En plus du devoir moral d'aller combattre pour leur patrie

Le 1,36 million d'Ukrainiens au Canada doit contribuer à l'effort de guerre

10$ chacun par semaine = 500 millions par année

5e5c5394417f1c4e4098d970d4a8c6a8

Tribune libre

Le 1,36 million d'Ukrainiens au Canada peut et doit contribuer utilement à l'effort de guerre d'au moins 3 façons:


1- Ils ont le devoir moral d'aller combattre pour leur patrie jusqu'à la victoire contre l'envahisseur russe. Leurs compatriotes ont besoin d'eux pour se battre, pas pour les regarder se faire tuer sans rien faire.


2- À l'armistice, ils travailleront à rebâtir leur pays le temps qu'il faudra. Rien qu'une fois la reconstruction terminée, ils pourront revenir.


3- Dès maintenant, chaque Ukrainien établi au Canada devrait contribuer à l'effort de guerre de leur pays en envoyant chaque semaine 10$ chacun, soit l'équivalent de 30 minutes de travail.


Faisons le calcul:


1 million d'Ukrainiens  x  10$  =  10 millions de dollars par semaine


10 millions de dollars par semaine  x  50 semaines  =  500 millions par année


=  1 demi-milliard de dollars


Et s'ils étaient prêts à consacrer une heure entière de leur semaine de travail au lieu d'une demi-heure, cela doublerait leur contribution à 1 milliard de dollars par année et garantirait la victoire.



Si tous les Ukrainiens à travers le monde faisaient de même, les fonds d'approvisionnement pour défendre le pays seraient suffisants pour l'emporter, et la guerre serait gagnée depuis longtemps.


Sede ONU a New York: come vistarla? Consigli sul tour e informazioni utili


Ci-dessus: le siège de l'ONU à New York


Que l'ONU, l'OTAN et les banques mondiales organisent le système sécuritaire de transfert d'argent requis. On ferait un don via Desjardins, la Banque nationale, etc.


Revue militaire canadienne


Ci-dessus: le siège de l'OTAN à Bruxelles, en Belgique


Tous les autres citoyens du monde pourront également y contribuer selon leurs moyens et en fonction de leur force de conviction.


Instagrammer Raises Millions for Afghan Rescue Flights on GoFundMe. Now  What? - The New York Times


Que le gouvernement ukrainien mette sur pied un projet Go Fund Me qui lui permettra d'atteindre le même objectif en recevant des dons du monde entier. Ainsi, chaque citoyen de la planète aura la satisfaction de pouvoir contribuer à défendre la démocratie et les autres valeurs occidentales dans la mesure de ses capacités, et de surmonter le sentiment d'impuissance qui afflige plus d'un d'entre eux.


Sunset over Kyiv, Ukraine.


Ci-dessus: Kiev, la capitale de l'Ukraine


 


Peu importe où il est établi, c'est à chaque Ukrainien qu'il revient de faire les efforts nécessaires et les sacrifices requis pour sauver sa patrie des envahisseurs russes.


Photos: Kharkiv, Ukraine's Second-Biggest City, Again Ravaged by War - WSJCi-dessus: Kharkiv, seconde ville en importance de l'Ukraine


 


Que tous les Ukrainiens du monde s'unissent comme un seul homme pour donner l'exemple de ce qu'on peut faire en temps de guerre pour sa terre natale, pour sa nation.



Info complémentaire : Aujourd'hui, on compte environ 1,36 million d’Ukrainiens au Canada, soit près de 4 % de la population, ce qui en fait le plus grand groupe slave du Canada.


Il y aurait 10 millions d’Ukrainiens hors l’Ukraine. Faites le calcul avec une contribution de 10$ par semaine. Cela donne 100 millions de dollars par semaine, et 5 milliards de dollars par année.


 


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie805 articles

  • 1 394 081

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 800 articles publiés en ligne ont été lus un million 390 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé