Quatre officiers chinois inculpés aux États-Unis pour le piratage d’Equifax

1b9a59e5b756b1287f3f43e2c4fcec62

La Chine derrière le scandale Equifax


(Washington) Quatre officiers chinois ont été inculpés aux États-Unis pour le piratage de données personnelles de l’agence de crédit américaine Equifax, a annoncé lundi le procureur général Bill Barr.


Il s’agit de « l’un des plus gros piratages de données de l’histoire », avec environ 145 millions de victimes aux États-Unis début septembre 2017, a souligné le procureur général lors d’une conférence de presse.


« Nous rappelons au gouvernement chinois que nous avons la capacité de lever le voile d’anonymat qui recouvre internet et de retrouver les pirates que le pays déploie régulièrement contre nous », a ajouté Bill Barr.





PHOTO D'ARCHIVES ANDREW CABALLERO-REYNOLDS, AFP


Le procureur général des États-Unis, Bill Barr





Wu Zhiyong, Wang Qian, Xu Ke et Liu Lei, membres d’une unité de recherche de l’armée chinoise, ont été inculpés la semaine dernière à Atlanta pour complot en vue de commettre une fraude informatique, de l’espionnage économique et une fraude aux communications.


 

Ils sont accusés d’avoir exploité une faille dans un logiciel utilisé par Equifax, dont le rôle est de collecter des données personnelles de consommateurs sollicitant un crédit.  


D’après la justice américaine, ils ont obtenu les noms, dates de naissance et numéros de sécurité sociale de près de la moitié des Américains.  


L’agence Equifax avait accepté en juillet de payer au moins 575 millions de dollars pour solder différentes enquêtes liées à ce piratage, qui avait entraîné la démission du PDG du groupe, Richard Smith.