Élections fédérales 2019

L’oléoduc de la discorde

2a1a90f7a300c2d6ed04ee2a436b551b

Tribune libre

Le chef du parti conservateur, Andrew Scheer, s’est avancé sur un terrain glissant en abordant la construction d’un oléoduc traversant le territoire du Québec tout en alléguant l’argument de l’intérêt national. De son côté, le premier ministre du Québec, François Legault, a répliqué en insistant sur le fait que l’oléoduc ne passait pas le test de l’acceptabilité sociale au Québec.


Deux arguments qui s’entrechoquent et qui sèment la discorde au sein de l’électorat des provinces, telles l’Alberta et la Saskatchewan et le Manitoba d’une part, et le Québec d’autre part. Le débat est lancé. Andrew Scheer peut-il imposer la construction d’un pipeline aux Québécois du simple fait qu’il répondrait à l’intérêt national? Le Québec demeure-t-il maître de disposer de son territoire en accord avec les velléités de ses concitoyens?


Pour « dorer la pilule » auprès de François Legault, Andrew Scheer propose de construire un corridor énergétique qui desservirait l’hydroélectricité du Québec et le pétrole de l’Alberta, une combinaison qualifiée de gagnant-gagnant par le chef conservateur, une proposition qui reçoit toutefois une fin de non-recevoir catégorique de la part de Québec.


À mon sens, la question portant sur la construction d’un oléoduc passant sur le territoire du Québec risque d’être posée à Andrew Scheer par le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, lors des débats des chefs. Peut-être en saurons-nous davantage sur le fond de la pensée du chef conservateur. C’est à voir…


Corridor énergétique : la difficile promesse d’Andrew Scheer


« Alors que le chef conservateur termine sa série de discours sur sa vision canadienne, Radio-Canada a appris que l’une des propositions phares d’Andrew Scheer a déjà essuyé un refus du gouvernement québécois. Et rien n’indique que Québec compte changer son fusil d’épaule… » 


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1176328/corridor-energetique-scheer-legault-quebec-petrole-hydro-elecricite



Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1359 articles

  • 1 102 858

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé