LITTÉRATURE

Autoportrait de Paris

Dec897da283a077a094724dede6dde40

Tribune libre

Dans « Autoportrait de Paris avec chat » aux éditions du Boréal, Dany Laferrière livre un opus d’une grande originalité et dune souveraine indépendance d’esprit: les mots nègre et négritude y sont employés sans complexe. C’est la lecture la plus déroutante que j’aie fait récemment. Écrit à la main et truffé de dessins probablement inspirés des toiles des peintres de son pays d’origine, son Autoportrait est peut-être l’ouvrage de l’auteur le plus haïtien de par son univers créatif, imaginatif et fantaisiste.


De passage à Port-au-Prince, j’avais vu de ces toiles très colorées, très animées, sans y prêter beaucoup d’attention, par ignorance sans doute de leur importance dans la culture haïtienne.   


André Malraux cité dans le texte :


« Ce qui étonnant dans la peinture haïtienne c’est qu’elle soit si joyeuse. C’est le dernier peuple à savoir vivre. Ils ne s’intéressent pas à la réalité, ils la réinventent. Ils ne la critiquent pas. En Europe on se fâche même contre la pluie. » Au Québec, c’est contre la neige, contre l’hiver qu’on se fâche.


À mon avis, les haïtiens devraient s’intéresser davantage à la réalité. Mais bon, chaque peuple a ses lubies. Nous, c’est la souveraineté-association-partenariat déguisée en beau risque, puis mise en veilleuse pour l’éternité.


Un bémol pour l’Autportrait toutefois. Si écrire c’est communiquer avec l’intention d’être lu et compris, une responsabilité partagée par l’auteur et l’éditeur, certaines planches de l’œuvre sont difficiles à lire et auraient mérité plus de clarté dans leur présentation, afin que le lecteur ne perde pas le fil du propos ou se tape un torticolis en essayant de les déchiffrer. De même, la présentation des auteurs cités dans l’ouvrage arrivent parfois comme un cheveu dans la soupe, sans lien évident. Des corrections à apporter dans une prochaine édition peut-être ?


Pour l’heure, il faut faire preuve de modestie. Comment un simple mortel peut-il oser critiquer un immortel de l’Académie française ?


Chalala : salutations en langage chat.


 


Yvonnick Roy


Québec


Squared

Yvonnick Roy53 articles

  • 57 309







Author extra bg

Autoportrait de Paris


Author extra bg

Regard international


Author extra bg

Notre monde politique


Author extra bg

Haro sur le tramway !



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé