Les enragés

Ad684da1bacc40c2869aaa01778f312a

« Aujourd’hui, les États-Unis se portent plutôt bien et l’apocalypse trumpien n’a pas eu lieu. »


Le procès en destitution de Trump a débuté ce mardi. Cette commedia dell’arte perpétue l’interminable, et franchement pathétique, cirque politico-médiatique entourant le Président.


Pourtant, la probabilité d’une victoire des démocrates est quasi nulle. Mais qu’importe ! L’exercice de détestation collective et de délégitimation du président semble primer sur la raison et les intérêts de la nation.


Certes, le Président est hétérodoxe. Sa rhétorique parfois insolente, ses répliques corrosives et son utilisation des médias sociaux pour déclencher, probablement volontairement, une tempête médiatique sont condamnables.


Lamentable


Mais plus condamnable encore, sinon carrément lamentable, est la haine obsessive et aveuglante qui dévore les démocrates et leurs acolytes des médias qui ont développé un réflexe pavlovien pour diaboliser systématiquement leur adversaire.


Trump a-t-il commis des erreurs ? Certainement autant que ses prédécesseurs ! En revanche, il possède une force de caractère exemplaire dont peu de gens peuvent s’enorgueillir.


Dès son entrée en politique, Trump était détesté par Washington, Hollywood et les médias. Tous scandaient que son élection entraînerait les pires catastrophes politiques, économiques et sociales. Sur toutes les tribunes, ils l’ont traité de fou et d’imbécile, et l’ont affublé d’épithètes déshonorantes.


Mais en dépit du harcèlement moral dont il fait quotidiennement l’objet, rien n’intimide le Président. Il reste imperméable aux salves d’insultes et aux attaques en rafales. Imperturbable, il garde le cap sur son agenda sans jamais courber l’échine.


Apocalypse


Aujourd’hui, les États-Unis se portent plutôt bien et l’apocalypse trumpien n’a pas eu lieu. Au contraire ! Et Trump n’est manifestement pas le débile profond que ses opposants dépeignaient ad nauseam. Voilà sans doute ce qui attise d’autant plus leur colère et leur volonté de destituer le Président.


Or, depuis quatre ans que les Trumpophobes fomentent leur coup d’État, ils n’ont rien fait de concret pour leur pays. Le seul accomplissement des démocrates enragés, c’est d’avoir jeté l’opprobre sur leur Parti et démocratisé la haine gratuite !