La Pax americana et les conflits armés

Géopolitique du Proche-Orient

Lettres: Les conflits armés qui font rage au Liban, en Irak, en Palestine et en Israël ne pourront jamais prendre fin tant que le concept invoqué pour les résoudre reposera sur la sécurité assurée par la force et la violence correspondant à la Pax americana. Cette «paix» se définit par l'atteinte d'un État et d'un ordre établi par le recours à la dissuasion nucléaire, à la menace et aux interventions militaires. C'est ce genre de «paix» que préconisent Washington et ses alliés.
La poursuite de cette «paix» par et pour l'Occident entraîne des destructions massives et des dizaines de milliers de victimes et de morts. Cette «paix» n'est que l'illusion d'une victoire éphémère et n'est que l'instauration d'un ordre impérial injuste pour la majorité.
La paix durable prend naissance dans un contexte où la justice sociale l'emporte sur la mise en valeur des ressources pour le seul bénéfice d'une minorité. C'est la paix acquise par la coopération et l'interdépendance constructive pour tous, c'est la recherche de l'élimination de l'apartheid Nord-Sud, c'est la paix universelle qui ne peut prendre racine dans un monde de plus en plus militarisé et contrôlé par une minorité.
Appuyer les forces et les facteurs qui assurent le renforcement de la Pax americana ne peut nous conduire qu'à la destruction de l'environnement planétaire et de l'Humanité.
Jules Dufour
_ Ph.D., Professeur émérite, Département des sciences humaines, Université du Québec à Chicoutimi


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé