Tu es petit Justin

Justin le menteur

7a773dcd3c197f83534242064e4b3877

Tribune libre

Justin…Justin. Justin…Tu te prends pour qui? Ah! oui, c’est vrai! Tu te prends pour quelqu’un d’exceptionnel qui se croit au-dessus des lois et qui les imposent aux autres, sans être obligé de les respecter lui-même. Avec l’histoire de Snc-Lavalin, tu as justifié le fait que toute cette histoire n’avait pour but que de sauver des emplois, mais en fait, tu voulais sauver ton élection en faisant semblant de sauver des emplois. Le commissaire à l’éthique Mario Dion a publié un rapport dévastateur [1] sur toi et sur la manière dont tu avais géré cette affaire. Il a décrit ton ingérence politique auprès de Jody Wilson Raybould et de ton refus de collaborer à son enquête. Tu as tenté d’une façon perspicace d’influencer ta ministre pour la forcer à appliquer l’accord de réparation qui aurait pu sauver la firme hors la loi, en sachant très bien que tu n’avais pas le droit de le faire. La séparation des pouvoirs, Justin, ça existe! Ce n’est pas une patente à gosse inventée par un adversaire de ton idéologie politique. La séparation des pouvoirs fait partie des principes de base de la Constitution Canadienne que tu dis défendre. Si tu ne peux même pas la respecter en tant que premier ministre, peut-on se demander quelles sont tes véritables valeurs dans la vie? Les deux rapports Trudeau du commissaire à l’éthique qui te reprochent ta manière de faire, n’auront aucune répercussion criminelle ou financière sur toi. Deux poids, deux mesures. Ça donne quoi d’avoir un commissaire à l’éthique s’il n’a aucun pouvoir punitif envers ceux qui, comme toi, vont à l’encontre de leurs propres lois? Moi, si j’avais fait le quart de ce que tu as fait, j’aurais un casier judiciaire.


Après le rapport du commissaire Dion, tu as refusé de t’excuser sur tes agissements, parce que tu as justifié n’avoir fait que ton devoir de premier ministre. Dommage que tu n’aies pas été aussi perspicace lorsque les employés d’Aveos ont perdu leurs emplois. Tu te souviens? Tu étais allé manifester[2] avec eux devant le parlement à Ottawa dans le temps que tu étais le chef de l’opposition. Tu jouais le défenseur de la veuve et de l’orphelin. Une fois au pouvoir, tu les as laissé tomber et ils se sont retrouvés sur la paille. Tu es petit Justin. La seule flamme politique que tu aies au fond de toi, est ta malhonnêteté.


Lors du scandale des commandites commandé présumément par le Premier Ministre de l’époque Jean Chrétien, celui-ci s’était défendu des accusations d’un surfinancement électoral en prétextant avoir voulu préserver l’unité du Canada. Pour lui, sauver le pays primait plus que le respect de ses lois, façon toute libérale de voir les choses.  Est-ce à dire que tu t’es permis les mêmes bassesses illégales au nom de ton hostie de Canada? Coudonc! Le manque d’éthique chez les libéraux, c’est une maladie incurable ou quoi? On dirait que le mensonge fait partie de votre ADN. Que dire de l’achat du pipeline Trans Mountain que tu as acheté au coût de 4,5 milliards! Tu t’es pété les bretelles en allant signer l’accord de Paris en disant fièrement : « Canada is back » et le lendemain, tu as acheté cette cochonnerie au nom d’une fausse sécurité nationale pour faire plaisir à la pauvre Alberta qui veut sortir son criss de pétrole sale de sa province, en demandant à tout le monde de prendre les risques écologiques à sa place.


Tu crois que les électeurs vont oublier ce que tu as fait, parce que tu penses qu’ils préfèrent se faire prendre en photos avec toi, plutôt que de t’en vouloir d’avoir été croche. Est-ce que pour toi, la loi n’est qu’une obligation destinée aux petits citoyens et non aux politiciens? Je crois que tu te prends pour un grand Seigneur venu sur terre pour nous magnifier de sa présence. Comme tu as dit à ta femme devant la caméra qui te suivait, juste avant ton combat avec le sénateur Brazeau : « Je suis né pour gagner ». J’ai bien capté ce petit effluve narcissique que ton épouse t’a reprochée à voix basse devant la caméra, en te demandant de rester humble. Tu ne l’as pas écouté, on dirait bien. Ça en dit long sur ta véritable personnalité.  


Est-ce que tu crois encore que tu vas remporter les prochaines élections? Tu te vantes faussement de protéger la classe moyenne en priorisant tes petits amis bien nantis et tu penses que tes mensonges vont encore fonctionner? Et la classe pauvre, tu en fais quoi Justin? Tu te pavanes dans le monde entier en jetant notre argent par les fenêtres, sans plans de redressements budgétaires et tu parles de croissance économique. Si je prenais ton argent en la dépensant à tout vent, est-ce que tu pourrais croire que je m’en sers pour la croissance de ta fortune? Alors, arrête de dire n’importe quoi!


Tu te présentes toujours devant les médias avec ton petit sourire baveux en répétant, ad nauseam, que tu travailles tellement fort pour cette fausse croissance économique. Explique-moi donc comment tu peux travailler pour la classe moyenne en creusant la dette nationale de 10 milliards par année? Un jour ou l’autre, le mur va se présenter et les citoyens vont devoir payer la facture.   


Savais-tu Justin qu’en 2015, tu as été élu parce que les électeurs pensaient que tu allais être moins pire que Harper? Tu avais une belle image, mais à la longue, ton vide politique a pris le dessus. Tu t’es déguisé en clown aux Indes et tu es devenu la risée internationale Justin. Tu es allé trop loin. Tu as joué les saintes nitouches en essayant de faire croire au monde entier que tu étais le grand défenseur des opprimés, en braillant sur commande. Pendant ce temps, tu as continué de vendre des armes à l’Arabie Saoudite, un pays terroriste dangereux, parce que ça te rapporte 15 milliards. Le sort des enfants Syriens qui sont tués par tes blindés Ontariens, ne t’amène pas de larmes, on dirait bien! Je commence à croire que les cours d’art dramatique que tu as donnés, n’ont pas fait de toi un très bon acteur. Tu brailles aux mauvaises places et quand tu devrais le faire, tu ne le fais pas.


La réalité politique va bientôt te rattraper mon Justin. Ta réélection est plus qu’improbable parce que tu n’as pas su être un homme d’État. Tu n’as été que l’enfant de ton père, incapable de tenir ses promesses. Tu as légalisé le cannabis rapidement parce que tes petits amis libéraux se sont lancés dans la culture de l’herbe magique et que tu étais pressé de les accommoder, histoire de faire la piasse. Tu m’as bien fait rire quand tu as préconisé les bienfaits de cette légalisation en prétendant vouloir combattre le crime organisé. Deux semaines après l’instauration de ta loi merdique, il y avait déjà une pénurie de cannabis qui profitait déjà à ceux que tu disais vouloir combattre. Arrête de nous prendre pour des imbéciles Justin. Le crime organisé va s’ajuster aux prix établis.


Ce qui me choque le plus de toi, c’est que tu changes le sens des mots en les adoptant à ton avantage. Comme preuve, souviens-toi à Sabrevois quand tu as accusé une dame d’être la pire raciste après qu’elle t’ait demandé quand tu allais rembourser les 146 millions que tu devais au gouvernement du Québec concernant l’immigration illégale qui se déroulait et qui se déroule encore au chemin Roxham par ta faute. Tu t’es mis à la traiter de racistes (aucun rapport avec la question de la dame) en criant dans le micro comme un débile. C’est facile, Justin, de dire n’importe quoi, quand on a le micro dans les mains et qu’on est le premier ministre du Canada avec autour de soi, des gardes du corps prêts à expulser n’importe quelle personne qui ne fait pas parti de tes partisans. Tu es faux Justin. Il y a peu de cohérence dans tes propos.    


Prenons pour exemple, tes explications concernant l’exemption de taxes que tu as accordée à Netflix, au détriment des compagnies Canadiennes du même acabit qui doivent les payer. Tu as invoqué, par l’entremise de ta ridicule ministre de l’époque Mélanie Joly, le fait que cette exemption n’avait pour but que d’alléger le fardeau fiscal de la classe moyenne. Si cela avait vraiment été le cas, tu aurais exempté tous les câblodistributeurs d’ici. Au lieu de cela, tu as favorisé une compagnie étrangère en défavorisant celles d’ici et tu essayes de nous faire croire que tu travailles pour le mieux de tout le monde! T’es pas fort en mathématique mon Justin! Si tu veux que la classe moyenne paye moins, il faut soustraire et non pas additionné. 


Tu as signé ton arrêt de mort politique, mon Justin. Tu ne seras pas réélu. Tu peux bien te rendre encore dans le métro de Montréal pour faire des ‘’Selfies’’ avec les imbéciles qui veulent se faire prendre en photo avec toi, tu n’as aucune chance de gagner. Ton vide politique aura eu raison de ta belle personnalité. Dans toute cette histoire, tu as oublié le plus important, Justin : L’HONNÊTETÉ.  


 



Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude90 articles

  • 846 649

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé