Les pelleteux de nuages appuient la désobéissance civile.

Québec solidaire et extinction rébellion

Réflexion sur l'incohérence de QS

A1248bb3677219a6bf69b8f735be86eb

Tribune libre

Les manifestants qui ont bloqué le pont Jacques-Cartier, le 8 octobre dernier ont trouvé une façon bien originale de réduire la pollution atmosphérique et de promouvoir la qualité de l’air : forcer des milliers d’automobilistes à demeurer immobilisées pendant des heures au même endroit, pendant que les moteurs tournaient. Toute une leçon d’environnement!  Belle manière de sauver la planète!


Québec-solidaire s’est empressé de valider les actions d’Extinction Rébellion. Massé est venue dire en conférence de presse qu’elle appuyait cette démarche parce qu’il n’y avait pas eu de violence et qu’il était bien moins pire d’être pris dans un bouchon de la circulation que de subir des inondations et des tornades. Elle a continué en disant que, quelques fois, la désobéissance civile avait sa raison d’être pour arriver à ses fins. On comprend mieux sa rhétorique, lorsque l’on sait que l’enseignante qui a grimpé sur le pont, était l’amie du député de Québec-Solidaire, Alexandre Leduc. Gabriel Nadeau Dubois a renchéri quelques heures plus tard en citant des proverbes et des citations. Dubois a l’air de croire que les citoyens sont des imbéciles qu’il faut dompter à grands coups de paraboles.


Cher Québec-solidaire, j’aimerais vous dire ceci : en premier lieu, Madame Massé, cessez de jouer à la mère supérieure; un rôle qui vous aurait tellement sied dans les années 60. Vous validez toujours les actions fascistes de quelques imbéciles qui croient détenir la vérité, en croyant que ça va vous donner quelques votes de plus aux prochaines élections. Les rébellions, je les appuie quand elles ne vont pas à l’encontre des causes qu’elles défendent.  


Que dire de Monsieur Dubois qui joue le vicaire en parlant en paraboles. Lorsque vous faites des déclarations devant les médias, votre seul but est de faire les manchettes pour mieux attirer les jeunes à votre cause idéologique qui s’apparente à un anticapitalisme dépassé et révolu. Votre énergumène, Catherine Dorion, en est la preuve vivante. Mon dieu qu’elle est cool, avec ses bottes et ses t-shirts de B.S! (sarcasme) Vous jugez tout ce qui bouge, ne soyez pas surpris de l’être à votre tour. Je me permets de vous juger sur ce que vous avez l’air, parce que c’est ce que vous faites. Vous agissez comme des anticapitalistes qui se sont faits élire en disant une chose pour faire son contraire une fois élus. Cessez de faire la morale à tout le monde en vous croyant les détenteurs d’une vérité que vous ne démontrez jamais dans vos agissements. Vous parlez au travers votre chapeau. Vous manquez de jugement et les gens sensés vont se souvenir de vos niaiseries, quand viendra le temps de mettre un X sur un bulletin de vote.  


Nous sommes plusieurs à en avoir marre de nous faire faire la morale par des imbéciles qui changent d’idées comme ils changent de culottes. Quand je vous regarde, j’ai l’impression de voir des ados rebelles dans des corps adultes. Vous avez fait croire que vous étiez pour la laïcité de l’État pour vous faire élire,  et une fois élus, vous avez changé votre fusil d’épaule parce que pendant votre congrès, quelques têtes folles vous ont laissé savoir qu’ils étaient contre le projet de loi sur la laïcité dans la fonction publique. Au diable, les promesses! On tourne à 360 degrés!


Soyons bien clairs, je ne suis pas un climato-sceptique. Je crois sincèrement qu’il y a péril en la demeure. Il faut que notre société change ses habitudes pour sauver la planète. Je crois qu’il faut poser des gestes concrets et changer nos habitudes de vie, mais ceux qui nous dirigent, doivent poser les premiers gestes. Il va falloir que vous compreniez que les citoyens font tout ce qu’ils peuvent, mais si les autorités et les municipalités continuent de déverser leur merde dans le fleuve, ce n’est pas en bloquant le pont que vous allez pénaliser les vrais responsables, bout’t’criss!


Le jour que les politiciens commenceront par changer leurs limousines pour des véhicules moins énergivores, je commencerai à y croire. Le regroupement Extinction Rébellion s’est trompé de cible. Il aurait dû se rendre en Alberta à Fort McMurray et leur en faire baver devant leurs usines? Ils auraient dû se rassembler face aux compagnies qui polluent au lieu de polluer encore plus pour passer leurs messages.  


Un petit mot à Dominic Champagne que j’ai toujours admiré. J’ai signé le pacte et je fais des efforts quotidiens pour essayer de faire ma part pour l’environnement, mais quand je vois que vous validez des imbécilités comme de bloquer le pont Jacques-Cartier, ça me fait regretter de l’avoir signé. J’ai l’impression d’avoir encouragé un groupe de débiles mentaux qui pensent, qu’en écœurant la population, ils vont leur faire réaliser que Jésus revient sur terre. Vous ne ciblez pas les bonnes personnes. Dire qu’il y avait une enseignante dans ce groupe extrémiste juchées sur le pont qu’elle n’aurait eu aucun regret même si sa mère malade aurait été prise dans la congestion! C’est ce que je considère de l’extrémisme idéologique. Quel manque de jugement pour une enseignante! Quelle belle influence sur nos enfants!  Quand tes gestes disent le contraire de ce que tes paroles disent, ça ne sert pas à grand-chose.


Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude90 articles

  • 851 936

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé