GLOBALISME

Bill Gates: fausse générosité, vrai délire

Géopolitique - État-nation c. Oligarchie mondialiste

Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote



« A chaque fois Bill Gates n’investit que sur des maladies qui sont susceptibles de donner des vaccins, vaccins que ses partenaires d’affaires vont développer, c’est du conflit d’intérêt à grande échelle. Ce que je reproche à ces gens, c'est ça particulièrement, c’est de nier la médecine, de passer par-dessus les autorités légitimes et à la fin d'être irresponsables pénalement. Je pense qu'à la fin ce genre de philanthropie crasseuse aura du sang sur les mains, si elle ne l'a pas déjà ! » 



« Les Schwab, les Zuckerberg, les Bill Gates, les Soros, ce sont de grands féodaux, de les voir réapparaître ce sont les signes de la décrépitude de notre civilisation. »


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé