Offensive en préparation

On the run : la SSJB veut que Québec agisse

Offensive canadian d'anglicisation du Québec


La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal invite la Compagnie Pétrolière Impériale ltée à respecter l'environnement linguistique du Québec en renonçant à rebaptiser du nom de «On the run» ses 54 dépanneurs présentement connus au Québec sous le nom de Marché Express qui sont attenants à des postes d'essence de marque Esso.
L'entreprise a fait part d'une pareille intention et a déjà ouvert un «On the run» à Mont-Royal.
Le président général de la SSJB, Jean Dorion, soutient qu'il n'appartient pas à une multinationale, si riche soit-elle, de décider de la langue du Québec.
M. Dorion constate que depuis quelques années, l'anglicisation des raisons sociales au Québec s'accélère et tend à se généraliser avec la multiplication des chaînes et des bannières. À son avis, cela résulte de décisions prises ailleurs, par des gens pour qui la protection de la diversité culturelle et linguistique est le dernier souci, et qui lui préfèrent les profits qu'ils escomptent tirer de l'uniformisation.
La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a écrit des lettres qui parviendront dès lundi matin au premier ministre du québec, Jean Charest, et au Chef de l'Opposition officielle, André Boisclair.
Par ailleurs, la SSJBM prépare une action citoyenne sur le terrain et a soumis des propositions à ce sujet au Mouvement Montréal français et à d'autres organismes, qui devraient annoncer rapidement leurs propres intentions.
Jean Dorion invite les politiciens à se porter à la défense de la langue du Québec en intervenant auprès de la Compagnie Pétrolière Impériale pour qu'elle abandonne son projet anglicisant, à son avis.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé