Faux-fuyants à la Coiteux

L'illusionniste à l'oeuvre

Tribune libre

Malgré sa promesse électorale de mettre de l'ordre dans les finances de l'État le gouvernement libéral de Philippe Couillard n’a pas le courage de remettre en question certains acquis. En lançant une commission permanente de révision des programmes qui coûtera plus de 3 millions $ les contribuables assumeront la facture pour un travail que le gouvernement aurait dû faire lui-même.

Sans vision d'avenir sur les programmes actuellement en vigueur il demande à la population de lui aider à couper dans les services publics en ouvrant une tribune Internet où les citoyens pourront s'exprimer et apporter leurs suggestions. Il sera plus facile au gouvernement de mentionner que les coupures auront été suggérées par la commission permanente afin de faire avaler plus facilement la pilule aux Québécois.

La Commission n'est que l'équivalent d'un comité externe chargé d'effectuer un travail que le gouvernement Couillard devrait plutôt faire lui-même car les programmes devraient être continuellement en évaluation.

Le président du conseil du trésor à mentionné qu’il y arrivera en coupant les dédoublements. Alors pourquoi gaspiller 3 millions de $ et que font les centaines d’employés du conseil exécutif et du conseil du trésor?

Featured 5d4b9830e9ed61f29f0177d07a35a609

Jocelyn Boily152 articles

  • 89 174







Author extra bg

Contrat social brisé


Author extra bg

Harper le cancre en environnement


Author extra bg

Ils l'ont voulu


Author extra bg

De quoi j'me mêle



Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Mario Boulet Répondre

    5 septembre 2014

    Monsieur Boily,
    Je suis de votre avis. Malgré toutes les capacités qu'ont certains individus au sein de la population, ils ne sont pas au courant des capacités de l'état. C'est de l'improvisation que le gouvernement Couillard nous réalise à la figure.
    Ce beau site WEB coûtera combien? Qui bénéficiera des grandes sommes accordées à un tel projet? D'autres amis du PLQ? Je ne serais pas étonné de savoir un jour que l'on a accordé quelques millions de dollars à la création de ce blog, pourtant que l'on pourrait monter presque gratuitement à partir des différentes ressources existant aujourd'hui sur le WEB.