SCANDALEUX

Encore Netflix!

Le télédiffuseur américain a utilisé sans vergogne des images du drame de Lac-Mégantic dans deux de ses productions

E7640ba15a421fed696a3de465e62fb4

Tribune libre

Après l’épisode contesté par bon nombre de consommateurs sur l’exemption de la taxe de vente pour Netflix par la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, c’est maintenant au tour du Québec de goûter à la médecine répugnante du télédiffuseur américain qui a utilisé sans vergogne des images du drame de Lac-Mégantic dans deux de ses productions.


À ce sujet, Guillaume Bouchard, professeur dans une école secondaire, regardait la plus récente saison de la série Travelers lorsqu'il a aperçu quelque chose de familier sur son écran. Dans la série, une bombe nucléaire venait d'exploser dans les rues de Londres, mais au lieu de voir l'incendie ravager la capitale britannique, M. Bouchard visionnait des flammes orangées dans une petite ville. En arrière-plan, au bout de la rue, on pouvait voir un réservoir de pétrole calciné. Il a appuyé sur pause et a fait une recherche rapide qui a confirmé ses impressions : Netflix avait pris la vidéo de la tragédie de Lac-Mégantic.


Une attitude pour le moins cavalière qui a fait réagir la ministre québécoise de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui a adressé une lettre au directeur de Netflix, Reed Hastings, déplorant que « tant sur le plan moral qu’éthique, c’est tout simplement inadmissible ».


La délinquance outrancière dont fait preuve Netflix démontre à quel point il est urgent que la loi sur les Communications soit resserrée illico avant d’assister à d’autres scènes aussi disgracieuses qui font fi de l’éthique la plus élémentaire. 


Réaction de Netflix


https://www.horreur.quebec/netflix-ne-retirera-pas-les-images-de-la-tragedie-du-lac-megantic-de-bird-box/


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1308 articles

  • 1 169 427

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé