Des députés dépités

Les raisons de quitter le navire caquiste ne manqueront pas

Tribune libre

     Les récentes gaffes du gouvernement ont fait réagir négativement quelques députés caquistes. Un sondage récent, qui place le Parti québécois (PQ) en avance de six points sur la Coalition avenir Québec (CAQ), a dû en outre en surprendre plusieurs.


     Si cela continue de mal aller pour la CAQ, je ne serais pas étonné que les députés les plus nationalistes de ce parti deviennent indépendants, puis, à terme, joignent les rangs du PQ. Parce que passer de la CAQ au PQ, ce ne serait pas comme passer du Parti libéral au PQ ; les Québécois n’y verraient pas une trahison, la CAQ étant une coalition de fédéralistes et de nationalistes.


     Les raisons de quitter le navire caquiste ne manqueront pas : les promesses brisées ; le déclin continu du français ; le fédéralisme inamovible d’Ottawa. Si la situation socioéconomique des Québécois continue de se dégrader d’ici les prochaines élections, la tentation sera grande…


     Pour finir, je ne sais pas comment les députés caquistes nationalistes font pour endurer les professions de foi fédéralistes de François Legault, lui, l’ancien indépendantiste pressé. M’est avis qu’ils doivent bouillir intérieurement, à l’instar de bien des Québécois nationalistes.


Sylvio Le Blanc


Squared

Sylvio Le Blanc139 articles

  • 72 764







Author extra bg

Insulter l’Histoire


Author extra bg
Author extra bg

Au suivant !


Author extra bg

Un doublage québécois ?



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé