Un ancien député conservateur accusé pour immigration illégale

7b40dbb5c43d90d22cf0b7d706b0a9fb

Un immigré qui exploite d'autres immigrés


EDMONTON – Un ancien député conservateur de l'Alberta, Carlito (Carl) Benito, fait face à une série d'accusations pour avoir embauché illégalement et mal guidé des ressortissants étrangers.


L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé, mardi, le dépôt de 14 accusations contre l'ancien politicien, ainsi que de 12 autres contre son fils Charles Jefferson Benito.


«En tant que consultants en immigration agrées, M. Carlito Benito et M. Charles Benito ont recommandé à des travailleurs étrangers temporaires (TET) au Canada de demander des permis d’études, même s’ils n’avaient aucunement l’intention d’étudier, et ce, afin de proroger leur statut et leur permettre (ainsi que leurs conjoints) de travailler au Canada», a expliqué l'ASFC par communiqué.


Les deux accusés auraient même fourni des prêts à court terme pouvant aller jusqu'à 17 000 $ aux travailleurs afin qu'ils satisfassent aux exigences financières relatives à la demande de permis d’études.


Les deux hommes auraient aussi, de novembre 2015 à octobre 2016, engagé des ressortissants étrangers pour travailler chez Triple Maple Leaf Canada Corporation, Helping Migrants Canadian Immigration Corporation et World Immigration Group Corporation.


Carl Benito avait été élu sous la bannière du Parti conservateur de l'Alberta en mars 2008. Le député avait tenté de se représenter comme indépendant en avril 2012, sans succès.