Le déclin pour perspective

Tribune libre


En 1990, Jean Chrétien devenait chef du Parti Libéral du Canada, le
lendemain de la mort de Meech. Ce jour-là était un 24 juin, fête nationale
des Québécois dont il n'a jamais cessé de répéter que « les immigrants ont pas d'affaire à fêter ça », sous prétexte que « la Saint-Jean-Baptiste, c'est la fête des Canadiens-français ». Seize ans plus tard, la version
anglaise de la motion reconnaissant que « the Québécois form a nation within a united Canada » nous dévoilait le fond de la pensée du gouvernement Harper. On ne peut que déplorer que, quel que soit le parti au pouvoir et malgré le nombre des années, Ottawa n'ait pas vraiment changé sa perception du Québec.
Dès l'aube de la Révolution tranquille, les Canadiens français de la «Belle
Province» avaient déjà réalisé que dans un monde en processus inéluctable de métissage sans cesse croissant, il n'y avait aucun avenir à s'identifier à son groupe ethnique. Voilà pourquoi ils sont devenus des Québécois et ont voulu que leurs concitoyens issus de l'immigration en fassent autant.
À plus forte raison dans le Monde de 2006, tous les groupes ethniques sont promis au déclin. Voilà pourquoi l'identité québécoise d'aujourd'hui se veut civique, culturelle et territoriale.
C'est exactement ce que n'est pas la nation québécoise telle que définie par la motion du gouvernement Harper.
Bref, alors que PQ et BQ se disent que c'est mieux que rien, le ministre
Michael Chong a eu raison de démissionner pour manifester son opposition à la reconnaissance d'une définition ethnique de la nation québécoise. Notre problème, c'est que M. Chong n'aurait probablement pas davantage appuyé la reconnaissance d'une nation québécoise civique, culturelle et territoriale.
Tirons-en nos conclusions.
Christian Gagnon

Montréal

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 114 133

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé