A nous de choisir, oui!

D'une équipe de rêve il peut jaillir un véritable tonnerre.

Éjectons le PLQ en barrant la route à la CAQ

Tribune libre

Madame Marois,
Alors que je vous entendais discourir dans Gouin (via le web) il m'est revenu à l'esprit mes sorties orageuses à votre propos depuis 2007.
Je ne crois pas utile de rappeler jusqu'à quel point j'ai rué dans les brancards pour exiger votre départ.
En tout temps et en toutes circonstances je n'avais qu'un seul objectif à l'esprit: l'intérêt supérieur de la nation québécoise.
Puis les élections québécoises furent déclenchées le 1er août dernier.
Sachant celles-ci s'en venir, et au nom de ce même intérêt supérieur de la nation québécoise, j'ai pris la décision de me rallier, et à mes risques et périls, j'ai fait connaître ma position publiquement afin de donner un signal auprès de mes lecteurs. Et qu'importe ce que l'on voudra bien dire chez les commentateurs, j'ai la conscience tranquille tout simplement parce que je m'assume.
Le texte de cet appel au vote stratégique fut publié, entre autre, sur Vigile.
Pour le bien du Québec je souhaite sincèrement l'élection du PQ avec majorité le 4 septembre prochain.
Pour ce même bien du Québec il est souhaitable que le pays indépendant devienne réalité avant le prochain rendez-vous électoral.
Je crois qu'il est inutile de vous dire que le PQ aura sur ses épaules dès le 4 septembre prochain le fardeau de réaliser ce rêve de tant de concitoyennes et concitoyens.
Vous avez une équipe de rêve certes, et je dirais même une équipe du tonnerre comparable en qualité à celle de Jean Lesage qui comptait dans ses rangs nul autre que René Lévesque.
À tous vos candidates et candidats et à vous-même, bonne chance madame Marois,
Normand Perry.

Squared

Normand Perry126 articles

  • 89 442

On pourrait le décrire comme un grand passionné de communication, de philosophie, de politique, d'histoire, d'astronomie, de sciences, de marketing, de musique classique et d'opéra. Normand Perry mène une vie publique bien remplie, toujours avec des projets plein la tête et des rêves à réaliser.

Après avoir obtenu un premier diplôme universitaire en philosophie au milieu des années ’90, Normand Perry débute sa vie publique comme pamphlétaire, exprimant ses opinions librement, ces dernières étant publiées régulièrement dans les journaux régionaux, les quotidiens et divers sites Web.

Depuis avril 2004, il travaille chez [Soleil communication de marque->http://www.soleilcom.com/], agence de publicité montréalaise, où il est au développement des affaires, en veille stratégique et aux relations publiques.

Depuis juillet 2010, il s’est vu confié un projet radiophonique à [l’antenne de Radio Ville-Marie->http://www.radiovm.com/index.aspx] où il conçoit, réalise, anime et supervise le montage d’une émission portant sur l’orthodoxie chrétienne au Québec : [Voix Orthodoxes->http://www.voixorthodoxes.org/].

Sa plume va le conduire en politique active.

Après s’être fait connaître comme pamphlétaire à partir du début des années 2000 dans sa région du Suroît, il se fait remarquer, et on lui propose la présidence de circonscription au Parti Québecois dans Soulanges au début 2005. Suite à la démission inattendue de Bernard Landry en juin 2005 comme chef de cette formation politique, Normand Perry appuie d’emblée la candidature de Louis Bernard tout en s’opposant farouchement à l’élection d’André Boisclair. Lorsque ce dernier remporte la chefferie du PQ en novembre 2005, Normand Perry démissionne de sa présidence et quitte le PQ sur-le-champ.

A l’automne de la même année il se fait élire au conseil municipal à Les Coteaux dans la circonscription de Soulanges au Québec. Il se voit confier notamment les responsabilités du comité des loisirs, où conçoit et implante un programme de subvention à l’activité sportive pour les jeunes; il occupe la vice-présidence du HLM, il aussi responsable de la sécurité publique et participe activement à la fondation de la Régie inter municipale des Pompiers du Lac-St-François (fusion des services des incendies de Les Coteaux et St-Zotique).

Lors de la création du nouveau parti politique Québec solidaire en février 2006, il en devient membre et participe au congrès de fondation à Montréal. Il se porte candidat aux élections provinciales de mars 2007 pour cette formation politique dans la circonscription de Beauharnois.

Après ces quelques années en politique active, il poursuit son œuvre de réflexion pamphlétaire, notamment sur le [Blogue de Normand Perry->http://normandperry.blogspot.com/] tout comme sur Vigile et bien d’autres médias québécois





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé