Deux appuis de taille pour Martine Ouellet

«Établir une stratégie efficace en vue des prochaines élections canadiennes»

Tribune libre

Après que la tempête médiatique se soit dissipée dans l’environnement de la chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, nous apprenons que deux appuis de taille se sont joints à Mme Ouellet, à savoir le politologue Denis Monière et l’ancien ministre péquiste Gilbert Paquette.


Denis Monière, qui s’est prononcé récemment sur le fait que le Bloc québécois ne survivrait que s'il choisissait de faire de sa mission première la promotion de l'indépendance, sera le nouveau directeur de cabinet de l'aile parlementaire du Bloc québécois. Quant à Gilbert Paquette, il devient conseiller spécial de Martine Ouellet, notamment en ce qui a trait au programme.


En désignant Mm Monière et Paquette, deux militants bénéficiant d’une crédibilité notoire, dans sa garde rapprochée, Martine Ouellet se dit « convaincue que l'arrivée de Denis Monière et Gilbert Paquette au sein de l'équipe du Bloc québécois permettra de renforcer le travail parlementaire et d'établir une stratégie efficace en vue des prochaines élections canadiennes ».


Les membres du Bloc québécois se réunissent en conseil général au mois de juin pour se prononcer d’une part, sur la mission de leur parti et d’autre part, sur leur confiance envers la chef, Martine Ouellet. Avec des alliés de la trempe de Mm Monière et Paquette, il est fort à parier que le climat sera plus serein qu’au cours des dernières semaines au sein des troupes bloquistes et, qui sait, favorisera peut-être un vent favorable au leadership de Martine Ouellet… C’est à souhaiter, pour le plus grand bien de l’unité, voire de la survie du parti, qui en a grandement besoin!



Henri Marineau, Québec



Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1221 articles

  • 1 167 824

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire