Le conservatisme

Québec

Il faut revenir aux grandes œuvres

400 ans plus tard, il faut lire et relire Molière



On célèbre ces jours-ci le 400e anniversaire de naissance de Molière. En France, on en parle beaucoup. Certains rêvent même de lui faire une place au Panthéon.

International

Une vraie femme

Katalin Novák : femme, conservatrice, mère… et future présidente de la République



Une femme présidente de la République en Hongrie ? Cela est plus que probable. Katalin Novák, ministre de la Famille, vient d’être citée pour ce poste et sera très certainement investie par le Parlement hongrois pour devenir la première femme occupant cette fonction.

Québec

La jeunesse conservatrice et nationaliste

Six jeunes penseurs

Rencontre avec une nouvelle génération de jeunes intellectuels nationalistes et indépendantistes



On a vu apparaître ces dernières années une nouvelle génération d’intellectuels nationalistes qui a placé la question nationale en particulier et la condition québécoise en général au cœur de sa réflexion.

Québec

« Le conservatisme est davantage une réaction qu’une idéologie »

NATIONALISME

Le Québec serait-il plus conservateur qu’on ne le pense ?

Un signe de conservatisme culturel


Le conservatisme n’est pas une idéologie rigide qui requiert des prises de position précises sur des enjeux. C’est même tout le contraire, il est l’expression d’un état d’esprit, d’un certain scepticisme devant ce que la gauche aime appeler le « progressisme ». Xavier Gélinas, historien et spécialiste de ces questions, décrit d’ailleurs le conservatisme comme étant « une attitude, un réflexe, une sensibilité plutôt qu’un corps de doctrine ».

Québec

« L’affaire est donc infiniment plus compliquée que les étiquettes usuelles de gauche et de droite. »

Suis-je devenu conservateur... ou sage?



« Être conservateur, disait-il dans un passage devenu classique, c’est préférer le familier à l’inconnu, le testé au non-testé, le fait au mystère, l’actuel au possible, le limité à l’illimité, le proche au distant, le suffisant au superflu, le convenable au parfait, le petit rire quotidien à l’utopie du bonheur parfait » (ma traduction).