DES SONDAGES ENCOURAGEANTS

Qui est Yves-François Blanchet?

La balance du pouvoir au Bloc?

3b489b520c0c0a5740e11e9162caa064

Tribune libre

Source (Wikipédia)



Biographie


Originaire de Drummondville, Yves-François Blanchet est né le 16 avril 1965 et est le père de quatre enfants. Diplômé en anthropologie et en histoire de l'Université de Montréal, il commence à s'impliquer politiquement en 1987 au sein du Parti québécois aux côtés de Jacques Parizeau. En 1990, il fonde et préside Les Productions culturelles Paradigme inc. et Diffusion YFB inc., et assume la gérance de la carrière du chanteur Éric Lapointe1. Yves-François Blanchet a également été enseignant à l'École du show-business et auprès de jeunes décrocheurs à Intégration Jeunesse du Québec. En 2008, il effectue un retour en politique et est élu député de la circonscription de Drummond en 2008 et de Johnson en 2012. Défait en 2014, il devient chroniqueur politique sur les ondes de Radio-Canada, ainsi que pour le Groupe Capitales Médias.


Le 26 novembre 2018, il annonce qu'il sera candidat à la course à la chefferie du Bloc québécois pour succéder à Martine Ouellet, qui a été défaite le 3 juin 2018 lors d'un vote de confiance2. Il est élu sans opposition à ce poste le 17 janvier 2019.


Fonctions politiques et parlementaires


Ministre de l'Environnement au sein du gouvernement Marois du Parti québécois du 4 décembre 2012 au 7 avril 2014 en remplacement de Daniel Breton


Whip en chef du gouvernement du 19 septembre 2012 au 4 décembre 2012


Porte-parole de l'opposition officielle en matière d'aide financière aux études du 9 janvier 2009 au 27 janvier 2010


Membre de la Commission de l'éducation du 14 janvier 2009 au 14 septembre 2009


Membre de la Commission de la culture et de l'éducation depuis le 15 septembre 2009


Porte-parole de l'opposition officielle en matière de jeunesse et d'affaires étudiantes du 27 janvier 2010 au 26 août 2010


Porte-parole de l'opposition officielle en matière de culture et de communications du 27 août 2010 au 18 août 2011


Engagement communautaire et politique


Yves-François Blanchet a été président de l'Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) pendant trois ans (2003-2006), où il s'est investi dans la lutte au piratage musical. Également, il a été président pendant deux ans de la division québécoise du Jour de la Terre (2006-2008). Enfin, il a siégé sur de nombreux conseils d'administration tels que le Conseil canadien de la musique, le comité ministériel sur la culture à la Commission du disque et du spectacle de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Fonds RadioStar, la Fondation Musicaction et la Société de gestion collective des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes du Québec (SOPROQ) (2000-2008).


La balance du pouvoir au Bloc?



À vingt jours du scrutin fédéral, un nouveau sondage Léger mené pour la Presse canadienne, note que les intentions de vote au Canada sont restées les mêmes, avec les libéraux et les conservateurs au coude à coude (34%). Par ailleurs, au Québec, le Bloc québécois est désormais à 21% des intentions de vote, derrière les libéraux (34%) et les conservateurs (25%), mais devant les néodémocrates (10%).


Par ailleurs, au même moment, un sondage Mainstreet sur les intentions de vote fédéral dans la Belle Province accorde 37 % pour la formation de Justin Trudeau contre 22 % pour le Bloc tandis que le Parti conservateur suit à 18 % et le Nouveau parti démocratique à 10 %.


De tels résultats permettent de croire que le Bloc est en bonne positon pour aller chercher de 16 à 18 sièges, un résultat qui ne lui conférerait probablement pas la balance du pouvoir, mais s’il arrive à monter jusqu’à 25 %, alors la balance du pouvoir serait à sa portée.


Lors du débat présenté sur le réseau TVA le 2 octobre, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a démontré, à mon avis, un aplomb et une maîtrise de ses dossiers qui permettent de croire que le Bloc est en route pour obtenir la balance du pouvoir.


https://www.lesoleil.com/actualite/elections-2019/sondage-mainstreet-la-balance-du-pouvoir-au-bloc-97b4bcdf029648ea7bf8f31f305b2648


Réplique d'Yves-François Blanchet au Face à face sur TVA


«Vous m’accusez tous de faire de la chicane, alors que moi, ce que je propose, c’est que le Québec et le Canada soient de bons amis, égal à égal, selon la grande intuition de René Lévesque, plutôt que des mauvais colocs ou de mauvais coucheurs qui se chicanent.»


Steven Guilbeault vu par Yves-François Blanchet


«J’étais président du Jour de la terre de 2006 à 2008. Je suis un militant environnemental depuis longtemps. Steven Guilbeault, il était pour le Suroît, il était pour l’augmentation de 40% des gaz à effet de serre dans l’Ouest canadien. Steven Guilbeault est le nouveau maquillage de Justin Trudeau pour cacher ses propres erreurs en environnement»  


Performance d’Yves-François Blanchet lors du Face à face du 2 octobre vue par Joseph Facal 


https://www.journaldequebec.com/2019/10/03/blanchet-haut-la-main



Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1342 articles

  • 1 169 584

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé