BAnQ et le patrimoine archivistique québécois

Mario Robert - Archiviste et historien, président du Réseau des services d'archives du Québec

L'âme des peuples se trouve dans leur histoire

Les doutes qui ont été émis sur la capacité de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) à conserver le patrimoine archivistique québécois amènent le Réseau des services d'archives du Québec (RAQ) à réagir. On peut certes être choqué par le vol et la perte d'importants documents d'archives au fil des siècles. On peut aussi déplorer que notre institution nationale ne dispose plus de budget d'acquisition.
Toutefois, il nous apparaît important d'affirmer haut et fort que BAnQ fait un travail essentiel et exceptionnel en matière de conservation et de diffusion des archives du Québec et que son personnel qualifié et compétent y est pour beaucoup. Qui conserve de façon appropriée et rend accessible, entre autres, les précieux fonds des notaires de la Nouvelle-France, des cartes exceptionnelles de l'Amérique du Nord, les fonds de nos premiers ministres québécois, d'auteurs et d'artistes reconnus tels que Gaston Miron et Paul Buissonneau ou encore le testament de Chevalier de Lorimier? Le contexte dans lequel oeuvre notre institution nationale est difficile, mais on ne peut certainement pas mettre en doute sa capacité et sa volonté d'agir à titre de gardienne de la mémoire archivistique du Québec.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé