Laïcité au Québec

De quoi je me mêle?

Réactions aux propos de Brian Pallister

F1ce7ca639b3104d1a3582d350fd396a

Tribune libre

Ainsi la loi québécoise sur la laïcité est dangereuse et elle va à l’encontre des valeurs canadiennes, affirme le premier ministre manitobain Brian Pallister. Il demande à ses homologues de l’Ouest de la condamner formellement à l’occasion de leur réunion du 27 juin. « Je suis offusqué de voir une loi qui est à mes yeux contraire à l’esprit du Canada. Je ne crois pas que nous devons rester silencieux face à quelque chose qui menace les libertés individuelles dans notre pays. »


En lisant cette déclaration « pancanadienne » du premier ministre manitobain Brian Pallister, on croirait entendre le premier ministre du Canada se porter à la défense du multiculturalisme canadien. En effet, depuis quand un premier ministre provincial plaide-t-il la défense des « libertés individuelles dans notre pays »? En vertu de quel pouvoir M. Pallister se sent-il légitimé de « pousser [ses] collègues à le faire dans le communiqué final » de la conférence des premiers ministres de l’Ouest? En quoi la loi québécoise sur la laïcité risque-t-elle d’enfreindre la « diversité culturelle » au Manitoba?


À mon sens, Brian Pallister outrepasse ses fonctions de premier ministre provincial en s’engageant dans un processus de coalition avec ses homologues de l’Ouest dans le but de condamner vertement une loi légitime votée par l’Assemblée nationale du Québec… De quoi je me mêle, M. Pallister?


Réactions aux propos de Brian Pallister


« Sur les réseaux sociaux, la réponse ne s’est pas fait attendre. De nombreux commentaires invitent plus ou moins poliment Brian Pallister à se mêler des affaires de sa province. Le politologue Roger Turenne s'interroge de son côté sur la pertinence de l'intervention du premier ministre, alors que la loi a déjà été adoptée. Où était Monsieur Pallister lorsque cette loi était en train d’être discutée et avant qu’elle ne soit adoptée? Complètement absent, assène-t-il. » 


https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/les-propos-de-brian-pallister-sur-la-loi-québécoise-sur-la-laïcité-font-réagir/ar-AADwCs9?ocid=spartandhp


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1353 articles

  • 1 167 714

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Me Christian Néron Répondre

    3 juillet 2019

    Lors des Débats parlementaires sur la Confédération,


    George Brown, principal artisan du projet, avait promis


    aux députés Canadiens français, pour obtenir leur


    approbation :


    1.   Le fédéral n'aura compétence que dans les domaines


    où l'intétêt de tous sera strictement le même ;


    2.   La province de Québec sera strictement autonome


    dans ses domaines de compétence ;


    3.   Plus jamais personne ne se mêlera de vos affaires ! ! !