Un processus légal

L'indépendance «déclarationniste»

...en toute légitimité

Tribune libre

Le processus " déclarationniste " pour parvenir à l'indépendance du Québec-
Tous les partis indépendantistes québécois font une grave erreur stratégique à lier constitution et/ou constituante au processus d'accession à l'indépendance. Il faut d'abord que l'Assemblée nationale obtienne le mandat pour déclarer unilatéralement l'indépendance du Québec pour ensuite demander au peuple une question simple et claire telle que : Êtes-vous, oui ou non, en faveur de l'indépendance du Québec ? (un peu comme la question posée en Écosse).

Seule la DUI (déclaration unilatérale de l'indépendance) est reconnue par l'ONU ; le référendum est considéré consultatif seulement et n'a aucune conséquence en droit international. C'est la façon dont ont procédé bon nombre de nouveaux états depuis 1991 (voyez déclarationniste sur facebook ).

Tout de suite après un oui référendaire, viendrait l'adoption, par l'Assemblée nationale, d'une constitution provisoire en attendant la tenue d'une constituante. C'est ce que j'appellerais le mouvement déclarationniste : https://www.facebook.com/groups/declarationniste/?fref=ts

C'est un mouvement révolutionnaire, radical, mais non-violent et pacifique. Il ne faut pas avoir peur du mot révolutionnaire qui veut dire "changement radical ".

C'est, il me semble, la façon de procéder pour parvenir, un jour, à l'indépendance du Québec. Il faudra pour cela élire des députés solides dans leur croyance indépendantiste afin qu'il n'y ait, jamais, aucun transfuge-traître.

"De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace" disait le révolutionnaire Danton.

Et si le gouvernement canadien s'avisait d'envoyer les forces armées au Québec. j'invite les québécois à agir comme ils l'ont fait en 1970 et regarder passer la parade. C'est alors qu'il faudra adopter une attitude de désobéissance civile après avoir fait appel à l'opinion internationale.

La culture politique québécoise devra évoluer, d'ici là.

Featured 4b7f53d7d6aaf5dfc55d826cdc1b73a4

Alain Raby118 articles

  • 191 347

Né à Mont Saint Michel, Qc

Bac en pédagogie - Hull

Maîtrise en Relations Internationales.

University of the Americas - Mexique 1971

Scolarité de doctorat en sciences politiques - Université Laval

Enseignant à Saint-Claude, Manitoba

Globetrotter et commerçant-importateur - Art populaire des cing continents à Saint Jean Port-Joli - Les Enfants du Soleil





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Alain Raby Répondre

    12 novembre 2016

    Le constitutionnaliste, Daniel Turp, expert en droit international, est catégorique: un gouvernement du Québec détient le droit à la sécession en vertu du droit canadien et du droit international.
    https://www.facebook.com/199556373390541/photos/a.283724924973685.78177.199556373390541/1114266331919536/?type=3

  • Alain Raby Répondre

    12 novembre 2016

    Un message d'outre-tombe important de M. Jacques Parizeau.
    https://www.facebook.com/199556373390541/photos/pb.199556373390541.-2207520000.1478968915./1129251790420990/?type=3&theater

  • Archives de Vigile Répondre

    1 novembre 2016

    Bonjour M. Raby,
    Je partage positivement votre opinion, nous pouvons commencer à prendre de l'avance, sur ce qui est possible de faire pour l'instant comme l'assurance emploi, l'immigration.
    Je crois également à la DUI, c'est reconnu par l'ONU, alors GO!
    Si le fédéral était à notre place, nous savons tous qu'il utiliserait toutes leurs cartes possibles et impossibles. Nous n'avons pas l'impossible.
    Nous, pas de problème, nous avons tout, reste à être subtile et audacieux.
    Apres tout, 51% c'est facile, nous l'expliquerons après.
    L'armee arrive, personne ne bouge, je crois que les mots sont suffisants pour faire du Quebec un pays, et le résultat pourrait être étonnant.

  • Archives de Vigile Répondre

    30 octobre 2016

    le Québec a pas a faire un référendum. comme le canada .qui a pas fait de référendum.

  • Archives de Vigile Répondre

    30 octobre 2016

    Comme le Canada.à fait il on simplement décrété indépandence du Canada. Le Québec à pas a faire aucun référendum. comme le Canada le Québec doit simplement Décrété indépandence et s'affirmer comme pays indépandent.

  • Alain Raby Répondre

    12 octobre 2016

    En Écosse:
    " Should Scotland be an independant country ? "
    Au Québec:
    Étes-vous pour que le Québec devienne un pays indépendant ?
    Après un oui et après la déclaration unilatérale de l'indépendance par l'Assemblée nationale, celle-ci adoptera une constitution provisoire avant de lancer le processus de la constituante ! C'est de cette façon qu'ont procédé nombre de nouveaux états, récemment acceptée par les Nations-Unies, depuis 1991 surtout. Il n'y a, hélas, aucun parti politique indépendantiste pour proposer de dissocier la déclaration de l'indépendance nationale d'avec la constitution à adopter plus tard. Il est peu probable que la constitution proposée ne soit pas contestée, y compris par des indépendantistes eux-mêmes, pour mille et une raisons. Alors soyons pragmatiques: Occupons-nous de cette importante constitution québécoise après la proclamation de l'indépendance. Sinon, gare.

  • Alain Raby Répondre

    12 octobre 2016

    La liste des pays ayant procéder à une déclaration d'indépendance avant le référendum:
    https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14666186_1875013742726755_6751570075678829170_n.jpg?oh=b1e24665612560e2e42fd34ec0184943&oe=58AC8EF4

  • Archives de Vigile Répondre

    11 octobre 2016

    La question référendaire ne peut pas être aussi simple. Il faut un lien avec une entente qui assure le droit de manière légal et légitimer le processus.
    La question du Brexit ou du Bremain comprenait justement l'entente d'association européenne implicitement puisqu'elle la remettait en question non pas par" oui ou non" mais par "quitter ou rester".
    Quant à l'approche déclarative par l'Assemblée nationale du Québec de l'indépendance elle ne représente pas de problème quelconque, sauf.... Il n'y a, à peu près, que sa qualité démocratique ou représentative qui est au centre du processus qui doit progresser.
    Aussi, la déclaration d'indépendance est la limite déclarative que les fédéralistes veulent que nous l'utilisions pour justifier l'entrer de l'armée. C'est un rapport de force. Israël s'impose par son armée d'avant-garde. Nous, par quoi! La subtilité et la ruse que nous devons développer!
    Tient! imaginons Monsieur Lisée faire maintenant, en tout cas avant l'élection de 2018, une déclaration d'indépendance du Québec pour le.... trente jour après l'élection générale d'octobre 2022. Évidemment s'il est élu une deuxième fois.
    Rien n'est impossible à celui qui fait des pas de géant sans avancer -qui fait foi d'indépendantiste mais proclame qu'il faut cesser de se battre avec des armes pour gagner- alors, il faut bien un peu d'imagination comme espoir. Et ça, il en a!