Québec tente de rapatrier des leviers en matière d'immigration

Cb759e22a2a99d3f686892cc75b126fe

Rappatrier des pouvoirs vers Québec : la bonne démarche de Legault

Le gouvernement Legault, fidèle à sa promesse électorale de faire baisser les seuils d'immigration de 50 000 à 40 000 personnes par année, devrait présenter un plan de réduction de ces seuils d'ici le 7 décembre. D'ici là, le nouveau ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, aura fort à faire pour convaincre ses homologues fédéraux de prendre en considération les objectifs du Québec.


Québec et Ottawa entreprennent des pourparlers


Jeudi, selon ce que rapportait La Presse canadienne, le ministre Jolin-Barrette a rencontré le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, afin d'engager les pourparlers. Cette rencontre, qui s'est déroulée au Parlement du Québec, a permis aux deux dignitaires de discuter des Accords Canada-Québec relatifs à l'immigration, dans un contexte où Québec désire avoir son mot à dire au chapitre du regroupement familial.


Il s'agissait de la deuxième rencontre du genre avec le ministre LeBlanc, en moins d'une semaine, et le responsable québécois de l'immigration a tenu, lors d'une mêlée de presse, à démontrer que le fait de baisser les seuils d'immigration n'affectera pas l'enveloppe budgétaire qui est consentie par Ottawa dans le cadre de l'Accord Canada-Québec sur l'immigration.


Assurer une meilleure intégration des immigrants


D'ailleurs, le ministre Jolin-Barrette, qui était l'invité de l'émission La Joute, sur le Réseau TVA, jeudi dernier, a tenu à répéter que son gouvernement « veut investir sur les immigrants, s'assurer qu'ils aient un parcours personnalisé, qu'ils puissent se franciser et qu'ils puissent s'intégrer dans les différentes régions du Québec ».


Insistant sur le volet intégration et accompagnement des nouveaux arrivants, le ministre Jolin-Barrette en a profité pour souligner qu'« il faut s'assurer de jumeler l'immigration avec les besoins du marché du travail et, actuellement, ce n'est pas ça qui a été fait au cours des dernières années par le gouvernement libéral, alors moi je veux améliorer ça ».


> La suite sur Le Peuple.


Squared

Patrice-Hans Perrier181 articles

  • 182 718

Patrice-Hans Perrier est un journaliste indépendant qui s’est penché sur les Affaires municipales et le développement urbain durant une bonne quinzaine d’années. De fil en aiguille, il a acquis une maîtrise fine de l’analyse critique et un style littéraire qui se bonifie avec le temps. Disciple des penseurs de la lucidité – à l’instar des Guy Debord ou Hannah Arendt – Perrier se passionne pour l’éthique et tout ce qui concerne la culture étudiée de manière non-réductionniste. Dénonçant le marxisme culturel et ses avatars, Patrice-Hans Perrier s’attaque à produire une critique qui ambitionne de stimuler la pensée critique de ses lecteurs. Passant du journalisme à l’analyse critique, l’auteur québécois fourbit ses armes avant de passer au genre littéraire. De nouvelles avenues s’ouvriront bientôt et, d’ici là, vous pouvez le retrouver sur son propre site : patricehansperrier.wordpress.com