Le PQ pourrait aussi être dans la mire de la Commission Charbonneau

Trahison de l'héritage de René Lévesque ?

Tout comme le Parti libéral du Québec (PLQ), le Parti québécois (PQ) a été officiellement prévenu que la commission Charbonneau pourrait le blâmer dans son rapport final.

Selon La Presse, le PQ pourrait être pointé du doigt pour avoir entre autres sollicité et obtenu du financement d’entreprises et de firmes de génie.

Selon les sources du quotidien, les pratiques de financement sectoriel et le recours à des prête-noms feraient partie des éléments que pourrait retenir la commission contre le PQ.

Dans un préavis transmis au Parti québécois, la commission Charbonneau précise la nature de quatre reproches qui pourraient lui être adressés. Ceux-ci porteraient essentiellement sur la période couverte par le rapport Moisan.

Le rapport Moisan, qui remonte à 2006, avait reproché au PQ d’avoir obtenu plus de 96 000 $ entre 1995 et 2000 de la part de l’entreprise Groupaction, au cœur du scandale des commandites fédérales.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé