Un sondage place Legault à la tête d'un gouvernement majoritaire

Le mythe du changement

Vers une véritable voie de changement

Tribune libre


Un sondage CROP, mené auprès de mille citoyens joints pour l’enquête d’opinion réalisée sur Internet pour le compte de La Presse et du Soleil, confirme l’enlisement du PQ de Pauline Marois et profite à la remontée de Jean Charest et du PLQ…à moins que François Legault ne saute dans l’arène politique avec un parti qu’il n’a pas encore créé!
C’est dire à quel point l’électorat québécois est envahi par un « mythe du changement » qui fait ressortir clairement une profonde insatisfaction envers les politiciens actuels. Imaginez…le vire-capot Legault, celui-là même qui a connu une première carrière politique comme député et ministre péquiste, celui-là même qui est souvent identifié à l’aristocratie capitaliste de la finance, celui-là même qui propose dans son programme de reporter aux calendes grecques l’option souverainiste, celui-là même qui propose de troquer une prime au rendement aux enseignants basée sur la réussite de leurs élèves, celui-là même qui propose de verser des bonus aux médecins omnipraticiens s’ils dépassent leur nombre d’heures de travail dérisoire, lui, François Legault, serait le premier choix des Québécois comme futur premier ministre !
Et, que dire de la vague orange du 2 mai qui a presque balayé le Bloc de la carte électorale du Québec…et, que dire de la désaffectation des Québécois envers le PQ…et que dire de la remontée de Jean Charest dans les sondages ?
Et pourtant, parallèlement à toutes ces secousses migratoires de l’électorat québécois, souffle un vent de changement qui déferle sur le Québec autour de l’idée de mobiliser les forces vives de l’indépendance nationale !
À mon avis, ce « mythe du changement », qui a littéralement envahi l’esprit des Québécois, doit se transformer en une véritable « voie de changement » qui saura nous guider vers l’accession à notre indépendance, voie qui devra être chapeautée par un nouveau parti indépendantiste regroupant une coalition nationale de tous les partis et mouvements désireux de se joindre à ce nouveau parti !
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2037 articles

  • 1 424 723

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé