Le Premier ministre québécois à Paris vendredi

Présence internationale du Québec

PARIS (AP) -- Le Premier ministre du Québec Jean Charest, qui sera reçu par Nicolas Sarkozy vendredi à l'Elysée, espère convaincre le nouveau président français de faire progresser la question d'un accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne. Il rencontrera aussi pendant sa visite Ségolène Royal, selon un communiqué publié jeudi par ses services. La candidate socialiste à l'élection présidentielle avait déclenché une polémique au début de l'année en exprimant sa sympathie pour la "souveraineté et la liberté du Québec", avant de se faire piéger au téléphone par un humoriste qui se faisait passer pour M. Charest. Le vrai Premier ministre, lui, avait souhaité que la France respecte la règle de non-ingérence dans la politique québécoise. S'il n'a jamais rencontré Mme Royal, Jean Charest a déjà eu l'occasion de s'entretenir avec Nicolas Sarkozy en février dernier à Paris, mais ce sera la première entrevue depuis que l'ex-candidat a remporté l'élection présidentielle. La discussion portera sur le sommet de la Francophonie de 2008 et les festivités entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec, mais surtout sur le libre-échange. "M. Sarkozy va assumer la présidence de la communauté européenne dans un an (au deuxième semestre 2008, ndlr), il peut jouer un rôle-clé dans la conclusion d'un accord transatlantique", a estimé M. Charest mercredi avant son départ, dans un entretien à la Presse canadienne. Le Premier ministre du Québec avait lancé le projet lors d'un précédent voyage en Europe en janvier dernier au Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Depuis, le gouvernement fédéral et l'Union européenne ont convenu de commander des études qui seront menées sur une période d'un an, après quoi des négociations devraient s'ouvrir. Avec cet accord, Jean Charest entend lutter contre les obstacles à l'investissement, stimuler le commerce des biens et services et permettre aux entreprises canadiennes de profiter d'un marché de 450 millions de consommateurs. M. Charest rencontrera également le Premier ministre François Fillon et le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. Lundi, il quittera la France pour l'Allemagne. A Munich, il sera décoré de l'Ordre du mérite de Bavière mercredi. AP



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé