Le vol du Québec, ça continue!

Tribune libre

Un petit coup de gueule rapide sur les capitalistes qui vident nos ressources naturelles sur notre dos! On nous vole avec notre propre argent!
On apprend dans le Devoir du Samedi 4 avril 2009 que le ministère des Ressources naturelle et de la Faune tente de cacher qu’il vend notre province à rabais. Je vous cite [l’article de Louis-Gilles Francoeur->19047] qui mentionne le rapport du vérificateur général : « 14 entreprises n’ont versé aucun droit minier alors qu’elles cumulaient des valeurs de production annuelle de 4,2 milliards.
Quant aux autres entreprises, elles ont versé pour la même période 259 millions, soit 1,5% de la valeur brute annuelle
(alors que ça devrait être 12%)
»
Vous voyez comment on se fait voler ? Tout cet argent que l’on aurait pu utiliser pour la santé, l’éducation et les services sociaux. Mais au Québec, nous aimons nous faire voler! John James Charest est tellement beau et gentil!!!
De plus, l’article nous mentionne que le MNRF devrait revoir ses modes d’inspections. Dans 56% des dossiers, aucun rapport n’est trouvable et les inspections qui ont des rapports n’ont aucunes grilles d’évaluation. Très crédible! Tout va très bien, madame la marquise!

Featured 2fe37cd609b8c9e64deb9d5682ca1ece

Ludovick-Rémi Deroy8 articles

  • 4 665

Enseignant d’Éthique et Culture religieuse au secondaire. Possède un BACC en enseignement secondaire de l’Univers Social. Spécialisé dans l’histoire du Bloc Socialiste, de la décolonisation et de la libération nationale au Québec. Ex-coordonateur du RRQ Montréal.





Laissez un commentaire



9 commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    9 avril 2009

    Autre grain de sel: Une Lettre au journal Le Devoir fait ressortir que
    Le gouvernement conservateur réduit de 325,000.$ la subvention à l'Observatoire du Mont-Mégantic mais se réserve deux millions pour une simple consultation sur la reconstruction du manège militaire de Québec.
    http://www.ledevoir.com/2009/04/08/244429.html#

  • Archives de Vigile Répondre

    7 avril 2009

    M. Tellier,
    Je suis entièrement d'accord avec vous.
    Quand je pense que je faisais un détour pour aller encourager Provigo et ensuite réaliser que Bernard Landry était d'accord. Pouah! Il voyait « grand et gros » notre PM! Comme dans la fable.
    À qui faire confiance, je vous le demande bien?
    Marie Mance Vallée

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Bonjour!
    «En France, une transnationale étrangère a voulu acheter l’importante compagnie alimentaire française Danone, et le gouvernement français, qui en est un important actionnaire, est intervenu pour évidemment bloquer la transaction au nom des intérêts stratégiques du pays.
    Ici tout est à vendre aux étrangers avec le consentement et même l’aide de nos gouvernements. Provigo, qui était un levier économique important au Québec pour nos producteurs d’ici et qui était contrôlée par la Caisse de dépôt et placement et la SGF a été vendue à l’Ontarienne Loblaw dans l’enthousiasme général.
    Même les très nationalistes péquistes Bernard Landry et Jacques Parizeau ont applaudi la transaction. Au Québec, « La Caisse n’empêchera pas les prises de contrôle étrangères » que titrait Le Devoir du 24 avril 2008. Tout le contraire de la Caisse des dépôts et consignations en France.
    Notre ministre libéral du Développement économique, Raymond Bachand, dans La Presse du 30 novembre 2007, a dit de ne pas s’inquiéter de la mainmise étrangère de nos entreprises québécoises et a même accusé de xénophobie ceux qui osent s’inquiéter.Van Houtte, Aliments Carrière, Aliments Martel, Cereal Foods et Kooll Desserts du Québec ont été vendus récemment à des étrangers.»--Léo Paul Lauzon,l'Aut'Journal,25 mars 2009
    Au Québec,tout est à vendre aux étrangers avec le consentement et même l’aide de nos gouvernements.
    Les québécois créent plus de richesse à l’étranger pour des étrangers que chez-eux pour eux.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Plus rien ne m'étonne. Et plutôt que d'être maître chez nous au Québec, en faisant simplement comme pleins d'autres pays où on fait de l'argent avec les ressources naturelles, au Québec on laisse les corporations prendre les ressources minières du sous-sol du Québec, comme l'uranium, et on veut leur acheter pour le mettre éventuellement dans la centrale Gentilly II que les libéraux veulent rénover. Qu'est-ce que ça va prendre pour que les Québecois sortent dans la rue? Des médias?
    Je désespère pour le Québec...

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Voyez une petite étude documentée que j'ai diffusée à l'automne 2006 sur cette question vitale pour l'avenir du Québec et des Québécois, mais qui semble laisser tout le monde indifférent...:
    Le Bulletin de la République - 14/10/2006
    Une chose est maintenant claire, l'exploitation de nos ressources minérales se fait d'une façon scandaleuse, et essentiellement au profit d'exploiteurs étrangers. Notre minerai part très largement à l'état brut vers l'étranger (en rapportant des miettes) où il est transformé en produits à grande valeur ajoutée. Lisez le rapport annuel de XStrata disponible sur l'internet...
    Il va falloir beaucoup de courage et d'audace pour reprendre vraiment possession de notre territoire dans un tel climat d'indifférence bête...
    D'autres l'ont fait avant nous ailleurs. En aurons-nous le courage ?

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Bonjour!
    Merci M.JCPomerleau.Je me permet de résumer votre texte sur Vigile.
    «Le Québec possède d’importantes réserves de pétrole et de gaz. Entre autres, une réserve identifiée de 2 milliards de barils dans le Golfe du St Laurent : Old Harry au large des îles de la Madeleine . Ainsi qu’à l’Ile Anticosti,en Gaspésie et ailleur. En tout 13 % du territoire québécois recèle un potentiel d’exploration.
    À l’instar de l’État norvégien, le gouvernement du Québec doit être le maître d’oeuvre de l’exploitation pétrolière et gazière au Québec.avec deux tiers des actions.Le pays Québec détiendrait des intérêts minoritaires dans toutes les entreprises engagées dans l’exploitation de cette ressource.L’État québécois formerait une société nommer Pétro-Québec, pour se consacrer à l’exploration, à l’extraction et à la distribution d’hydrocarbures. Pour l’instant c’est le fédéral qui détient les droits sous marins dans le Golfe du St Laurent.»
    Donc,cela justifie de voter l’indépendance du Québec en 2013.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Et ça se poursuivra...
    Lors du dernier budget, le gouvernement libéral a prévu 265 millions de dollars pour améliorer la route qui mène dans le secteur des monts Otish, où selon le ministère des Richesses naturelles se trouvent des mines d'uranium, d'or, de phosphore (qui serait la plus grosse mine de phosphore au monde près du Lac Paul ) et bien entendu de diamants. Il circule dans le milieu financier souterrain que l'étalon d'or a été remplacé par l'étalon diamants... Ils se connaissent bien entre eux.
    Qui s'intéresse aux diamants depuis la nuit des temps ? Et qui sait, peut-être que le gouvernement du Québec appartient à ces mercenaires diamantaires... Les gens de ces régions sont très inquiets.
    Il devient donc urgent de savoir ce qui se passe sur « nos » territoires, si c'est le cas. Notre gouvernement est-il en train de nous vendre avec nos territoires aux étrangers pour une Nouvelle Jérusalem? Cela devient de plus en plus inquiétant...
    Je veux bien qu'on occupe les trottoirs, les rues de nos villes, le Plateau Mont-Royal, mais pendant ce temps que devient l'occupation du territoire québécois? Laisserons-nous encore une fois les étrangers, grâce à une route payée à même nos impôts, occuper notre territoire, sous prétexte de crise économique et financière et d'emplois?
    Il y a anguille sous roche...
    Marie Mance Vallée

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2009

    Le vol du siècle, sur lequel on grade un silence radio inexplicable , s'est produit ici:
    http://www.vigile.net/Les-Liberaux-font-mains-basses-sur
    JCPomerleau

  • Archives de Vigile Répondre

    5 avril 2009

    Bonjour!
    Dans son dernier rapport le vérificateur général du Québec
    démontre;
    Le Québec offre son sous-sol aux compagnies minières et aux embouteilleurs d’eau potable sans percevoir de redevances en retour
    Les entreprises minières ne paient pas les redevances de 12% que prévoit la Loi sur les mines pour l'extraction des minerais. C'est le bien-fondé de tout le fameux Plan Nord de Jean Charest qui pourrait être remis en cause.