La loi 61

Monsieur Legault était prêt à dépasser les bornes

A-t-il peur de répondre de son bilan pandémique?

F98bfb52c4da4b60e44fe3d5e6cf9eb4

Tribune libre

N’en déplaise à tous ceux qui aiment Monsieur Legault, je crois que votre gouvernement de la CAQ, avec son projet de loi 61, veut se jouer de vous et veut réellement réduire vos droits et libertés en se donnant plus de pouvoir qu’il n’en a déjà. Monsieur Legault aurait-il pris goût à ses points de presse où il est le seul maître à bord, sans avoir d’adversaires qui le contredisent? Depuis trois mois, tout ce qu’il dit, est parole d’Évangile, que ce soit vrai ou non. Commence-t-il à apprécier les rudiments de la dictature?   


Ce matin, 10 juin, les médias traditionnels se moquaient de la fondation de Stéphane Blais qui entreprend courageusement un recours en justice avec Me Guy Bertrand, contre le gouvernement du Québec pour dénoncer les mesures de confinement durant la pandémie. Ils sont traités de méchants conspirationnistes par les médias. Personne n’est allé écouter leurs arguments qui sont très valables. En tout cas, à mon avis, ils le sont plus que ce que nous transmettent les médias traditionnels.


https://www.tvanouvelles.ca/2020/06/10/poursuite-pilotee-par-des-conspirationnistes-1


Tous ceux qui ne disent pas comme les médias traditionnels sont classés de conspirationnistes. J’ai bien ri quand, après avoir été mis au courant de cette action par des supposés complotistes qui disaient prendre leur information de sources professionnelles, Legault a répondu : « Ces gens-là ont une autre science, on ne peut rien faire ». Monsieur Legault, c’est vous qui avez une autre science. C’est la science de la contradiction. Vous avez confiné une population à la demande de la santé publique, (OMS) pendant que des experts reconnus ont toujours dit que, lorsque se présentait une pandémie, il fallait, prioritairement dépister massivement les gens et ensuite CONFINÉS SEULEMENT CEUX QUI ÉTAIENT MALADES. Pas le contraire. Depuis quand confine-t-on des gens qui ne sont pas malades? C’est vous qui avez joué avec les statistiques des victimes du Covid-19 en mettant tous les décès au Québec dans le même panier viral. On a vraiment l’impression que vous vouliez gonfler les statistiques qui, malgré tout, n’ont pas été pire que les grippes saisonnières d’avant. Quand Arruda est venu dire que le confinement avait sauvé de 30 à 60,000 personnes, j’ai éclaté de rire. L’OMS, pour amorcer cette absurdité, s’est appuyé sur les dires d’un guignol, Neil Ferguson, qui, en plus, s’est toujours trompé dans ses prédictions. C’est ça la science Monsieur Legault? Ce virologue a finalement démissionné parce qu’il s’est fait prendre à aller voir sa maîtresse pendant le confinement qu’il avait lui-même imposé. Pendant ce temps, Didier Raoult, la sommité en maladie infectieuse que tout le monde réclamait pendant le H1N1 et le SRAS a été traîné dans la boue par tout le monde, parce qu’il proposait de l’Hydroxychloroquine et de l’azithromycine pour combattre le virus, tout cela à cause d’un journal scientifique The Lancet qui a publié une fausse étude de 4 cardiologues qui détruisait la thèse de Raoult et dont trois ont révisé leur position depuis.  Toute une science!


https://www.huffingtonpost.fr/entry/hydroxychloroquine-3-des-4-auteurs-de-letude-du-lancet-se-retractent_fr_5ed94c42c5b6e94449bca315


Maintenant que le déconfinement est amorcé, on a l’impression que Legault veut se donner plus de pouvoir en gardant la population dans la peur, en leur disant qu’il faut garder une distance avec les autres et porter le masque. C’est d’un ridicule insensé. La pandémie est terminée. Pour bien se déconfiner, les gens devront, avant tout, réapprendre à se libérer de leur peur intérieure, parce qu’ils ont été traumatisés par les foutus médias qui leur ont mis dans la tête que les gens autour d’eux étaient dangereux. C’est devenu instinctif dans la tête des gens de s’éloigner quand quelqu’un s’approche de trop près. Belle job de bras en seulement trois mois de propagande médiatique.


Je me souviens la première fois que j’ai entendu Trump parler des « Fake news », je riais de lui et je me disais qu’il était complètement capoté. Aujourd’hui, je pense encore que ce narcissique est dangereux pour l’humanité, mais il avait totalement raison concernant l’intégrité des médias. Je ne suis pas devenu pro-Trump pour autant, car le personnage est le contraire de mes valeurs et je ne serai jamais de son bord, mais je lui donne raison sur ce point. La pandémie m’a clairement démontré la mauvaise foi des médias. En début de confinement, j’ai rapidement fermé la télé et je me suis désabonné des journaux. Je ne m’en porte que mieux.  


Monsieur Legault, je n’ai pas de félicitations à vous faire concernant votre projet de loi. Vous vous apprêtez à légiférer un paquet de loi, prétextant une restructure de l’économie avec, en arrière-plan, un allongement machiavélique des mesures de crises sanitaires que vous semblez vouloir étirer à votre gré. Vous vous apprêtez à vous donner des pouvoirs qui n’ont rien à voir avec ceux que nous vous avions mandaté lors de votre élection. Est-ce conspirationniste de se demander à quoi vous jouez?


La deuxième vague, dont les médias-Nostradamus annoncent déjà la venue prochaine, est une entourloupette politique, parce que vous n’avez même pas été capable de prédire la première vague et que vous voilà à en prédire d’autres. J’ai même entendu 7 vagues. Les sommités scientifiques disent que ça n’existe pas, mais les médias s’acharnent à les prévoir pour maintenir la peur.


 https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/le-professeur-didier-raoult-ne-croit-pas-une-deuxieme-vague-de-covid-19-6821029


https://www.franceinter.fr/sciences/covid-19-ils-ne-croient-pas-a-une-deuxieme-vague-imminente


Concernant le projet de loi 61, il est d’une complexité déroutante pour quiconque voudrait en comprendre le véritable sens rapidement. C’est écrit pour et par des avocats.


Le document nous réfère tout le temps à d’autres articles en annexe, qui se contredisent les uns les autres pour mieux alourdir son véritable sens. Je sais très bien que vous faites exprès pour la rendre difficile à lire et à comprendre pour le commun des mortels. Le gouvernement veut se donner tous les droits au nom d’une situation particulière. Voici donc quelques extraits :


Le projet de loi prévoit la prolongation de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 jusqu’à ce que le gouvernement y mette fin. Il permet au gouvernement ou, s’il est habilité, au ministre de la Santé et des Services sociaux de prendre, au regard des mesures prises en vertu de la Loi sur la santé publique, toute mesure transitoire visant à permettre, après la fin de l’état d’urgence sanitaire, un retour à la normale de manière ordonnée.


Le projet de loi prolonge d’un an les autorisations de contracter, délivrées en vertu de la Loi sur les contrats des organismes publics, qui sont échues depuis le 13 mars 2020 ou qui échoiront d’ici le 31 mars 2021. Il reporte les délais et dates d’échéance applicables à la transmission des rapports annuels et autres redditions de comptes auxquelles les organismes publics sont tenus. Il prévoit aussi la suspension de certains délais en matière fiscale.


Le projet de loi permet également au gouvernement d’apporter à certaines dispositions législatives ou réglementaires les aménagements qu’il estime nécessaires afin de prévenir ou d’atténuer toute conséquence découlant de la pandémie de la COVID-19 et prévoit que ces aménagements pourront s’appliquer rétroactivement au 13 mars 2020.


En matière contractuelle, le projet de loi permet au gouvernement de déterminer des conditions différentes de celles qui sont prévues par la Loi sur les contrats des organismes publics dans les deux ans suivant la sanction de la loi.


Le projet de loi modifie la Loi visant principalement à instituer le Centre d’acquisitions gouvernementales et Infrastructures technologiques Québec afin de permettre au gouvernement de déterminer la date de l’entrée en vigueur de ses dispositions.


Le projet de loi prévoit une immunité de poursuite judiciaire pour le gouvernement, un ministre, un organisme public ou toute autre personne qui accomplit de bonne foi un acte dans l’exercice de pouvoirs que le projet de loi introduit ou dans l’exécution de mesures prises en vertu de ceux-ci.


Dernière heure


https://www.journaldequebec.com/2020/06/10/projet-de-loi-61-le-gouvernement-recule-sur-les-mesures-controversees


Le gouvernement recule sur les mesures controversées ce matin. Le mal est fait. Juste qu’il ait proposé tout cela, démontre bien des choses. C’est peut-être le résultat d’une évidence qui va se présenter au gouvernement.


Monsieur Legault, sentez-vous que la soupe est chaude? Il est évident que vous voulez vous protéger des erreurs que vous et monsieur Arruda avez commises.



  1. Vous avez empêché les familles d’être auprès de leurs parents en fin de vie, pendant que de purs étrangers y étaient. Ces gens-là ne vous le pardonneront jamais. Vous allez sûrement faire face à des actions en justice.

  2. Votre refus d’écouter les préposés et les infirmières qui réclamaient des vacances et que vous avez critiqués.

  3. Toutes les contradictions de Monsieur Arruda concernant le masque, les statistiques.

  4. Votre laisser-aller concernant les travailleurs de la santé qui ont été trimballés d’un CHSLD à l’autre, sans prendre en considération qu’ils pouvaient contaminer plus facilement les résidents fragilisés des CHSLD de cette façon


Je n’aurais jamais cru que vous essayeriez de vous transformer en un petit dictateur sur le dos des Québécois que vous disiez tellement aimer. Vos points de presses quotidiens vous ont sûrement apportés l’euphorie du pouvoir, sans les restrictions démocratiques qui s’y rattachent.


Lorsque vous avez déclenché l’état de crise sanitaire, vous avez fermé les tribunaux et l’Assemblée nationale en vous donnant tous les droits sur nous. Pourtant, dans une cour de justice, à part le public, tout le monde respecte déjà une distance adéquate. Il ne suffisait qu’interdire les gens à y assister. Et voilà que vous voulez étirer votre plaisir? Et c’est vous qui vous disiez un grand démocrate? Avez-vous écouté les gens, pendant cette pandémie? Pantoute. Si vous aviez de bonnes intentions, pourquoi n’avez-vous pas protégé les personnes âgées juste avant que n’éclate la pandémie? Monsieur Legault, vous nous demandez de vous faire confiance, mais nous n’avons aucune raison de vous l’accorder. Vous ne la méritez pas.


Nous sommes tannés de voir que vous favorisez les millionnaires comme le cirque du soleil, Air Transat, Bombardier. On a l’impression que vous voulez éliminer la classe moyenne pour qu’il n’y ait que les Ultra-riches comme vous en haut de la pyramide et les ultra- pauvres comme nous, qui seront vos esclaves. Si ce n’est pas votre plan. Prouvez-le! Si vous êtes un vrai démocrate, ne légiférez pas cette loi 61.   


Pourquoi votre gouvernement avait-t-il besoin de prolonger l’état d’urgence sanitaire? La pandémie est terminée Monsieur Legault. Les policiers donnent encore des contraventions aux gens qui ne respectent pas la distanciation, mais ils laissent des centaines de milliers de personnes manifester dans les rues des grandes villes, sans que personne ne respecte la distanciation physique. Même Trudeau est allé se mettre le genou par terre, sans respecter cette fameuse distanciation, mais il est le premier à dire qu’il faut la respecter. Les gens veulent retrouver leur liberté.  


Arrêtez d’écouter l’OMS et votre clown de service Arruda qui ne fait que se contredire et qui semble jouir du pouvoir qu’il a sur nos vies. Plusieurs personnes sont en détresse psychologique. Plusieurs personnes vont faire faillite en perdant leurs commerces. Vous ouvrez certains secteurs pendant que d’autres restent fermés. Vous avez le pouvoir sur la vie des gens et vos erreurs ne seront jamais punis. Je crois que la pression commence à vous rattraper.


Redevenez notre Premier ministre à l’écoute de ses citoyens. Faites-le pour nos et vos petits-enfants qui ne veulent rien savoir de porter un masque et d’être éloignés des gens. Personne ne gagnera rien de beau dans un monde totalitaire. La liberté n’est pas négociable.  


Si j’ai bien compris, la loi 61, c’était une carte blanche qu’on accordait au gouvernement en place pour gérer l’après Covid en raison des mauvaises décisions qui ont été prises par ce même gouvernement pendant la crise sanitaire? Il nous demandait de lui faire confiance, c’est bien cela?


 


 


Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude89 articles

  • 826 173

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Alain Patenaude Répondre

    17 juin 2020

    Wow. je n'aurais jamais cru que ma note biographique irriterait quelqu'un au point d'en avoir un commentaire aussi virulent..Concernant les vieux péquistes des années 70 dont  je faisais référence, je voulais juste spécifier que je n'ai rien à voir avec les Raymond Villeneuve de ce monde qui, à l'époque, montaient dans les rideaux, juste à entendre parler anglais. Dans le temps,certains trouvaient ça cool de détester les anglais. Pas moi.J'ai toujours trouvé que ces gens n'aidaient pas la cause..Ce genre d'indépendantistes ne m'a jamais attiré et je voulais me distancer de cette catégorie de personnage.J'aurais peut-être du le spécifier. C'est vous qui avancez que le terme touche par le fait même les René Lévesque et Jacques Parizeau ou tout autre indépendantiste..Je pense avoir le droit de me définir comme bon me semble et si vous le prenez personnelle, c'est que vous avez la mèche courte chère dame. Soyez assuré d'une chose c'est que  je suis sûr, vous en conviendrez, que, même si nous sommes du même bord de la clôture, nous ne serons jamais côte à côté. N'ayez crainte, je n'ai pas l'intention d'aller écrire des stupidités sur la section des commentaires de vos textes. Je n'ai pas besoin d'autant d'attention.. . 


    • Christian Rivard Répondre

      1 juillet 2020

      COURRIEL DE FRÉDÉRIC SÉBASTIEN ENVOYÉ À VIGILE.QUÉBEC


      Petit mot à Alain Patenaude, dont les "réflexions" sont quasi-quotidiennes chez Vigile.


      J'ai été consterné par la réaction - impulsive - de ce monsieur à l'intervention de madame Morgane en : https://vigile.quebec/articles/monsieur-legault-etait-pret-a-depasser-les-bornes


      Cette repartie de M. Patenaude est à la fois grossière et injurieuse. D'autant plus que je crois que madame Morgane a parfaitement raison. Et qu'au surplus elle s'est exprimée poliment. Franchement. Mais poliment.


      Il est dommage d'ailleurs, de manière plus générale, que cet "habitué" de Vigile ait tant de difficultés à dire les choses sans la rage au coeur. Presque toujours du moins (on croirait même, par le ton, lire le Canadian-Type qui déteste le Québec).


      Ce qui explique que pour ma part j'ai cessé de le lire. Cette attaque infantile contre madame, une indépendantiste structurée et convaincue qui plus est (ainsi, en amont, qu'à l'endroit des "péquistes des années 1970"...), fut la goutte d'eau qui a fait renverser le vase. Comme l'écrivait ML Morgane, ce monsieur est, le plus souvent, contre-productif dans ses propos. Contre-productif relativement à l'Indépendance du Québec. Mais aussi à son propre égard.


      J'adresse ce courriel à Vigile, car je n'ai trouvé nulle part celui de AP sur internet, afin de lui transmettre directement mon "message personnel". Ce n'est peut-être pas un mal, au final. Car il éprouverait sans doute beaucoup de difficulté à répondre sans insulter le correspondant. L'introspection se révèle toujours plus difficile avec les années qui passent.


      La sagesse des anciens...? Hélas, pas toujours au rendez-vous.


      Merci Frédéric Sébastien


      PS : Publiez la présente si vous le désirez


  • Marie-Louise Morgane Répondre

    12 juin 2020

    Monsieur Patenaude, 


    Dans la présentation de votre personne, vous avancez ce qui suit : 


    " Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. [...] " 


    Il est extrêmement dommage, monsieur, Patenaude qu'il vous semblât pertinent, et même nécessaire, à l'évidence, de vous définir au regard d'autres personnes "indépendantistes" - pour lesquelles vous affichez un mépris non dissimulé. 


    Cette posture m'apparaît fort problématique. Et à maints égards. 


    Je me contenterai ici de signaler trois raisons qui motivent ce jugement de la soussignée.  


    D'abord, ces manières témoignent d'une rudesse mentale à la fois inutile et surtout contre-productive. On peut se définir pour ce que l'on est (ou pensons être, de bonne foi) sans maculer, éclabousser ou déconsidérer qui que ce soit. Agir de la sorte révèle plutôt, à mon sens, quelque chose comme le besoin d'une "béquille" pour s'appréhender soi-même. Se positionner contre l'autre comme on s'appuierait contre sa canne pour marcher, en quelque sorte (si vous me permettez de jouer sur la bisémie de la préposition). Guitry, en cela, opinerait sans doute du bonnet. Le paradoxe, c'est que ce faisant vous adoptez très exactement le comportement que vous dénoncez chez les gens sous votre plume conspués. 


    Ensuite, en vous exprimant de cette façon vous procédez à une formidable généralisation, qui du coup s'abandonne tout entière au préjugé le plus trivial. 


    Enfin, dans la foulée de toute analyse sérieuse du combat du Peuple québécois pour sa Liberté, et ce depuis 1759 (par l'esprit alors, sinon par la lettre), les "vieux péquistes des années 70" figurent - et de loin, de René Lévesque à Jacques Parizeau et Bernard Landry (voire Jean-François Lisée, si on lui en avait donné l'occasion) - parmi les individus ayant fait progresser le plus radicalement le Québec sur le chemin de sa Libération. 


    J'ajouterais par ailleurs, pour ma part, plus personnellement, que je ne vois pas du tout ces "péquistes-là" par vos lunettes d'un sombre que je qualifierais de douteux. Pour le moins. 


    Cela dit, d'une Indépendantiste sans étendard partisan particulier à la main. 


    Sinon, et de cela je suis convaincue, que ce n'est certes pas sur les ados idéologues de Québec solidaire qu'il faudra jamais compter pour faire advenir le Pays de Gilles Vigneault. 


    M. Patenaude, partageant tout de même l'essentiel avec vous, quant à la finalité de nos efforts citoyens respectifs, vous me permettrez, en terminant, la franchise sans complaisance de la camarade de combat : 


    Sur le point particulier ici développé, votre posture tient de l'imposture. 


    Cordialement à vous, citoyen Patenaude ! 



    Marie-Louise Morgane 


    12 Juin 2020