Les Canadiens veulent de moins en moins de la monarchie

Df4666299f1459e0f7211de379db6f3f

Les Canadiens anglais veulent garder la monarchie, les Québécois veulent s'en débarrasser


L’indifférence envers le mélodrame quasi continuel entourant le prince Harry, sa conjointe Meghan Markle et la famille royale britannique est la plus élevée au Québec, sans surprise. Or, dans le reste du Canada, les chiffres nous indiquent que de plus en plus de Canadiens haussent les épaules lorsque questionnés sur la monarchie britannique, selon un sondage de la firme Angus Reid.


À la question « Si le couple royal devait passer beaucoup de temps au Canada, en seriez-vous content ou mécontent ? », la moitié des 1154 répondants sont indifférents. Cette proportion grimpe à 56 % parmi les répondants québécois (n = 292).


Si le couple royal devait passer beaucoup de temps au Canada, en seriez-vous content ou mécontent ?



C’est aussi au Québec que se trouvent le plus grand nombre de répondants mécontents (17 %) et la plus petite proportion qui se réjouirait de l’arrivée de Meghan et Harry (27 %). Néanmoins, ces chiffres à eux seuls ne reflètent pas nécessairement de différence majeure entre la perception des Québécois et des Canadiens, car dans chacune des régions du pays, l’indifférence représente la plus grande proportion de répondants (il y a égalité statistique en Ontario : 46 % indifférents et 45 % contents).


Quant aux coûts associés à la sécurité du couple royal, une majorité claire de répondants, soit 73 %, s’oppose à ce que le Canada en couvre les frais. Toutefois, avec la décision (surprise) récente du couple d’abandonner ses « tâches » associées aux activités de la royauté, il semble que le gouvernement canadien ne serait plus légalement tenu de payer quoi que ce soit.


Sans surprise, le plus grand contraste entre les nations canadiennes et québécoises ressort de la question suivante : « Peu importe votre opinion de la famille royale, croyez-vous que le Canada devrait demeurer une monarchie constitutionnelle pour les générations à venir ? »


Voici les résultats :


Peu importe votre opinion de la famille royale, croyez-vous que le Canada devrait demeurer une monarchie constitutionnelle pour les générations à venir ?



Au Québec, une forte majorité (69 %) affirme que le Canada devrait abandonner le modèle de monarchie constitutionnelle, ce qui n’est évidemment pas étonnant d’un point de vue historique et culturel. La monarchie britannique n’est peut-être réduite qu’à des fonctions symboliques sans réel pouvoir ou utilité (outre celle de remplir les coffres des journaux tabloïds), il n’en est pas moins que les Québécois ne pourront jamais s’afficher pleinement avec cette institution au passé colonisateur.


Les chiffres du Québec changent évidemment le portrait canadien global. En prenant l’entièreté de l’échantillon du sondage, ces chiffres nous indiquent aussi que davantage de Canadiens seraient d’accord de délaisser la monarchie (45 % contre conserver la monarchie constitutionnelle et 39 % pour). Toutefois, en retirant les répondants québécois de l’échantillon (n = 862), 38 % des Canadiens hors Québec seraient en faveur de remplacer le système monarchique actuel et 44 % seraient en faveur du statu quo.


Néanmoins, ce sondage mesure une chute nette de popularité envers la monarchie constitutionnelle canadienne. En 2016, Angus Reid avait effectué un sondage similaire auprès des Canadiens et mesurait que l’appui au modèle actuel jouissait d’une mince avance sur ceux qui s’y opposaient : 42 % contre 38 %. Comme une majorité claire de Canadiens (71 %) dans la tranche d’âge 18-34 ans affirment que la couronne britannique n’est pas pertinente, il est permis de croire que le support envers la monarchie, malgré son rôle purement symbolique, ne peut que s’effriter au cours des prochaines décennies.