Les promesses fugaces de Couillard

Quelles sont ses vraies intentions

Tribune libre

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a profité des festivités du bicentenaire de la naissance de l’un des Pères de la Confédération, George-Étienne Cartier pour redire sa volonté de réintégrer le Québec dans la Constitution de 1982 pour l’horizon 2017.

Souvenons-nous que lors de la course à la chefferie du PLQ en 2013 Philippe Couillard avait souhaité que le Québec signe la Constitution canadienne sans référendum avant 2017 lors du 150e anniversaire de la fédération. Dans son discours lors de la course monsieur Couillard ne pouvait concevoir que quelqu’un puisse s'investir en politique québécoise et choisir le Canada sans le désir de voir le Québec réintégrer un jour la famille canadienne.

Monsieur Couillard se rappelle certainement le cafouillage du PLQ lorsqu‘il avait formulé des demandes constitutionnelles au fédéral sans résultat avec l'accord du lac Meech puis Charlottetown.

Voyant que ses propos repartait le débat sur la constitution il s’est dit indigné de l’interprétation que les observateurs et adversaires ont voulu donner à ses propos.

Quelles sont ses vraies intentions et à quel prix le premier ministre veut-il vendre le Québec face à un Stephen Harper qui bafoue le Québec? Encore pire face à un futur premier ministre fils de celui qui a rapatrié unilatéralement la constitution.

Featured 5d4b9830e9ed61f29f0177d07a35a609

Jocelyn Boily152 articles

  • 89 265







Author extra bg

Contrat social brisé


Author extra bg

Harper le cancre en environnement


Author extra bg

Ils l'ont voulu


Author extra bg

De quoi j'me mêle



Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    8 septembre 2014

    M.BoiLy
    Selon le très brillant expert ou rapetisseur constitutionnaliste du Journal de Mourial, Rachard Martineau, le Québec a vécu 32 ans sans avoir signé la constitution canadienne. On est capable de vivre 32 autres années sans le faire.
    Quel peuple ignare sommes-nous devenu pour accepter d'être pratiquement comparé à des animaux dont seul le besoin de se nourrir et de travailler prévaut avant d'être mener à l'abattoir.
    Aller dire ça aux américains que leur constitution n'est qu'un vulgaire bout de papier bon à se torcher avec, vous allez recevoir une bonne mornifle sur la gueule en très peu temps.
    Mai le plus gênant dans tout ça, les fédéralistes dont Philippe Couillard en tête qui est soit disant très instruit et intellegent, commencent à ressentir honteusement l'inconfort de cette injustice; c'est qu'on s'apprète à fêter le 150e anniversaire de la confédération alors qu'un des deux peuples fondateurs brille par son absence.
    Rendu où on en est là, il y a tout lieu de croire que Philippe Couillard a été projeté dans l'arène québécoise dans le seul but de réparer cette anomalie honteuse au reste du monde même si cela doit se faire dans l'humiliation de notre peuple, c'est sûrement pas Richard Martineau qui va s'y objecter.
    Constiquoi ?
    http://informationsurlapolitique.blogspot.ca/2014/09/constiquoi.html