L'Islam et la femme

En rapport avec l'article de Pierre Cloutier

Chronique de Gilles Verrier

«Se battre pour avoir moins de droits sous la loi d’Allah que sous les lois civiles des sociétés occidentales, c’est complètement incompréhensible pour nous.»
«Incompréhensible pour nous.» Bien dit. Il faut se garder du «fardeau de l'homme blanc», de jugements péremptoires et rester ouverts.
Chez les chrétiens, il y a du comparable.
Tiré de l'épître de Saint-Paul aux Éphésiens, extrait souvent cité d'ailleurs.
«Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;
car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l’Église, son corps, dont il est le Sauveur.
Or, de même que l’Église est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses.
Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l’Église et s’est livré lui-même pour elle,
afin de la sanctifier, après l’avoir purifiée dans l’eau baptismale, avec la parole,
pour la faire paraître, devant lui, cette Église, glorieuse, sans tache, sans ride, ni rien de semblable, mais sainte et immaculée.
C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.»
Je pourrais nommer plusieurs catholiques fidèles à leur foi qui sont en rupture de doctrine avec cet énoncé de St-Paul.
Ce qui me fait penser que chez les musulmans, c'est peut-être un peu pareil. Au lendemain de la guerre 39-45, la vogue dans les pays musulmans était à l'occidentalisme. Ce qui n'empêchait pas la diversité dans l'exercice du culte, mais le fondamentalisme était repoussé à la portion congrue du monde musulman : L'Arabie saoudite et les pays artificiels arriérés qui ne virent le jour que par le pétrole ainsi que leurs zones d'influences : Qatar, E.A.U. Koweit ...
Le renversement des tendances.
Car il s'agit effectivement d'un renversement de tendances qui s'opère avec la première guerre d'Afghanistan. Je passe les Accords de Quincy. C'est à ce moment que «les nôtres» donnent droit de cité et financent le fondamentalisme musulman (donnent naissance à Al Qaïda) afin de combattre l'Union Soviétique à tout prix et d'éliminer, suivant le concept du «grand échiquier», l'opposition à Israël. Le reste de l'histoire est à l'avenant.
Monsieur Cloutier, vos taxes et votre appui aux USA dans toutes ses guerres ont promu le fondamentalisme musulman. Faut-il maintenant jeter la pierre à l'ensemble du monde musulman parce que nous avons manqué de vigilance et rien vu venir ? Un peu tard, n'est-ce-pas ? C'est dans notre propre camp que tout s'est joué. Car notre camp était, jusqu'à tout récemment en tout cas, le maître du monde et le seul meneur de jeu. J'ai mes réserves sur le 11 septembre, mais l'histoire officielle rapporte que tous les terroristes étaient des saoudiens, sauf trois. Or, l'Arabie saoudite n'a pas été inquiétée. Ce n'est pas contre elle que l'on a mobilisé cette opinion publique malléable qui ne demande qu'à croire et à suivre sa presse.
Alors que Saddam Hussein était menacé par l'islamisme radical qu'il combattait, c'est contre lui que se sont tournées les foudres de Satan, prétextant une connivence de Saddam, absolument ridicule, avec Al Qaida. Un des vrais torts (pas le seul) de Saddam Hussein, aux yeux du Grand Justicier, c'est que ses bottines suivaient ses babines dans l'appui qu'il donnait aux Palestiniens. Il était quand même un bon ami des Américains contre l'Iran, mais les USA n'ont pas d'amis. Saddam Hussein l'aura appris à ses dépens, mais s'il ne s'agissait que de lui...

Bref, le fondamentalisme musulman on l'a sur les bras et c'est nous qui sommes allés le chercher. Un peu de charité envers autrui svp... Ils furent manipulés autant que nous le fumes.
Je conclurais en disant que si quelqu'un veut porter le foulard, je m'en fous. Je ne voudrais pas toutefois qu'un-e représentant-e (assumons le ridicule jusqu'au bout au cas où un-e porteuse de foulard soit trans-genre) de l'État le porte quand je reçois des services de l'État. J'ai tenté d'être léger tout en livrant du lourd, qu'un point ou l'autre vous ait fait sourire, vous m'en voyez ravi.

Featured 11c309e183a1007b8a20bca425a04fae

Gilles Verrier136 articles

  • 214 260

Entrepreneur à la retraite, intellectuel à force de curiosité et autodidacte. Je tiens de mon père un intérêt précoce pour les affaires publiques. Partenaire de Vigile avec Bernard Frappier pour initier à contre-courant la relance d'un souverainisme ambitieux, peu après le référendum de 1995. On peut communiquer avec moi et commenter mon blogue : http://gilles-verrier.blogspot.ca





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2013

    @ GV
    Est-ce que vous pourriez reconnaître que le Coran, la Sira (biographie officielle de Mahomet) et le Hadith (Traditions de Mahomet certifiées par des érudits islamiques) puissent contenir des renseignements fiables? Dans ce cas, je vous recommande de visiter le site:
    http://www.coranix.org/sommaire.htm
    Par la suite, vous verrez, votre discours changera du tout au tout, car vous parlerez d'autorité. Allez, un p'tit effort!
    Salutations,
    Nicole Blais

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2013

    Pour une évocation des multiples couleurs de l'islam :
    Imran Hossein :
    http://imranhosein.fr/video/?p=1469
    Jean-Michel Vernochet à propos de son livre, Les Égarés, qui isole les Wahabites de l'islam.
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Michel-Vernochet-repond-aux-commentaires-sur-son-livre-Les-Egares-Le-wahhabisme-est-il-un-21137.html

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2013

    Monsieur Lachapelle,
    Je pense que Mme Benhabib va trop loin dans les conclusions qu'elle tire à partir de son expérience personnelle, que je respecte par ailleurs. Mon impression très nette diffère de la sienne. Je pense qu'il est erroné de voir l'islam comme un bloc monolithique, c'est loin d'être le cas. Les cultures iraniennes et saoudiennes, par exemple sont à un monde de différence. La ferveur occidentaliste au lendemain de la guerre ne peut non plus être niée. Je reviendrai mettre quelques liens qui illustrent mon propos, car pour étayer mon point de vue, je dois recourir à des sources qui m'apparaissent crédibles.
    GV

  • François A. Lachapelle Répondre

    6 novembre 2013

    Gilles Verrier conclue son article avec ces mots, je cite: « Je conclurais en disant que si quelqu’un veut porter le foulard, je m’en fous.» Votre approche de géopolitique globale pour expliquer la montée de l'islam politique dans le monde et au Québec ne devrait pas être votre seul coffre d'outils.
    Voici ce qu'écrit Djemila Benhabib à la page 295 de son livre « Les soldats d'Allah à l'assaut de l'Occident, VLB Éditeur 2011, je cite: « Je ne sais si l'on peut guérir de ses blessures. Je sais, par contre, qu'on peut grandir de ses douleurs. Je continue d'être aujourd'hui le prolongement de ce que j'ai toujours été. Je refuse de mentir sur ce que j'ai vécu. Je sais que l'avancée des voiles islamiques, c'est le recul de la démocratie et la négation des femmes. Je sais que l'islam politique n'est pas un simple mouvement fondamentaliste, mais un mouvement politique totalitaire qui a pour visée d'engloutir la monde après avoir avalé la démocratie.»
    Cet appréciation de Madame Benhabib est très grave. Que pensez-vous Monsieur Verrier de cet extrait de Djemila Benhabib que je vous souhaite de rencontrer en personne ?

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2013

    @ M. Pierre Cloutier
    Si vous pensez que j'essaie de valoriser une foi contre l'autre, vous m'avez mal lu. Vous savez comme moi que
    toutes les religions du livre sont à prendre avec un grain de sel, ne serait-ce qu’en raison de leur anachronisme. C’est d’ailleurs ce que font la plupart des gens, musulmans, chrétiens, judaïstes. Mais, comme toujours, il y en a DES DEUX COTÉS pour diaboliser l’autre.
    «lâchez-nous la grappe avec les Amaricains...»
    Passez ce paragraphe s’il n’est pas pour vous. Perso,je trouve le rôle des É-Unis immensément pertinent. M. Cloutier, vous avez ouvert une boîte de pandore en vous attaquant à gros, un sujet complexe. Vous ne pouvez tout de même pas croire que tous les arguments des autres se confineront au cadre limité dans lequel vous concevez le sujet. Je crois donc important de rappeler que les É-Unis ont donné en deux temps la pôle à l’islam radical. Ils ont soutenu les cohortes d'extrémistes marginaux dans la Première guerre d’Afghanistan (contre l'URSS), ce qui a remis les djihads en selle militairement, financièrement et sur le plan idéologique. Deuxièmement, les USA ont renversé les régimes laïcs et modérés qui reconnaissaient la pluralité religieuse partout où ils ont pu le faire au Moyen Orient. Pour les remplacer par quoi ? Par des régimes islamiques radicaux. L’exposé apparaîtra un peu simplifié pour le connaisseur, mais l'essentiel est là. Nous payons aujourd'hui le prix pour l’ingérence des États-Unis destinée à remodeler le monde arabe dans un certain sens. Ils ont fait beaucoup de tort au monde entier. Heureusement, et je ne souhaite pas de mal à mon voisin géographique, je les vois aujourd'hui épuisés, divisés et en voie d’être rapidement dépassés. Ils semblent être incapables de poursuivre leur course à ces guerres qui ne leur ont rien rapporté mais les a en revanche beaucoup appauvris. Ils reculent en Syrie, semble-t-il, après avoir semé le chaos partout où ils ont mis les pieds. Si cela ne rentre pas dans votre pipe, soit. Vous passez à coté d’une clé de compréhension de la résurgence de l’islamisme radical moderne.
    Pour ce qui est de votre dernier paragraphe :
    «La laïcisation du Québec s’est faite de façon pacifique et en douceur..,sauf depuis la montée de l’islam...» D'accord, mais je préciserais: l'islam radical.
    Tout comme vous, je soutiens la Charte,je m’oppose aussi à l’islamisme radical sans réserve. Mais je m’oppose tout autant à ceux, sur Vigile, qui s'obstinent à pointer indistinctement tout l’Islam comme notre ennemi et le diaboliser, au même titre que je m’opposerais aux islamistes radicaux qui dépeignent indistinctement les «de-souche» comme des «croisés infidèles». Je crains l’absence de nuance dans ce débat parce qu’il nous conduira à l’escalade et à la préparation des esprits à la guerre de religions (ce qu’on appelle en termes plus modernes le «choc des civilisations»), et ça, c’est une perspective terrible. J’en appelle donc à la mesure dans les propos.

  • Carole Jean Répondre

    6 novembre 2013


    Tout cela est bien beau, mais il ne faudrait pas culpabiliser à outrance l’Occident.
    La Turquie (le plus laïque des pays musulmans) vient de condamner à la prison à vie six journalistes réputés appartenir à un parti interdit. Peu de journaux d’ici ont relevé l’événement.
    On savait que le premier ministre Recep Tayyip Erdogan mentait quand il disait vouloir respecter la constitution démocratique de la Turquie. Le fait que sa femme portait le voile islamiste était une indication que ce politicien hypocrite allait tôt ou tard se transformer en dictateur islamiste. C’est ce qu’il fait depuis quelques mois, multipliant les entorses à la constitution laïque du premier président de la Turquie Mustafa Kemal Atatürk, notamment en réintroduisant le voile dans la fonction publique turque.
    En plus de faire condamner six journalistes à la prison à vie parce qu’ils s’opposaient à son régime, son gouvernement persécute les Kurdes, condamnant à la prison journalistes et patriotes kurdes qui ne demandent qu’à être reconnus. Pour la liberté de la presse en Turquie, on repassera!
    Il ne faut pas être naïfs. Les islamistes une fois au pouvoir se comportent tous de la même façon et ils se hâtent de miner la démocratie à la première occasion. Mohamed Morsi en Égypte a fait de même, jusqu’à ce que l’armée le renverse.
    En Turquie, l’armée est d’office le gardien de la constitution démocratique turque. Mais Erdogan a pris bien soin de la décapiter, condamnant plusieurs généraux à la prison à vie, avant de mettre son plan islamiste en pratique.
    Il y a ici une leçon pour tous ceux et celles qui croient encore que l’islamisme est inoffensif. Le moindre que l’OTAN puisse faire serait d’exclure la Turquie islamiste de son sein.
    La prochaine guerre froide n’opposera pas l’Occident à la Russie, mais plutôt la civilisation occidentale au monde islamiste totalitaire. C’est ce qui se dessine pour l’avenir.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2013

    Monsieur Verrier,
    En droit, j'ai appris une chose fondamentale : on ne peut pas invoquer la turpitude du voisin pour justifier sa propre turpitude. Essayer de prouver que le catholicisme fait la même chose que l'islam, c'est un argument qui consiste à vouloir justifier la turpitude de l'islam par la turpitude du catholicisme. Et de un.
    Et de deux : je vous mets au défi de trouver dans le Nouveau Testament, l'Évangile, le droit canon un passage où il est dit qu'un mari a le droit de FRAPPER sa femme désobéissante. Vous ne trouverez rien à ce sujet. RIEN. NADA. Au contraire. À moins que vous pervertissiez la langue pour affirmer "qu'aimer sa femme" veut dire la FRAPPER. Remarquez : tout est possible sur cette planète et à 69 ans, je n'ai pas fini de m'étonner de la bêtise humaine qui est incommensurable. (Je ne parle pas de vous, bien sûr).
    Troisio : Ah les Américains! Combien de fois ai-je entendu cet argument de la part des anti-charte! Cela, on appelle cela faire de la diversion. Mon texte traite de l'islam, du droit musulman et de façon plus précise de 2 versets du Coran qui autorisent les maris à FRAPPER leur épouse désobéissante (Sourate 4, Verset 34) et de les considérer comme un "champ de labour" que l'on peut "labourer" comme et quand on le veut (Sourate 2, Verset 223).
    C'est de cela qu'il s'agit et uniquement de cela et avec respect lâchez-nous la grappe avec les Amaricains-ont-fait-ci, les Amaricains-ont-fait-cela. C'est hors ordre et hors sujet. Moi, j'ai une formation de juriste et je ne suis pas un apprenti-sorcier de la géopolitique internationale.
    Quatrio : c'est quoi cette maudite mentalité (chrétienne?) de vouloir absolument s'auto-flageller et trouver acceptable ce qui ne l'est pas sous prétexte en plus qu'on ne peut pas "comprendre" ces gens-là? Et qu'ils auraient été manipulés comme nous par les méchants Amaricains?.
    On ne va tolérer le loup qui tue nos agneaux sous prétexte que ce n'est pas de sa faute s'il est devenu loup. Franchement. Trouver mieux que cela.
    La laïcisation du Québec s'est faite de façon pacifique et en douceur depuis 60 ans, sans que cela ne pose aucun problème, sauf depuis la montée de l'islam, mais là "on les a" et il ne faut pas rester les 2 pieds coincés dans le ciment sous prétexte que c'est encore la faute aux Amaricains. Quant à savoir si "on les aura", ça c'est une autre histoire. On verra.
    Pierre Cloutier

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2013

    Excellente réponse.
    Gardons-nous du syndrome du Fardeau de l'Homme Blanc rebaptisé Ingérence Humanitaire par Kouschner et BHL.
    S'il faut gérer les enfants de ces familles pour qu'ils suivent certaines balises sociales, autant les retirer des familles, voire socialiser l'enfance, ce qui déresponsabilise les parents.