Lettre ouverte aux représentants étudiants

Proposition de dénouement de la crise

Tribune libre

Compte tenu que le gouvernement, via son ministre des finances et sa ministre de l’éducation, a déposé une offre de règlement de conflit avec les étudiants en proposant des modifications au régime d’attribution des prêts et bourses, les représentants étudiants ne peuvent, s’ils désirent maintenir la faveur d’une partie de la population, que répondre par une fin de non-recevoir sans faire de contre-proposition…telles sont les règles établies dans le processus d’une saine négociation dans lequel ils se sont dits prêts à collaborer.
En termes clairs, une telle attitude de la part des étudiants retournerait contre eux le balancier du « braquage » qui leur servait si bien avant que Line Beauchamp fasse sa proposition publique car, ne l’oublions pas, nous sommes les témoins d’une négociation « à ciel ouvert », au vu et au su de l’ensemble de la population du Québec qui regarde évoluer la situation au quotidien.
Devant un tel constat, la balle est maintenant dans le camp des étudiants…Les représentants étudiants se doivent de présenter une proposition de dénouement de la crise au gouvernement Charest avant que le premier ministre ne profite de cet « entêtement » des étudiants pour déclencher des élections rapidement, alléguant sa « bonne foi » dans ce dossier, au risque d’offrir un enterrement de première classe aux revendications des étudiants.
En conséquence, voici la proposition que je soumets aux représentants étudiants en guise de contre-proposition à Line Beauchamp :
-Le gel temporaire des droits de scolarité pour l’année scolaire 2012-2013.
-Les modifications au régime d’attribution des prêts et bourses telles que proposées par la ministre le 5 avril 2012 pour l’année scolaire 2012-2013.
-La création immédiate d’une Commission parlementaire spéciale sur le financement et la gestion des universités.
-La présentation du rapport de cette Commission au plus tard le 1er mai 2013.
En agissant de la sorte, les représentants étudiants démontreront une ouverture face à leurs revendications initiales tout en ouvrant le débat sur la nécessaire discussion qui doit se tenir sur le financement et la gestion des universités, un dossier qui traîne sur les tablettes depuis trop longtemps!
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1822 articles

  • 1 234 950

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    7 avril 2012

    Les frais de scolarité devraient être la totalité des coûts réels de cette scolarité pour les non-résidents qui viennent ici profiter de notre système pour s’en aller ailleurs ensuite.
    De multiples raisons militent en faveur de la mise sur pied d’une Commission parlementaire sur le financement de l’enseignement supérieur.
    Les solutions de broche à foin de la ministre de l’éducation en sont l’éloquente démonstration.

  • Archives de Vigile Répondre

    7 avril 2012

    Pour une analyse poussée de la situation grotesque des frais de scolarité pour les non-résidents, voir l'excellent texte de M Claude Dulac dans http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/12/08/non-aux-hausses-des-frais-de-scolarite-et-oui-a-la-gratuite-scolaire-5604.qc
    Les étudiants québécois n'ont pas à payer pour faire des cadeaux aux étudiants étrangers.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 avril 2012

    À ceci j'ajouterai d'attendre le 22 avril prochain.Le gouvernement sais très bien ce qui s'en vient.L'énergie que les étudiants ont transmis à la population va être transférée dans les rues du Québec le 22 avril prochain lors de la manifestation monstre démontrant à la face du monde entier le raz-le-bol des québécois face au gouvernement corrompu du Parti Libéral du Québec de Jean Charest au service du 1% .
    Les libéraux tremblent devant cette journée historique qui s'en vient et vont tout faire pour régler avant.
    22 Avril - Rassemblons-nous
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=SDv-lMVbjNs#!

  • Archives de Vigile Répondre

    5 avril 2012

    "L'offre" n'est même pas une offre, voyons... http://www.ameriquebec.net/actualites/2012/04/05/greve-etudiante-line-beauchamp-fait-une-offre-aux-banques-8644.qc
    C'est une offre aux banques...