Taillon : un dessin pour Québec solidaire

Tribune libre


Les souverainistes doivent-ils vraiment être rassurés par les 43,6% d'appui obtenus à l'élection complémentaire de Taillon? Aux élections de 1989, 1994 et 1998, Pauline Marois y avait respectivement recueilli de convaincantes majorités absolues de 56%, 61% et 53% des voix. Ces variations épousent à peu près fidèlement celles des résultats péquistes de 40%, 45% et 43% à l'échelle de tout le Québec. Puis, lorsqu'en 2003, le vote péquiste pan-québécois a chuté à 33% (son pire résultat depuis 1973), madame Marois a dû se contenter de 45,8% dans Taillon. Diminuez encore ce score de près de 2 points et vous tombez pile sur le résultat de Marie Malavoy lundi dernier. Pas de quoi jubiler.
La candidate péquiste était excellente. Le gouvernement Charest est impopulaire. L'ADQ n'a rien cassé. Alors, qu'est-ce qui a changé?
Les principaux intéressés auront beau s'en défendre becs et ongles, il demeure qu'avec 7% des suffrages dans Taillon, Québec solidaire a divisé bien davantage le vote progressiste que ne l'ont fait l'UFP en 2003 (1,4% du vote), le PDS en 1998 (0,9%) et le PSQ en 1994 (1,9%).
Lorsque Jacques Parizeau a redonné le pouvoir à son parti en 1994, le PQ n'avait obtenu que 0,35% de plus que le PLQ de Daniel Johnson, mais Pauline Marois n'en franchissait pas moins le cap des 60% dans Taillon.
Lorsqu'en 1998, le PQ de Lucien Bouchard avait formé le gouvernement, même si c'est le PLQ de Jean Charest qui avait tout juste recueilli le plus de voix, Pauline Marois se baladait encore nettement au-dessus de la barre des 50% dans Taillon.
Bref, si en vue du prochain scrutin général, l'intention du PQ d'André Boisclair est toujours d'obtenir un mandat suffisamment fort pour préparer la tenue d'un référendum sur la souveraineté, le compte n'y était pas ce lundi.
Alors? Quatre autres années de gouvernement Charest? Ces messieurs-dames souverainistes de Québec solidaire ont longuement débattu la composition de leur logo récemment. Faut-il qu'on leur fasse un autre dessin?
_ Christian Gagnon
Montréal

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon137 articles

  • 137 033

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé