GUERRE CULTURELLE

La censure se poursuit au 'Devoir'

Les 'wokes', toujours plus nombreux au 'Devoir'

Fc154bd97f7ae2570ff83ec06a63e62f

Tribune libre

Le 30 avril, à quatre reprises, j’ai essayé de répondre à un commentaire de Nadia Alexan dans ledevoir.com à la suite d'une opinion écrite par Gérard Bouchard, sans succès. J’ai tenté d’adoucir mon propos au fur et à mesure des trois premiers refus, mais le modérateur a été impitoyable. Après le quatrième refus, il était trop tard. C’est de la censure. — Sylvio Le Blanc


https://www.ledevoir.com/opinion/idees/599812/point-de-vue-refaire-le-lien-de-confiance-entre-majorite-et-minorites


 


Sylvio Le Blanc - Abonné 30 avril 2021 09 h 49


L'auteur pose la question : « N’est-il pas temps de prendre enfin au sérieux l’interculturalisme ? » Et si on revoyait en priorité notre politique d'immigration. Il faut se rendre à l'évidence : certains immigrés s'intègrent mieux que d'autres à notre société. Au lieu d'en tirer des conclusions, on continue à ne vouloir exclure personne. Et c'est comme ça que nous nous tirons une balle dans le pied. En outre, nous ne rendons pas service à ceux que nous savons qu'ils s'intégreront difficilement au Québec, à ceux que nous savons qu'ils s'intégreraient beaucoup mieux dans le Canada multiculturaliste.


.


Nadia Alexan - Abonnée 30 avril 2021 11 h 03


Au lieu d'écarter les immigrants comme vous le suggérer, monsieur Le Blanc, c'est mieux de les accueillir, mais avec des balises claires et nettes avant leur arrivée ici. Si vous voulez vivre au Québec, il faudrait que vous adhériez à notre langue et à nos valeurs. Nous devrons légiférer des lois contraignantes qui les obligent à respecter nos valeurs et nos moeurs.


 


Les quatre commentaires refusés :


2021-04-30 13:53:43


Vraiment pas d'accord Mme Nadia Alexan, Plusieurs immigrés sont prêts à mentir pour venir ici. Ils vont nous promettre mer et monde, et la première chose que vous apprenez, c'est que l'une porte le voile intégral sitôt installée et que l'autre déteste avec violence les homosexuels (j'ai connu un Camerounais dans ce dernier cas). Non merci. Refusé


2021-04-30 16:57:05 


Vraiment pas d'accord, Mme Nadia Alexan. Plusieurs immigrés sont prêts à mentir pour venir ici. Ils vont nous promettre mer et monde, et la première chose que vous apprenez, c'est que l'une porte le voile intégral sitôt installée et que l'autre déteste violemment les homosexuels. Non merci. Refusé


2021-04-30 19:35:53


Vraiment pas d'accord, Mme Nadia Alexan. Plusieurs immigrés sont prêts à mentir pour venir ici. Ils vont nous promettre mer et monde, et la première chose que vous apprenez, c'est que l'une porte le voile intégral sitôt installée et que l'autre voit les homosexuels comme des pestiférés. Non merci. Refusé         


2021-04-30 23:20:11


Vraiment pas d'accord, Mme Nadia Alexan. Plusieurs immigrés sont prêts à mentir pour venir ici. L'une passe une entrevue sans voile, et la première chose que vous apprenez c'est qu'elle porte le voile intégral sitôt installée. Non merci. Refusé



Laissez un commentaire



13 commentaires

  • Sylvio Le Blanc Répondre

    3 août 2021

    À la suite de cette opinion de Patrick Moreau parue dans Le Devoir du 2 août 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/idees/622032/point-de-vue-une-culture-du-viol-tres-anachronique), j’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-08-02 23:01:17


    J'avais lu le texte de Mme Zaccour


    J'espérais que quelqu'un en moyen lui répliquerait. C'est fait, et d'une admirable façon.


    D'ici la fin du siècle, il y aura des sectes incitant à la conversion hétérosexualité vs lesbianisme. Des hétérosexuelles apprendront à devenir homosexuelles par dégoût de l'homme. Refusé


     


    Encore de la censure.


     


    Sylvio Le Blanc


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    28 juillet 2021

    À la suite de cette libre opinion de Luc-Normand Tellier parue dans Le Devoir du 27 juillet 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/620700/libre-opinion-combattre-l-islamophobie-sans-l-alimenter) et de ce commentaire de Richard Maltais Desjardins :


     


    Richard Maltais Desjardins - Abonné 27 juillet 2021 06 h 31


    Une jolie piroutette, quand même.


    En réponse à «Si c'est par «antiracisme» qu'on a délivré les racisés de l'obligation de porter des signes de leur racisation, on finirait pas se persuader que c'est très vertueusement pour protéger les croyants de toute forme d'ostracisme religieux qu'on leur «permet» de se dépouiller de leurs signes. L'idée qu'on se fait ici de la neutralité de l'État, c'est qu'il est le seul dépositaire de la légitimité en matière de «codes» et que toute contrainte qui ne résulterait pas de son décret serait par nature illégitime. L'exemple du racisme donne seulement bonne bouche à cet autoritarisme.»


     


    J’ai écrit ceci :


     


    2021-07-27 16:54:24


    Le cléricalisme (Maltais Desjardins) et l'extrémisme de gauche (Montmarquette) qui font route ensemble. On aura tout vu. Refusé


     


    Suite au refus, j’ai récidivé, me disant que j'étais tombé sur un modérateur obtus :


     


    2021-07-27 20:38:07


    Le cléricalisme (Maltais Desjardins) et l'extrémisme de gauche (Montmarquette) qui font route ensemble. On aura tout vu. Refusé


     


    Suite au refus, j’ai encore récidivé, en espérant qu'un autre modérateur prenne la relève le 28 juillet :


     


    2021-07-27 23:32:39


    Le cléricalisme (Maltais Desjardins) et l'extrémisme de gauche (Montmarquette) qui font route ensemble. On aura tout vu. Refusé


     


    À la suite d’un autre commentaire de M. Maltais Desjardins :


     


    Richard Maltais Desjardins - Abonné 27 juillet 2021 10 h 19


    Qu'y a-t-il de si étrange à ce que des musulmans pratiquants s'opposent à ce que l'État contraigne la manière dont ils vivent leur religion?


     


    J’ai écrit ceci :


     


    2021-07-27 13:54:55


    M. RMD, vous accepteriez donc la Charia au Canada ? Refusé


     


    Quelqu’un peut m’expliquer ce qui a pris au(x) modérateur(s) ?


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    14 juillet 2021

    À la suite de cette opinion de Patrick Moreau parue dans Le Devoir du 13 juillet 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/idees/617595/point-de-vue-le-discours-de-la-race-et-la-question-du-metissage), j’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-07-13 14:46:13


    Une Occidentale d’abord et avant tout


    Cela arrange Justin Trudeau que le Canada et les Premiers Peuples voient en la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon, une Inuite. Mais, pour dire vrai, elle est davantage la fille de son père (d’origine britannique) que de sa mère (une Inuite). Si elle avait été une pure Inuite, il y aurait eu de fortes chances pour que son éducation soit comparable à celle de la majorité des autres membres de la communauté inuite. Elle aurait probablement connu, comme beaucoup d’entre eux, des épisodes d’alcoolisme, de toxicomanie et de violence conjugale. Bref, son parcours n’aurait pas été celui qu’elle a connu. Pour moi, Mary Simon a autant à voir avec le monde inuit que Michaëlle Jean avec Haïti et Adrienne Jackson avec la Chine (Hong Kong). Mme Simon n’a pas épousé un homme d’origine inuite, ni Mme Jean un homme d’origine haïtienne, ni Mme Jackson un homme d’origine chinoise. Refusé


     


    Vu le refus, j’ai récidivé, en espérant qu’un autre modérateur l’accepte :


     


    2021-07-13 18:03:55


    Une Occidentale d’abord et avant tout


    Cela arrange Justin Trudeau que le Canada et les Premiers Peuples voient en la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon, une Inuite. Mais, pour dire vrai, elle est davantage la fille de son père (un britannique) que de sa mère (une Inuite). Si elle avait été une pure Inuite, il y aurait eu de fortes chances pour que son éducation soit comparable à celle de la majorité des autres membres de la communauté inuite. Elle aurait probablement connu, comme beaucoup d’entre eux, des épisodes d’alcoolisme, de toxicomanie et de violence conjugale. Bref, son parcours n’aurait pas été celui qu’elle a connu. Pour moi, Mary Simon a autant à voir avec le monde inuit que Michaëlle Jean avec Haïti et Adrienne Jackson avec la Chine (Hong Kong). Mme Simon n’a pas épousé un homme d’origine inuite, ni Mme Jean un homme d’origine haïtienne, ni Mme Jackson un homme d’origine chinoise. Refusé


     


    Vu le 2e refus, j’ai modifié, la fin de mon commentaire, peine perdue :


     


    2021-07-13 23:29:14


    Une Occidentale d’abord et avant tout


    Cela arrange Justin Trudeau que le Canada et les Premiers Peuples voient en la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon, une Inuite. Mais, pour dire vrai, elle est davantage la fille de son père (un Anglais) que de sa mère (une Inuite). Si elle avait été une pure Inuite, il y aurait eu de fortes chances pour que son éducation soit comparable à celle de la majorité des autres membres de la communauté inuite. Elle aurait probablement connu, comme beaucoup d’entre eux, des épisodes d’alcoolisme, de toxicomanie et de violence conjugale. Bref, son parcours n’aurait pas été celui qu’elle a connu. Pour moi, Mary Simon a autant à voir avec le monde inuit que Michaëlle Jean avec Haïti et Adrienne Jackson avec la Chine (Hong Kong). Mme Simon n’a pas épousé un homme d’origine inuite, mais un Blanc ; de même, Mme Jean n’a pas épousé un homme d’origine haïtienne, mais un Blanc ; de même, Mme Jackson n’a pas épousé un homme d’origine chinoise, mais un Blanc. Refusé


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    12 juillet 2021

    À la suite de cette chronique de Christian Rioux parue dans Le Devoir du 9 juillet 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/616956/chronique-bonjour-les-cons), M. Claude Bernard a écrit ce commentaire :


     


    Claude Bernard - Abonné 9 juillet 2021 10 h 13


    Bonjour, le cave


    Les artisses se tissent une toile sur la toile à leur imaginaire wokien.


    Ce ne sont pas des penseurs, ce sont des voyageurs voyeurs du viscéral vide sidéral de l'époque.


    Tous les vendredis que la semaine épuisée, asséchée, vidangée nous amène, on nous force à réfléchir avec un texte songé.


    La (ou est-ce le?) « flatness » a-t-elle assujetti tout le monde civilisé, c'est-à-dire occidental?


    Sûrement pas le monde autochtone, le monde BLM, les pays en guerre civile ou religieuse, ceux en famine, ni la Chine, l'Inde, l'Afrique, l'Amérique du sud etc...


    Reste l'Europe de l'ouest et l'Amérique du nord (sauf le Mexique, le Costa Rica et le Nicaragua, Cuba etc.).


    Pour tous ceux qui n'y arrivent pas, ceux pour qui la fin du mois dure trop longtemps, ceux que la misère et la maladie accompagnent quotidiennement, pas de flatness en vue.


    La planète festival de Cannes, viande à chien, rien à cirer!


    La canne de bines, plutôt!


    Pourtant, l'art pour l'art, la vie désengagée, l'art pur, la pura vida intellectuelle, est-ce cela que l'on souhaite?


    Les cinéastes, comme tous les artistes, nous réveillent du long sommeil de la routine béate.


    Ce sont des « wokes », quoi!


     


    Par la suite, j’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-07-09 12:37:38


    Cave vous-même, M. Bernier. Rendormez-vous. Refusé


     


    Vu le refus, j’ai récidivé :


     


    2021-07-09 22:46:55


    Bonsoir, le cave. Refusé


     


    Les médiateurs n’ont pas vu que M. Bernard commençait son commentaire par les mots « Bonjour, le cave », très irrespectueux. Mon « cave » était condamnable, mais pas le sien. Comprenne qui pourra !


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    11 juin 2021

    À la suite de cet éditorial de Robert Dutrisac paru dans Le Devoir du 10 juin 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/609390/tragedie-de-london-meprisant-amalgame), Christian Montmarquette a écrit ce commentaire :


     


    Christian Montmarquette - Abonné 10 juin 2021 05 h 39


    L'ambiance islamophobe


    Accuser le Québec de nourrir l’islamophobie est peut-être une ineptie en Ontario, mais pas au Québec et il faut être aveugle pour ne pas le voir. À ce sujet, je recommande le commentaire d'Yves Boisvert sur « l’ambiance islamophobe » diffusé hier à Midi info à Radio-Canada. « Le choc au sein de la communauté musulmane » : Grand angle sur l'actualité : Le regard de Lise Bissonnette et d'Yves Boisvert. À partir de 5 minutes 30 secondes. https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/midi-info/episodes/538950/rattrapage-du-mercredi-9-juin-2021/9


     


    Par la suite, j’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-06-10 10:28:47 Montmarquette qui recommande Boisvert de La Presse+, c'est la meilleure. L'aveugle et le paralytique. Refusé


     


    Vu le refus, j’ai modifié mon commentaire :


     


    2021-06-10 13:20:06 Montmarquette et Boisvert de La Presse+. L'aveugle et le paralytique. Refusé


     


    Après un 2e refus, j’ai modifié à nouveau mon commentaire :


     


    2021-06-10 18:00:08 M. Montmarquette, connaissez-vous l'expression « L'aveugle et le paralytique » ? Refusé


     


    Après un 3e refus, j’ai modifié à nouveau mon commentaire, qui a finalement été accepté :


     


    2021-06-10 23:25:46 M. Montmarquette et M. Boisvert, ou « L'aveugle et le paralytique ». Affiché


     


    Comprenne qui pourra !


     


    Sylvio Le Blanc


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    5 juin 2021

    À la suite de cette opinion d’Alain Vallières parue dans Le Devoir du 21 juin 2018 : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/530790/pourquoi-les-nations-unies-ne-quitteraient-elles-pas-les-etats-unis#commentaire_1048374


     


    J’ai écrit ces 4 commentaires qui ont tous été refusés :


     


    2018-06-22 22:16:05


    Lettre de Sylvio Le Blanc parue dans «Le Soleil», Opinions, Carrefour des lecteurs, le mercredi 27 décembre 2017, p. 22.


    De Tel Aviv à Jérusalem, de New York à Montréal Le 21 décembre, une résolution condamnant la décision états-unienne de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël a été adoptée par une imposante majorité de pays à l’ONU. Ce qui a fait réagir l’ambassadrice états-unienne, Nikki Haley : «Les États-Unis se souviendront de cette journée où ils ont été mis à l’index et attaqués […]. Nous nous en souviendrons lorsqu’on nous demandera, encore une fois, de faire la plus importante contribution aux Nations unies.» La veille, Donald Trump avait donné le la : «Ils prennent des centaines de millions et même des milliards de dollars et, ensuite, ils votent contre nous. Laissez-les voter contre nous, nous économiserons beaucoup, cela nous est égal.» Les États-Unis font comme Israël et la Corée du Nord, qui dénigrent sans relâche l’ONU. Mais si ces deux derniers ne peuvent pas lui mettre des bâtons dans les roues, les premiers, eux, si. Un tel pays ne mérite pas l’illustre organisation sur son sol. Une fois que le déménagement de l’ambassade états-unienne sera réalité en Israël, les pays opposés devraient servir à Washington le plus beau des camouflets : déménager le siège principal de l’ONU ailleurs. Les États-Unis la détestent tant qu’ils seraient bien malvenus d’opposer leur veto. Je parie que l’iconoclaste Trump en serait même ravi, débarrassé qu’il serait de cet empêcheur de tourner en rond. Les terrains de Manhattan, parmi les plus chers au monde, seraient récupérés. Montréal, qui se trouve à quelque 600 kilomètres de New York, s’avérerait un bon choix pour accueillir l’ONU, plus nécessaire que jamais. Mais ce qui aiderait surtout sa cause, c’est que Justin Trudeau cesse de jouer sur tous les tableaux (le Canada s’est abstenu de voter sur la résolution du 21 décembre) et prenne le bon parti. À Montréal, l’ONU serait traitée aux petits oignons par la mairesse Valérie Plante. Refusé.


     


    2018-06-22 22:15:07 Lettre de Sylvio Le Blanc parue dans «Le Journal de Montréal», Vos commentaires, Courrier via Internet et boîtes vocales, le mercredi 12 octobre 2005, p. 27.


    L'ONU et l’Oncle Sam Les États-Unis sont pratiquement le seul pays au monde à dénigrer sans relâche l'Organisation des Nations unies et à lui mettre des bâtons dans les roues. Et la nomination du bouledogue Bolton comme ambassadeur n’a fait qu’empirer la situation. Pourtant, à ce jour, le siège principal de l'ONU se trouve toujours en sol hostile. C’est un non-sens. L’ONU devrait tout mettre en œuvre pour sortir des États-Unis. Ces derniers menaceraient de sortir, eux, de l'ONU? La belle affaire! Cet empire doit apprendre que les destins des 190 autres États membres valent bien le sien. Montréal, qui se trouve à quelque 600 kilomètres de New York, s’avérerait un bon choix pour accueillir l’illustre organisation, plus nécessaire que jamais. En considérant aussi que le Québec et le Canada, eux, ont à cœur les principes onusiens. Bref, l’ONU y serait traitée aux petits oignons. Lettre aussi parue dans «L’Est Républicain» (France), «L’Orient-Le Jour» (Liban), «Le Courrier» (Suisse), «Le Progrès de Lyon» (France), «Sud Presse» (Belgique), «Le Journal de Québec», avec des variantes. Refusé.


     


    2018-06-22 22:13:59


    Lettre de Sylvio Le Blanc publiée dans «Le Soleil», Opinions, Carrefour des lecteurs, le jeudi 20 mars 2003, p. A 17.


    Déménageons l’ONU ! Les dés sont jetés : si Hussein et fils ne s’exilent pas, Bush et consorts guerroieront sans l’aval de l’ONU. Si des nations aussi puissantes que la France, l’Allemagne, la Russie et la Chine ne peuvent contenir les Croisés du XXIe siècle, je suggère que les grands chefs spirituels de ce monde – comme le pape – et les célèbres pacifistes se rendent à Bagdad servir de «bouclier humain»… Seul le Conseil de sécurité de l’ONU peut autoriser une intervention en Irak. Quelles sanctions prendre à l’encontre des États-Unis s’ils interviennent sans autorisation ? L’ONU devrait déménager illico ses pénates. Un pays qui contrevient aux règles de base de cette illustre organisation ne la mérite pas sur son sol. Si les chefs de gouvernement en avaient le courage, les États-Unis essuieraient le plus beau camouflet qui soit. Montréal serait une bonne ville pour accueillir l’ONU, à la condition cependant que Chrétien continue sur sa bonne lancée et défende les principes onusiens sans discontinuer. Sortant des Açores, Bush estimait que si sa politique guerrière n’était pas avalisée par l’ONU, il faudrait repenser son fonctionnement. Quelle arrogance ! Une Organisation des Nations unies sans les États-Unis? Pourquoi pas ! Ce pays doit apprendre que sa sauvegarde n’est pas plus importante qu’une autre, que toutes les nations se valent. Refusé.


     


    2018-06-22 22:12:29


    Lettre de Sylvio Le Blanc parue dans «Métro (Montréal)», page des lecteurs, courrier, le mercredi 29 janvier 2003, p. 19.


    L’ONU doit-elle quitter New York ? Cela fait un bon bout de temps qu’on taxe les États-Unis de gendarmes du monde, mais jamais ils ne l’auront autant été qu’aujourd’hui. Ils n’en font qu’à leur tête et ne craignent personne. Donald Rumsfeld, qui rêve d’un monde à l’image de son pays, n’a-t-il pas déclaré que prendre la bonne décision avec Saddam Hussein est plus important que de rechercher l’unanimité des alliés, qui suivront de toute façon la décision de l’Amérique? Quelle arrogance! Il faut, semble-t-il, arrêter Hussein avant qu’il n'acquière la capacité de produire des armes de destruction massive. On ne me fera pas accroire sans preuves qu’il est plus dangereux aujourd’hui qu’il ne l’était au moment de l’opération «Tempête du désert» ou qu’à l’époque où Israël faisait sauter les fondations d’une centrale nucléaire et où un ingénieur canadien mettait la dernière main à un canon long comme ça. (...) Seul le Conseil de sécurité, qui a pour mission le maintien de la paix internationale, peut autoriser une intervention. Quelles sanctions prendre à l’encontre des États-Unis s’ils attaquent sans l’autorisation de l’ONU? J’en suggère une : que cette dernière déménage ses pénates de New York pour marquer l’opposition de la très grande majorité des pays qui la composent. Un pays qui contrevient aux règles de base de cette illustre organisation ne la mérite pas chez lui. Si les chefs de gouvernement avaient le courage de passer à l’acte, les États-Unis essuieraient le plus beau camouflet qui soit. En passant, Montréal serait une bonne ville pour accueillir l’ONU, mais pour la mériter, il faudrait que Chrétien fasse comme Chirac et Schröder : qu’il défende vraiment les principes de l’ONU, qu’il arrête de tergiverser et se tienne debout face à Bush. Lettre aussi parue dans «Le Soir» (Belgique), avec des variantes. Refusé.


     


    Quelqu’un peut me dire pourquoi ?


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    1 juin 2021

    À la suite de cette opinion parue dans Le Devoir du 31 mai 2021 (https://www.ledevoir.com/opinion/idees/605925/point-de-vue-des-luttes-lgbtq-s-organisent-dans-plusieurs-pays-africains), Marcel Vachon a écrit ce commentaire :


     


    Marcel Vachon - Abonné 31 mai 2021 10 h 54


    Durant 5 ans passés en Côte d'Ivoire dans les années 1970, j'ai vu à maintes reprises des hommes, dont certains militaires, marcher en public tout en se tenant par la main. Des femmes s'enlacer en public n'était pas exceptionnel. Jamais s'embrasser toutefois. De telles scènes en Amérique du Nord, dont au Québec, n'auraient pas été acceptées à cette époque. Bonne journée.


     


    Par la suite, j’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-05-31 13:40:12


    M. Marcel Vachon, revoyez « Le Parrain II ». Vito Corleone jeune et Don Fanucci marchent bras dessus bras dessous tout en parlant. Ils ne sont pas homos ; c'est une tradition dans certaines régions du sud de l'Italie et en Sicile. Refusé


     


    Vu le refus, j’ai récidivé avec cet autre commentaire, qui a été retenu :


     


    2021-05-31 18:17:30


    M. Marcel Vachon, revoyez « Le Parrain II ». Vito Corleone jeune et Don Fanucci marchent bras dessus bras dessous tout en parlant. Ils ne sont pas homos ; c'est une tradition dans certaines régions du sud de l'Italie et en Sicile. Le dramaturge Arthur Miller parle de cette tradition dans ses mémoires (il a fait un voyage en Italie avec un syndicaliste d'origine italienne). Affiché


     


    Comprenne qui pourra !


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    28 mai 2021

    À la suite de l’éditorial de Robert Dutrisac du 28 mai 2021 dans Le Devoir (https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/605244/projet-de-loi-96-ces-villes-toujours-bilingues), Yvon Montoya a écrit ce commentaire :


     


    Yvon Montoya - Inscrit 28 mai 2021 06 h 19


    C’est la debacle pour le francais au Quebec et c’est bien triste parce que l’ecole est en faillite a ce sujet de former des citoyens au français.


     


    J’ai réagi au commentaire de M. Montoya :


     


    2021-05-28 09:52:02


    Et vous donnez l'exemple en omettant trois accents aigus, un accent grave, un accent circonflexe et un c cédille. Mais, vous connaissant, peut-être est-ce volontaire de votre part. Refusé


     


    Vu le refus, j’ai récidivé avec cet autre commentaire pour ainsi dire pareil, qui, lui, a été accepté :


     


    2021-05-28 13:57:31


    Et vous donnez l'exemple, M. Yvon Montoya, en omettant trois accents aigus, un accent grave, un accent circonflexe et un c cédille. Mais, vous connaissant, peut-être est-ce volontaire de votre part. Affiché


     


    Vous y comprenez quelque chose ?


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    26 mai 2021

    Et pourtant ce commentaire a été accepté à la suite de cette opinion du 22 mai 2021 : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/603662/meech-prise-2


     


    Sylvio Le Blanc - Abonné 22 mai 2021 10 h 27


    André Pratte est un beau s...


    Le vil valet de Desmarais a encore frappé. Affiché


     


    Comprenne qui pourra !


     


    Sylvio Le Blanc


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    26 mai 2021

    Montréal, le 26 mai 2021


     


    Suite à cette opinion de Patrick Moreau publiée dans Le Devoir du 25 mai 2021 : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/604079/point-de-vue-etre-anti


     


    J’ai écrit ce commentaire :


     


    2021-05-25 08:05:32      Super chronique


    Certains au Devoir, notamment Aurélie Lanctôt, Emilie Nicolas et Francine Pelletier, auraient intérêt à la lire avec grande attention.


     


    Auquel commentaire a réagi Jacques Patenaude :


     


    Jacques Patenaude - Abonné 25 mai 2021 11 h 18


    Incluons aussi Christian Rioux, Mathieu Bock-Côté et Richard Martineau dans votre liste. Car comme le dit M. Moreau "La même logique prévaut aux deux extrémités de l’éventail des opinions politiques."


     


    J’ai réagi au commentaire de M. Patenaude, mais il m’a fallu m’y prendre à 3 fois avant que mon commentaire soit accepté. Voyez pourquoi les 2 premiers commentaires ont été refusés.


     


    2021-05-25 14:17:02      Pas d'accord, M. Patenaude. J'ai personnellement rarement eu à me plaindre de ces trois-là, surtout pas le premier. Mais je vois de quel côté vous penchez ; du côté « woke ». Refusé


     


    2021-05-25 16:51:00      Pas d'accord, M. Patenaude. J'ai personnellement rarement eu à me plaindre de ces trois-là, surtout pas le premier. Mais je vois de quel côté vous penchez, du côté w... Refusé


     


    2021-05-25 20:11:32      Pas d'accord, M. Patenaude. J'ai personnellement rarement eu à me plaindre de ces trois-là, surtout pas le premier. Mais je vois de quel côté vous penchez. Affiché


     


    Dire de quelqu'un qu'il penche du côté « woke » est semble-t-il inacceptable pour Le Devoir.


     


     


    Sylvio Le Blanc


  • Sylvio Le Blanc Répondre

    14 mai 2021

    https://www.ledevoir.com/opinion/lettres/600465/les-jarrets-noirs-et-la-piqure


    J'ai écrit ce commentaire à la suite de la lettre ci-dessus :


    Sylvio Le Blanc - Abonné 11 mai 2021 10 h 54


    Une excellente et bienvenue lettre, aussi dans le JdM


    Espérons que le ridicule Maxime Bernier récoltera un pire score aux prochaines élections qu'aux dernières, et qu'il aidera son parti à l'agonie à mourir.


    J’ai voulu ensuite ajouter ce petit commentaire ironique à la suite de mon commentaire :


    2021-05-11 15:29:54 Maxime Bernier et ses... covidiots inutiles. Refusé


    Mais il a été refusé. Ce n’est pas de la censure, ça ?



    Le lendemain 12 mai, j'ai écrit un commentaire à la suite de cette lettre qui suit :


    (https://www.ledevoir.com/opinion/lettres/600528/des-covidiots-indignes-du-fleurdelise)


    Sylvio Le Blanc - Abonné 12 mai 2021 08 h 52

    Bien dit

    Les covidiots inutiles.


    Et il a été accepté. Comprenne qui pourra !



    Le lendemain 13 mai, j'ai écrit un commentaire à la suite de cette chronique de Michel David : (https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/600950/qs-n-est-pas-au-bout-de-ses-peines)


    2021-05-13 17:36:36 Christian Montmarquette est pathétique. Il intervient à cinq reprises, mais pas une seule fois il ne se prononce sur les revendications de ces extrémistes wokistes qui ont infiltré son cher Québec solidaire. Les quésolistes rebaptiseront-ils bientôt leur parti en « Québec wokidaire » ? Refusé


    Et il a été refusé. Oui, comprenne qui pourra !


    Finalement, il a fallu que j'écrive ceci pour que le commentaire passe :


    Sylvio Le Blanc - Abonné 13 mai 2021 23 h 07

    Christian Montmarquette est incroyable. Il intervient à plusieurs reprises, mais pas une seule fois il ne se prononce sur les revendications de ces extrémistes wokistes qui ont infiltré son cher Québec solidaire. Les quésolistes rebaptiseront-ils bientôt leur parti en « Québec wokidaire » ?



    Sylvio Le Blanc


  • Jean-Charles Morin Répondre

    5 mai 2021

    Monsieur LeBlanc, je sympathise avec vous de tout coeur, ayant moi-même été victime par le passé des foudres des censeurs du Devoir. Toutefois, dans le cas que vous soulevez ici, on pourrait trouver que vous avez un peu couru après.


    À défaut de pouvoir être plus fort, il faut se montrer plus malin que la censure. À votre place, plutôt que de lancer des accusations qui pourraient faire croire au préjugé grossier et soulever de manière assez crue des cas particuliers basés en grande partie sur le ouï-dire, j'aurais demandé à Madame Alexan quelles mesures elle aurait prévues de prendre envers ceux qui, une fois ici, ne respectent pas les balises qui leur ont été fixées en reniant la parole donnée.


    Comme quoi s'il est facile d'invoquer des balises, il est plus difficile de savoir comment on entend les faire respecter dans la vraie vie.


    Dire les choses différemment pour déjouer la censure est un art que tout blogueur doit apprendre à développer. La pratique de l'euphémisme et de la périphrase est plus que jamais à l'ordre du jour. Je vous souhaite la meilleure des chances dans cette aventure.


    Cordialement,


    Jean-Charles Morin



  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    4 mai 2021

    Merci de votre contribution.


    Les censurés disparaissent dans un trou noir sans que personne n'en prennent connaissance. Ce qui nous empêche de voir où tombe la coupure de la censure dans nos médias.


    En publiant votre texte vous nous donnez une idée des critères qui prévalent au Le Devoir convertit au wokisme.


    Vigile vous encoruage à poursuivre votre expérience qui consiste, avec vos commentaires, finalement à révéler le cadre idéologique qu prévaut au Le Devoir....Vaudrait aussi penser à Radio Canada..


    Salutations


    JCPomerleau