À propos d’une déclaration de René Lévesque

L'âme des peuples se trouve dans leur histoire

À propos d’une déclaration de René Lévesque


Le 8 mai 1980 à St-Léonard, moins de deux semaines avant le référendum québécois, René Lévesque aurait, selon une journaliste,

« dit à une personne qui l’interrogeait, avec une certaine amertume et un certain sarcasme, que le second nom de M. Trudeau, “Elliott”, revêt beaucoup d'importance parce qu’il montre qu'il est partiellement anglophone. “Il a décidé de tenir davantage compte de la partie anglo-saxonne de son patrimoine”, a dit M. Lévesque, sous-entendant [“implying” en anglais] que M. Trudeau n’était pas un vrai Québécois puisqu’il soutenait la cause fédéraliste. » (Julia Turner, The Globe and Mail, 12 mai 1980)

Le 14 mai 1980, lors de son important discours à Montréal au Centre Paul-Sauvé, Pierre Elliott Trudeau a repris le sous-entendu [“implying”] de la journaliste :

« On me disait que monsieur Lévesque, pas plus tard qu'il y a deux (2) jours disait que dans mon nom il y a Elliott et puis Elliott, c'est le côté anglais et ça s'explique que je suis pour le NON, parce que, au fond, voyez-vous, je ne suis pas un Québécois comme ceux qui vont voter OUI. » (www.collectionscanada.gc.ca/premiersministres/h4-4083-f.html)

Le 15 mai 1980, le lendemain du discours de Trudeau, lors d'un dîner de partisans du OUI à Québec, Lévesque a précisé qu'il « ne voulait pas nier aux Anglo-Québécois leur droit de voter pour le NON. » (Le Devoir, 16 mai 1980)

Mais trente ans plus tard, en 2010, le sous-entendu de la journaliste interprété par Trudeau ("parce que, au fond, voyez-vous je ne suis pas un Québécois comme ceux qui vont voter Oui") est devenu erronément une déclaration de Lévesque lui-même. En effet, dans la biographie officielle de Trudeau rédigée par John English pour le Dictionnaire biographique du Canada en ligne, il est écrit : « Il [Trudeau ] rappela que Lévesque avait dit qu’il n’était “pas aussi québécois que ceux qui voter[aient] Oui”.» (www.biographi.ca)

Après avoir signalé cette citation erronée au co-directeur du Dictionnaire biographique du Canada, Réal Bélanger, je lui ai demandé de la corriger en citant la partie concernée du texte officiel du discours de Trudeau, reproduite ci-dessus. Monsieur Bélanger m'a répondu, en décembre 2009, qu'ils avaient « déjà décidé d'apporter quelques changements à ce texte »; mais à ce jour (9 juin 2010), ces changements ne sont pas encore intégrés à la version en ligne du Dictionnaire biographique du Canada.

Rappelons que quatre ans avant le référendum de 1980, dès le lendemain de l'élection du Parti québécois, le 15 novembre 1976, René Lévesque promettait déjà « un gouvernement qui soit aussi vraiment celui de tous les Québécois de toutes les régions, de tous les milieux et de toutes les origines. » (Le Devoir, 17 novembre 1976)

Il est très important que cette citation erronée du Dictionnaire biographique du Canada soit corrigée, d'autant plus que cette entreprise a été subventionnée, au cours des années, par les gouvernements du Canada, de l'Ontario et même du Québec, et que toutes les écoles secondaires du pays ont reçu gratuitement un exemplaire des 14 premiers volumes de ce dictionnaire pour leur bibliothèque !


Featured 1042bf3f13d7f9cc50f46ab59ea94f82

François-Xavier Simard21 articles

  • 16 114

Auteur du livre {[Le vrai visage de Pierre Elliott Trudeau->http://qc.novopress.info/2860/le-vrai-visage-de-pierre-elliott-trudeau/]} (Les intouchables, 2006)

Originaire du Saguenay, François-Xavier Simard est docteur en médecine. Il est aussi titulaire d’un diplôme en sciences naturelles de l’Université de Paris et de certificats en anthropologie, en paléontologie et en génétique. Il a enseigné à la Faculté de médecine de l’Université Laval, puis il a travaillé à la Régie de l’assurance maladie et au ministère de la Santé du Québec. Il est aujourd’hui retraité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé