Réaction aux articles de Jacques Noël

Lettre ouverte à Gilles Duceppe

À propos de la divulgation du dossier médical de Jack Layton

Tribune libre


Monsieur Duceppe,
Les 23 et 24 août, soit quelques jours après le décès de Jack Layton, paraissaient sur la tribune libre de Vigile, deux articles signés par Jacques Noël, le premier sous le titre « On nous inonde de pathos », le second,
« L’affaire Layton prend de l’ampleur ».
L’argument de M. Noël tourne autour du fait que M. Layton aurait dû faire connaître aux Canadiens son véritable état de santé au moment de la campagne électorale et que, le cachant, ce « mensonge » constitue « le plus gros scandale politique au Canada au 21ième siècle », l’électorat ayant été
« victime d’une incroyable tromperie ».
En effet, toujours selon M. Noël, profitant d’une vague orange sans précédent qui est venue « chambouler tout le portrait politique au Canada », Jack Layton aurait contribué, entre autres, à rayer presque complètement le Bloc québécois de la carte électorale du Québec et ce, sous de fausses représentations.
Aux dires de M. Noël, « Les conséquences de la vague orange sont sans précédents. Les Conservateurs et le NPD sont les grands gagnants, le Bloc et le PLC, les grands cocus »
Et Jacques Noël de conclure :

« Alors, pour en avoir le coeur net, pour connaître le fond de l’histoire et bien mesurer toute la tromperie, Olivia Chow, la veuve de Layton et députée aux Communes, doit rendre publique TOUT le dossier médical de Jack Layton depuis janvier 2010, depuis la première annonce de son cancer. On doit savoir si Layton était un bon Jack ? Ou un méchant crosseur ? »

Vous comprendrez que les déclarations de Jacques Noël sont sérieuses et, qu’à ce titre, elles méritent que l’ex-chef du Bloc, dont le parti aurait été balayé, selon M. Noël, tout au moins en partie, par le secret entourant l’état de santé de Jack Layton, se prononce sur sa perception des faits relativement à cette polémique entourant la pertinence de divulguer le dossier médical de Jack Layton.
Veuillez croire, M. Duceppe, que mon intention ici n’est pas de prendre parti pour l’une ou l’autre partie, mais plutôt d’avoir votre avis sur cette question dans le seul but de jeter un peu de lumière, de la part de l’ex-chef du Bloc, sur les circonstances qui entourent ce débat.
Henri Marineau
Québec
henri.marineau@sympatico.ca




Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2036 articles

  • 1 424 671

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    25 août 2011

    On sait que Marois ne répond pas aux lettres ouvertes sur Vigile.net; Duceppe répondra-t-il davantage? Mais présumons que la lettre lui a été envoyée personnellement. Ceux qui ont entendu sa récente entrevue télévisée se rappellent qu'il ait glissé quelque chose comme: "dans le milieu, on se doutait bien qu'il s'agissait du même cancer, mais on n'était pas pour parler de ça en public..."
    http://tvanouvelles.ca/video/1122866248001/layton-les-reactions-de-gilles-duceppe/

  • Archives de Vigile Répondre

    25 août 2011

    Toute la sympathie autour du bon Jack reposait sur un gars qui se battait contre un cancer de la prostate, pas sur un gars qui avait un cancer généralisé et qui allait mourir avant même de sièger!
    Steeve Jobs, lui, n’a jamais trompé ses actionnaires. Depuis le début on sait qu’il souffre d’un cancer du pancréas. On sait aussi qu’il a eu une greffe du foie. Là, il se voit forcer d’abandonner.
    Il ne dit pas : je m’en vais suivre des traitements cet automne et je vous reviens en Décembre, en pleine forme pour les grosses ventes des Fêtes. Il s'en va; il quitte son poste. Si vous voulez continuer à investir dans Apple, dites-vous que ce n'est plus moi qui mène, je n'en ai plus la force. Jobs n’est pas un crosseur.
    Là on enterre Layton, fait que tout le monde se tait. Mais dès la semaine prochaine, les langues vont se délier. Les Canadiens vont découvrir un scandale aussi gros que celui des Commandites. Un énorme cover up où, encore une fois, les souverainistes québécois ont été baisés !
    Baisés avec le rapatriement de la Constitution
    Baisés avec le référendum volé
    Baisés avec les commandites
    Baisés par le Bon Jack
    Vous êtes pas tannés d’être baisés par la même maudite gang de crosseurs qui mentent comme ils respirent?