Le politicien qui dit non

4d645866fdeb6647e49accce53ed5b02

La franchise de Bernier était rafraîchissante



Le débat de jeudi ressemblait au spectacle d’une chorale de cinquième secondaire.




Tout le monde chantait la même toune en harmonie... sauf Maxime Bernier.




Contrairement aux autres chefs qui répondaient « oui » à toutes les demandes des citoyens, comme si les coffres de l’État étaient sans fond, le chef du Parti populaire du Canada, lui, a choisi de jouer la carte de la franchise.




Quitte à passer pour le gars qui chante faux.




« Mets-toi au régime ! »




Quand une dame âgée vivant seule a demandé aux chefs s’ils étaient prêts à augmenter les pensions de vieillesse, Elizabeth May a répondu « Oui, bien sûr ! », Jagmeet Singh a répondu « Oui, bien sûr ! », Yves-François Blanchet a répondu « Oui, bien sûr ! », Andrew Scheer a répondu « Oui, bien sûr ! » et Justin Trudeau a répondu « Oui, bien sûr ! ».




La même toune sur le même ton.




Seul Maxime Bernier a regardé la dame dans les yeux pour lui répondre « Non ».




« J’aimerais bien, mais je ne vais pas vous mentir, il faut faire le ménage dans les finances publiques et diminuer la dette et le déficit avant d’engranger d’autres dépenses. »




Comme l’a écrit François Lambert sur Facebook : « À la question de sa blonde : “Maxime, trouves-tu que mes jeans me font un gros c... ?”, vendredi, Maxime Bernier aurait répondu : “Oui, mets-toi au régime !” »




Au lieu de suivre le conseil de Patrick Huard (« Ferme ta gueule ! »), il a dit exactement ce qu’il pensait.




Avouez-le : ça faisait du bien.








Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.





Quand tu es en campagne électorale, il n’y a rien de plus facile que de promettre mer et monde.




Ça ne t’engage absolument à rien.




De toute façon, une fois élu, personne ne se rappellera ce que t’avais promis, alors...




« Vous voulez un nouveau pont ? Excellente idée ! De plus grosses écoles ? Pas de problème ! Un train rapide entre Québec et Toronto ? Pourquoi pas ? »




La fée des dents




Maxime Bernier, lui, a décidé de se démarquer et d’agir en « bon père de famille ».




« Oui, j’aimerais ça t’emmener à Disneyworld, mon Pit, mais je ne peux pas, car il faut que je paie pour les travaux de terrassement de la maison... »




Vous me direz que le chef du Parti populaire du Canada n’avait rien à perdre (et vous aurez probablement raison), reste que ça prend quand même un certain courage pour enlever son costume de père Noël et cesser de parler aux électeurs comme s’ils avaient six ans.




Question quiz : les gens sont-ils prêts à entendre un tel discours ? Ou veulent-ils encore croire à la fée des dents et au lapin de Pâques ?




Car les politiciens ne sont pas caves à temps plein. Ils vous disent ce que vous voulez entendre.




S’ils ne cessent de multiplier les promesses irréalistes en campagne électorale, c’est parce que ça fonctionne !




Si ça ne fonctionnait pas, ils ne le feraient pas ! Alors, monsieur l’électeur moyen : êtes-vous prêt à entendre votre blonde vous dire que vous avez une grosse bedaine ?