Les conservateurs et le Québec

0320dd138dfc5e4f8591d899941189af

Il faut profiter de la faiblesse des conservateurs pour imposer nos revendications nationalistes


Le Parti conservateur (PC) vient de réussir son congrès québécois. Cela faisait un bon moment que ce n’était pas arrivé.


Pendant les années Harper, le PC a surtout cherché, au Québec, à se faire une petite base de droite et à l’entretenir. Cela le cantonnait globalement dans la région de Québec.


Mulroney


Le PC vient de changer de stratégie : en s’inspirant des années Mulroney, il s’adressera désormais aux nationalistes québécois. Il a fait un premier gain en obtenant le ralliement de Michel Gauthier, l’ancien chef bloquiste, qui a confessé son peu d’espoir de voir l’indépendance se réaliser de son vivant et veut désormais travailler à dégager les libéraux d’Ottawa.


Quand Andrew Scheer dénonce le gouvernement Calinours de Justin Trudeau, il vise juste et peut rejoindre le commun des mortels exaspéré par la niaiserie du premier ministre canadien.


Mais la comparaison avec les années Mulroney tient-elle ? Brian Mulroney, on s’en souvient, avait proposé au peuple québécois d’amender la constitution pour qu’il s’y reconnaisse. C’était l’accord du lac Meech, un accord minimaliste qui aurait au moins entraîné la reconnaissance du Québec comme société distincte et ajusté partiellement la Constitution en conséquence.


Andrew Scheer ne propose rien de tel. Il dit qu’il respectera le Québec. C’est mieux que l’inverse, mais ce ne sont que des paroles. Il faut dire que le Québec, de son côté, ne demande rien. Il vit sous une Constitution qui nie son identité et préfère faire semblant de rien. Sa léthargie politique continue.


Les partis québécois pourraient-ils de nouveau poser la question de la place du Québec dans la fédération en profitant de « l’ouverture » conservatrice ? Le PLQ œuvre à notre normalisation canadienne en nous transformant en province bilingue. Le PQ rêve à une indépendance qui devient terriblement hypothétique.


Reste la CAQ : elle serait probablement la mieux placée pour formuler de telles demandes. En a-t-elle ?