionnels !   


C’est la même chose quand nous allons dans le Sud l’hiver !   


Voulons-nous voir des Mexicains, des Colombiens ou des Brésiliens qui conduisent des Ford et mangent du MacDo ?   


Non !   


Nous voulons des habitants qui se promènent à dos d’âne !   


Qui vivent dans des maisons blanchies à la chaux ! Avec un toit de paille !   


Comme ça, nous nous sentons dépaysés quand nous quittons notre condo du Plateau pour aller les voir !   


Nous avons le sentiment de vivre à l’époque bénie, c’est-à-dire pré-capitaliste !   


À BAS LES BOURGEOIS !  


De grâce, il ne faut pas que les membres des Premières Nations s’embourgeoisent !   


Non, il faut qu’ils restent pauvres ! Comme les habitants d’Hochelaga--Maisonneuve !   


Rien de pire qu’une réserve avec des bungalows et des cafés branchés !   


Regardez les Hurons de Wendake avec leur Hôtel-Musée et leur restaurant de péteux !   


On se croirait dans un établissement quatre étoiles !   


Les chambres sont accueillantes ! Confortables ! Belles !   


Leur hôtel rivalise avec les plus beaux gîtes de Québec : le Germain, l’Auberge Saint-Antoine, le Bonne Entente !   


C’est ça qu’on veut quand on va dans une réserve ? Non !   


On veut des bouis-bouis ! Des cambuses ! Dormir chez l’habitant !   


Acheter des cigarettes dans des cabanes !   


Manger de la soupe avec nos mains !   


Geler l’hiver ! Suer l’été !   


On veut de l’aventure !   


À bas les bobos !   


À BAS LE COLONIALISME !  


Nous, nous n’aimons pas les colonialistes, qui disent aux Autochtones comment vivre !   


Nous voulons qu’ils soient libres !   


Pourvu qu’ils ne s’enrichissent pas, qu’ils ne se lancent pas en affaires, qu’ils ne fassent pas de l’argent, qu’ils ne participent pas à exploiter nos ressources naturelles et qu’ils correspondent à l’idée qu’on se fait d’eux !