Le chat sort du sac!

Pauline Marois se dévoile

Si Charest-la-matraque revient au volant du Québec, c’en est fini du Québec!

Tribune libre

Le Devoir a publié récemment la lettre de Pierre Curzi, député de Borduas, incitant tous les partis de l’opposition à s’unir devant le rouleau compresseur libéral anglophone et allophone dans le but de chasser enfin la bande de bandits qui règne à Québec. Pauline Marois a refusé, pavant ainsi le chemin pour la réélection de John James Charest pour un quatrième mandat. Malgré les cris d’orfraie de certains qui voient Pauline Marois jusque dans leur soupe nageant parmi les nouilles, il faut se rendre à la réalité. Elle se fout éperdument que le Québec se fasse effrontément voler et tabasser, ce qu’elle veut c’est sa réélection ‘’personnelle’’ dans un PQ ringard et sans substance. Pourquoi croyez-vous qu’elle arrive au même niveau que Charest dans les sondages. Je veux bien que, assez souvent les sondages soient truqués, manipulés, mais, qu’elle arrive au même niveau que Charest, ce sale personnage, indique tout de même quelque chose. Serait-elle de mèche avec lui ou avec son célèbre mentor dont elle est la député? Le lien est facile à faire, trop peut-être. Une chose apparaît cependant avec éclat, elle n’est pas là pour le Québec mais pour sa petite gloriole personnelle, elle vient tout juste de l’illustrer.
Au moment où il faut absolument s’unir pour contrer la machine corporatiste, elle désunit. Précédemment, même si j’avais toutes les réticences au monde, j’aurais accepté de voter PQ pour contrer Charest mais là, c’en est trop.
Mme. Marois travaille, en sous main, pour faire élire ce bandit en cravate qu’est John James Charest. On s’en doutait mais son refus d’union proposée par Pierre Curzi nous en donne une preuve. Je n’ai jamais vu quelqu’un dont l’égo monstrueux risque de faire périr tout un peuple car c’est de cela dont il s’agit car si Charest-la-matraque revient au volant du Québec, c’en est fini du Québec, fini les acquis sociaux, nous appartiendrons au privé qui a déjà bien avalé, petit à petit, nos acquis provenant de luttes de longue date. Il nous a déjà beaucoup bazardés. Son Plan Nord en est l’illustration la plus déprimante. Si cela survient, Pauline Marois passera pour ce qu’elle est, une dangereuse orgueilleuse, plus subtile que Charest mais à peine, aussi mortifère dont il faut se débarrasser au même titre que Charest-la-matraque, c’est carrément une question de survie.
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 351 664

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 juin 2012

    Bonjour,
    En complémentarité à vos propos, j'ai deux commentaires à formuler.
    1- Si le caucus ne se lie pas pour mettre Pauline dehors (ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas déjà essayé), c'est assurément parce que la lionne est à craindre. Pour preuve, regarder ce qu'elle a fait à Gilles Duceppe quand il lui passait au-dessus de la tête.
    2- Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'elle est aussi mal aimé que J-J Charest et qu'elle nous entraînera dans sa perte.
    Voici pourquoi il faut signer la pétition pour exiger sa démission à : http://www.petitions24.net/demission_de_mme_pauline_marois_pq Croyez-moi, il faut faire vite car les élections approchent. Le caucus saura bien quoi faire par la suite.
    Léger.J

  • Laurent Desbois Répondre

    8 juin 2012


    Il y en a des mous, il y en a des durs, mais…
    «Moé, le monde, j’veux pas savoir d’où ils viennent, j’veux savoir où ils vont. Le monde, ils peuvent être blancs, jaunes, noirs, mauves, bleus avec des pitons jaune-orange : j’m’en câlice. S’ils veulent se battre avec moé, c’est mes frères!» Pierre Falardeau
    Drôle de coïncidence, qu’à la veille de deux élections complémentaires où les souverainistes ont une bonne occasion de se solidariser contre les libéraux, quelques individus publient des lettres prônant la coalition des indépendantistes … en critiquant le Parti Québécois et surtout la chef Pauline Marois et sans offrir de propositions concrète! Après un résultat défavorable lors de ses complémentaires … j’aurais compris! Mais avant?
    À qui profite le crime????
    Mes adversaires, ce sont les fédéralistes orangistes et j’en ai les mains pleines!!! John-James fait parti de ces Orangistes fédéralistes!
    « À mon âge, tous les souverainistes sont mes enfants! Donc, entre frères et sœurs, arrangez-vous! » Jacques Parizeau 27 mai 2012

  • Donald Rouleau Répondre

    7 juin 2012

    Monsieur Parent...
    Vous nous arrachez les mots de la bouche. Seul un imbécile ne pourrait s'apercevoir du rôle que cette femme joue comme chef du PQ. Comme Charest il faut qu'elle parte et je ne comprends pas le pourquoi que son Cocus tiens tant à vouloir la garder au pouvoir même si cela va réélire Charest et détruire le PQ.
    Merci de votre commentaire.
    Donald Rouleau

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    7 juin 2012

    @ I. Parent:
    «Pauline Marois a refusé, pavant ainsi le chemin pour la réélection de John James Charest pour un quatrième mandat.».
    Justement! Cela ne révèle-t-il pas quelque chose, au sujet de Pauline Marois, son leadership et ce qu'on aurait pu appeller, ses «qualités de rassembleuse»?
    Si le PQ, mené par Mme Marois, ne peut pas écraser Charest aux élections, dans les conditions actuelles, quand au juste pourrait-il réussir à le faire?!?
    Cela fait quand même plusieurs années que Pauline est à la tête du PQ, et des années, aussi, que Charest défonce des records d'impopularité!

  • Jean-Louis Pérez-Martel Répondre

    6 juin 2012

    À Clode Hamelin
    Pour ceux qui ne sont pas socialo-communistes, ils seraient donc taxés de ces mots démagogiques et totalitaires tel que vous l’affirmez :
    « Il faudrait des personnes saines d’esprit et spirituellement et psychologiquement évoluées. Libérées de certains problèmes primaires qui entravent la libre circulation de leurs pensées. »
    Affirmation se référant à la grande majorité des membres du PQ s’opposant à faire alliance avec Québec Solidaire.
    D’autre part, avant de subir un régime marxiste ou tout autre genre de système politique totalitaire au Québec, le chemin de l’exil ne serait pas pour moi une démarche de liberté, contrairement à ce que d’autres intervenants ont affirmé concernant la réélection du PLQ. Il s’agirait plutôt de redoubler mes forces et ma détermination afin d’empêcher qu’un tel régime dictatorial marxiste puisse triompher au Québec ou qu’un gouvernement de mercenaires politiques, tel que nous le subissons présentement, parvienne à se perpétuer au Pouvoir.
    JLPM

  • Archives de Vigile Répondre

    6 juin 2012

    Cher Monsieur, je suis aussi troublé que vous.
    Vous comprendrez à la lecture de mes deux textes dont voici les liens sur VIGILE...
    http://www.vigile.net/LETTRE-AU-PARTI-QUEBECOIS-A-QUEBEC
    http://www.vigile.net/LETTRE-AU-PQ-A-QS-ET-A-ON-PRISE
    vous comprendrez dis-je, que je suis de ceux qui demandaient, qui demandent encore, qu'une coalition soit faite maintenant, et qu'un message fort et mobilisateur naisse de cette union des forces qui aboutirait à la création d'un Gouvernement d'Union Nationale.
    Gouvernement dont Monsieur Khadir, Madame David, Monsieur Aussant et d'autres seraient Ministres entourés de la grosse MACHINE PQ. Tout ça, dans un contexte d'urgence nationale, dans un désir de sauvegarder la Nation Québécoise de la catastrophe qui la menace actuellement.
    Mais à la lecture de votre texte et de nombreuses réponses à me textes, à la vue de ce qui semble se passer du côté des personnes concernées, en ce moment, on est loin de là. TRISTESSE...COLÈRE !!!
    Il faudrait des personnes saines d'esprit et spirituellement et psychologiquement évoluées. Libérées de certains problèmes primaires qui entravent la libre circulation de leurs pensées.
    Comme disait Bruno Bettelheim, « Ah...quand les émotions submergent l'intelligence...»
    Voilà ou nous en sommes....
    Demandez-vous maintenant pourquoi les jeunes sont dégoûtés par les politiciens, les partis politiques, les institutions et la politique en général.
    Il nous faut SUBITO PRESTO de grands personnages qui émergent, avant qu'il ne soit trop tard !