TRAVAUX ROUTIERS

UN ÉTÉ D'ENFER, ENCORE ET TOUJOURS!

Le festival du cône orange

A49f363902360e526eb70cd1d9cc18e2

Tribune libre

 


Montréal n'a pas le monopole des cônes oranges, loin de là! On est très bien servi à Québec aussi. Je réside dans les quartiers centraux de la ville, St-Jean-Baptiste et Montcalm, depuis trente ans, c'est à croire qu'on fait tout pour nous rendre la vie impossible. Je suis piéton et utilisateur du transport en commun, comme beaucoup dans mon secteur. Rues fermées, tranchées dignes de la guerre de 14-18, ne manque que le gaz moutarde, justement la moutarde me monte au nez, circulation et autobus détournés, bruit et poussière.


 


Je suis locataire sur l'Avenue des Érables, dans une belle maison, mais pas de millionnaires, à un coin de rue de René-Lévesque. Travaux routiers l'an passé, cette année et sans compter le tramway après! Presque une sentence à perpétuité. L'an passé, travaux sur Chemin Ste-Foy et Cartier, de même que René-Lévesque, circulation détournée sur des Érables. Sur René-Lévesque, cette année encore, on nous fait le coup des fouilles archéologiques, pour un bon mois, au moins, comme si il n'y en avait pas assez de tous ces dérangements. Qu'est-ce qu'on a trouvé l'an passé, je ne l'invente pas, des artefacts du XIX et du XXème siècle, une pipe en terre cuite, des fragments de céramique et des bouteilles de verre. Pas de squelette du néandertalien, ni le tombeau de Champlain. Qu'a-t-on appris de nouveau? Rien. Avez-vous pensé à ce que ça coûte de défaire et refaire, à répétition, l'asphalte pour si peu de résultats. Qu'à cela ne tienne, on recommence cette année, les résidents s'arrangeront avec leurs troubles! Cet argent serait mieux investi dans la préservation d'édifices anciens, qu'on finit par démolir, que dans la recherche d'éventuelles chimères, un tient vaut mieux que deux tu l'auras. J'aime l'histoire, notre mémoire et je défends le patrimoine. Je suis favorable aux fouilles archéologiques, quand elles ont des chances raisonnables de produire des résultats significatifs.


 


René-Lévesque est une grande artère à vocation, commerciale, institutionnelle et résidentielle, avec une importante circulation de transit et d'autobus, dont ceux articulés. Tout cela est détourné en bas de ma fenêtre sur une artère plus étroite et résidentielle, qui n'est pas conçue pour ça. Sur ma rue se suivent en file et se croisent les métrobus 800-801, parcours express, 19, 25, etc... et les vans qui viennent approvisionner le gros supermarché IGA, au bout de la rue, la circulation normale, déjà assez dense et celle de René-Lévesque en plus. Oui je suis en ville et pas au bout d'un rang, j'accepte le bruit, la ville c'est en contrepartie, la proximité des services. Cependant, avec la pollution sonore, j'hésite à ouvrir les fenêtres en plein été, j'ai l'impression de vivre au milieu d'une autoroute.


 


Vous utilisez le parcours de bus 800-801, dans le secteur St-Roch, incontournable si vous allez ou revenez de Charlesbourg ou Beauport, vous avez droit à des détours, l'équivalent d'un tour de ville complet! La cause, des travaux sur ces deux côtes stratégiques en même temps, De la Couronne et Dorchester, pour monter et descendre en haute et basse-ville. On avait déjà eu droit à de tels travaux l'an passé, aux mêmes endroits. Cela n'étant qu'un avant-goût des travaux pour l'implantation du tramway et son tunnel. Je ne suis pas contre le transport en commun, bien au contraire. Il a été sous-développé. Il existe d'autres solutions que le tramway, moins coûteuses et moins invasives, ce qui aurait permis d'améliorer le service pour plus de citoyens. Le tramway est inesthétique avec ses fils et occasionnera la coupe à blanc de 1,000 arbres, c'était le double avant la grogne populaire. Des arbres matures qui font la beauté et l'attrait de Québec, mais l'administration Labeaume nous l'a amplement démontré, elle n'a que faire des arbres et du patrimoine bâti, pensons à l'église St-Coeur-de-Marie. Le maire Labeaume n'assumera pas le service après-vente de son tramway, les travaux, les coupes d'arbres, les emmerdes pour les résidents et les commerçants, il ne se représente pas aux élections.


 


Pierre Boucher


Fonctionnaire retraité


949 Avenue des Érables appt 3


Québec, QC


G1R 2M6


cell. 418-522-5027


 


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher37 articles

  • 48 211

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé