André Pratte

  • Featured e9ce29e1df8a56a11b26e68ffd733781

    André Pratte877 articles

    • 267 130

    [une chronique intitulée « Tout est pourri » (critique de Anne-Marie Gingras) ->http://books.google.fr/books?id=EZWguAMXAtsC&pg=PA27-IA27&lpg=PA27-IA27&dq=pratte+Tout+est+pourri&source=bl&ots=MUti9NTQuH&sig=h2zgJlLgOg844j5ejxnUl4zH2_s&hl=fr&sa=X&ei=73RrT8aQEqnh0QHuh4GyBg&ved=0CEEQ6AEwBQ#v=onepage&q=pratte%20Tout%20est%20pourri&f=false]

    [Semaine après semaine, ce petit monsieur nous convie à la petitesse->http://www.pierrefalardeau.com/index.php?option=com_content&task=view&id=30&Itemid=2]. Notre statut de minoritaires braillards, il le célèbre, en fait la promotion, le porte comme un étendard avec des trémolos orwelliens : « La dépendance, c’est l’indépendance ». « La soumission, c’est la liberté ». « La provincialisation, c’est la vraie souveraineté ». « La petitesse, c’est la grandeur ». Pour lui, un demi-strapontin à l’Unesco est une immense victoire pour notre peuple. C’est la seule politique étrangère qu’il arrive à imaginer pour le peuple québécois. Mais cet intellectuel colonisé type n’est pas seul. Power Corp. et Radio-Cadenas en engagent à la poche.




Une patente utile

La mode est de plus en plus au désabusement et à l'anti-Charest extrême, nous n'y céderons pas.

L'arrogance canadienne

les dirigeants de l'UE n'ont pas besoin des Canadiens pour comprendre l'urgence de la situation

Et l'autre 98%?

La passivité relative de la population canadienne s'explique sans doute par la situation économique enviable que connaît le pays.

Le désordre

De l'action: c'est ce qu'attendent impatiemment, désespérément, sinon les manifestants d'aujourd'hui, certainement les chômeurs, les endettés, les appauvris.

Le cas Tomassi

Contrairement à ce que certains ont dit, l'affaire Tomassi ne confirme ni n'infirme la nécessité d'une enquête publique sur l'industrie de la construction

C'est réglé!

Les tensions entre paliers de gouvernement font partie de la nature même d'une fédération. Il n'y a pas lieu de s'en désoler; l'important, c'est que ces contentieux se règlent pacifiquement, à l'avantage des deux parties.

La preuve est faite

L'ancien chef de la police de Montréal a rappelé que pour lutter contre la collusion et la corruption érigées en système, il faut l'appui de la population. Or, pour avoir cet appui, une démarche est essentielle et urgente: une enquête publique.

Une lecture obligatoire

Il y a aujourd'hui, entre les Québécois et leur premier ministre, un véritable gouffre. Si M. Charest continue de s'enfermer dans son entêtement, ce gouffre sera bientôt infranchissable. S'il ne l'est pas déjà.

La page 50

Par ailleurs, il ne faut pas faire dire au rapport Duchesneau davantage que ce qu'il dit réellement. En particulier, le document ne permet pas de conclure qu'il existe un système reliant le milieu criminel, les dépassements de coûts sur les chantiers et le financement des formations politiques.