Juifs renvoyés en Europe en 1939: Justin Trudeau offrira des excuses officielles

89ca936169dd6a7ac773e0209462681f

Propagande mémorielle en pleine crise des réfugiés : la culpabilité comme moteur de l'immigrationnisme


 Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé qu’il présentera des excuses officielles, mercredi à la Chambre des communes, pour le renvoi en 1939 du MS Saint Louis et de ses passagers qui avaient été contraints de retourner en Europe.


Le 13 mai 1939, le MS Saint Louis a quitté l'Allemagne transportant près de 1 000 passagers, dont 907 Allemands juifs qui cherchaient un refuge pour échapper à la vague d’antisémitisme et à la persécution.


Ils se sont d’abord vus refuser l’entrée à Cuba, premier arrêt du navire, puis à nouveau aux États-Unis et, enfin, au Canada «en raison de notre politique d'immigration discriminatoire ‘’un, c'est encore trop’’ en vigueur à l'époque», a dénoncé le Cabinet du premier ministre dans un communiqué.


Les réfugiés ont été obligés de retourner en Europe, où bon nombre d'entre eux ont été envoyés dans des camps de concentration. En tout, 254 de ces passagers ont été assassinés durant l'Holocauste.


«Lorsque le Canada a refusé l'asile aux 907 Allemands juifs à bord du MS Saint Louis, nous avons laissé tomber non seulement ces passagers, mais aussi leurs descendants et leur communauté», a déclaré Justin Trudeau.


«Ces excuses ne pourront pas ramener ceux dont la vie a été volée, ni réparer les vies brisées par cette tragédie. Cependant, nous avons la responsabilité commune de reconnaître cette réalité difficile, d'en tirer des leçons, et de continuer à nous dresser contre l'antisémitisme tous les jours. C'est ainsi que nous donnerons un sens au vœu solennel: "Plus jamais"», a –t-il ajouté.