Duceppe demande à Harper de cesser d'être le porte-voix de Bush

Géopolitique du Proche-Orient


ARLES (PC) - Le chef bloquiste Gilles Duceppe a interrompu ses vacances dans le sud de la France afin d'offrir ses condoléances à la famille Al-Akhrass de Montréal, dont onze membres ont été tués lors des bombardements israéliens au Sud-Liban.
M. Duceppe a vivement dénoncé la lenteur et le manque de prévoyance d'Ottawa face à l'évacuation des resortissants canadiens coincés au Liban. Il rejette l'argument selon lequel l'explosion de violence était imprévue, faisant valoir que des plans d'évacuation devraient toujours être prêts dans cette région où la violence est endémique.
Puis il a demandé au premier ministre Stephen Harper de cesser de se faire le porte-voix des Etats-Unis et de plutôt demander à Israël un cessez-le-feu afin de permettre l'évacuation des ressortissants.
M. Duceppe a dit trouver pitoyable l'attitude adoptée par M. Harper, qualifiant ce dernier de faire valoir et de haut-parleur de George W. Bush.
Gilles Duceppe estime qu'en agissant ainsi, Stephen Harper risque de réduire à néant la crébilité canadienne sur la scène internationale et de détruire des années d'efforts qui avaient permis de positionner le Canada comme un médiateur lors de conflits internationaux. Bien qu'il reconnaisse à Israël le droit de se défendre, le chef bloquiste trouve démesurée la réplique israélienne et déplore particulièrement que l'aviation israélienne ait attaqué des casernes de l'armée libanaise, alors que celle-ci doit justement assurer une présence en contrepoids au Hezbollah.
M. Duceppe réclame par ailleurs la convocation du Comité des affaires étrangères dans les plus brefs délais afin de discuter du sort des ressortissants canadiens au Liban, de l'aide humanitaire qui sera requise dans ce pays après la destruction des infrastructures routières et sanitaires et du "rééquilibrage" de la position canadienne.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé