Pee-Wee en quête de sa crédibilité...

Macron à la rescousse de Trudeau

3cab0f584ae7ce245b76d72ab2067c7b

Tribune libre

Après le désastre qu’a connu en Inde le premier ministre Justin Trudeau, les difficultés au sommet de l’ASEAN avec les négociations entourant le Partenariat Transpacifique, et en Chine, notre Pee-Wee national s’apprête à entamer une visite à Paris dans l’intention, selon Lawrence Cannon, ex-ambassadeur du Canada en France, de rétablir une crédibilité pour le moins ébranlée, ce dernier précisant qu’ « on ne verra pas le premier ministre avec un béret et une baguette sous le bras ».


La preuve que ce voyage dans l’Hexagone revêt un caractère sérieux, c’est la première fois qu’un chef de gouvernement canadien prendra la parole devant l’Assemblée nationale, un geste que s’est toujours refusé de faire son père du temps où il était PM du Canada.


Or, c’est un secret de polichinelle que Macron et Trudeau ont des atomes crochus, notamment aux chapitres de la lutte contre les changements climatiques, le commerce dit progressiste et les droits de la personne. De plus, rares sont les dirigeants européens qui, tels Macron et Trudeau, véhiculent comme valeurs une immigration ouverte au multiculturalisme débridé.


Pour toutes ces raisons, il n’est pas surprenant d’assister à l’émergence de rencontres France-Canada, un nouveau paradigme eu égard aux nombreuses rencontres France-Québec qui se sont tenues au cours des dernières décennies. Autres temps, autres mœurs!…


À mon sens, la face identitaire de la France perd progressivement ses lettres de noblesse depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron, un phénomène qui rejoint la propension viscérale néo-libéraliste et multiculturaliste de Pee-Wee Trudeau. Forts de ce rapprochement idéologique marquant, gageons que nos deux lurons profiteront quand même de quelques périodes d’oisiveté pour déguster un bon vin français dans les coulisses du pouvoir!



Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1145 articles

  • 821 969

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé